Groupe Avril : Arnaud Rousseau succède à Xavier Beulin

 |   |  269  mots
Avril détient des marques telles que Lesieur, Puget ou encore les oeufs Matine.
Avril détient des marques telles que Lesieur, Puget ou encore les oeufs Matine. (Crédits : REUTERS/Marcelo del Pozo)
Lui-même exploitant agricole, Arnaud Rousseau était déjà membre du Conseil d'administration du numéro un français des huiles de table.

Après le décès brutal de Xavier Beulin intervenu le 19 février, le groupe alimentaire Avril lui a trouvé un successeur. Le numéro un français des huiles de table sera désormais présidé par Arnaud Rousseau, a-t-il annoncé samedi 25 février.

Président de la FDSEA de Seine-et-Marne

Lui-même exploitant agricole en Seine-et-Marne, Arnaud Rousseau, 43 ans, est également administrateur du principal syndical agricole français, la FNSEA, que Xavier Beulin présidait aussi. Il est d'ailleurs président de la FDSEA de Seine-et-Marne et vice-président de la chambre d'agriculture du département.

Arnaud Rousseau était par ailleurs membre du Conseil d'administration du groupe Avril depuis 2005, en tant que représentant issu de la fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (FOP). Il sera donc remplacé au sein de cette instance par Sébastien Windsor, 46 ans, diplômé de l'Ecole des Mines de Nancy, également exploitant agricole près de Rouen (Seine-Maritime) et président de la chambre d'agriculture du département depuis 2013.

Plus de 6 milliards d'euros de ventes

Le président de la FNSEA et du groupe Avril, Xavier Beulin, est décédé brutalement le 19 février, alors qu'il briguait un troisième mandat à la tête du puissant syndicat agricole. Il présidait le groupe Avril (ex-Sofiproteol) depuis 2000 et en avait fait le numéro un des huiles de table en France, Maroc et Roumanie, avec des marques telles que Lesieur, Puget ou encore les oeufs Matine.

Le groupe, qui fabrique également des biocarburants, a réalisé un chiffre d'affaires de 6,1 milliards d'euros en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2017 à 15:00 :
"fabrique également des biocarburants"
agrocarburants, si la culture est faite exprès, sans but alimentaire et en compétition avec. Bio carburant, ça sera plutôt des produits issus de recyclages, valorisation de déchets, résidus, ... voire le traitement d'huiles de cuisine usagées pour les rendre utilisables pour les voitures (une fois la TICPE versée à l'Etat).
Puget en huile d'olive, je n'achète pas, ce sont des mélanges d'origines diverses (pour avoir un produit stable en goût, homogène, régulier), je préfère les "terroirs" (plus chers !). Huiles d'UE ça me refroidit, trop vague (mais légal de ne pas donner la liste des pays).
a écrit le 25/02/2017 à 18:09 :
Merci beaucoup pour cette information économique rare.

"administrateur du principal syndical agricole français, la FNSEA," "diplômé de l'Ecole des Mines de Nancy, également exploitant agricole près de Rouen"

Il est évident que cela incarne encore parfaitement le profil type du paysan.
Réponse de le 26/02/2017 à 19:28 :
et moi je préfère un paysan à la tête bien faite; c'est plutôt mieux pour défendre les agriculteurs dans le conseil d'administration d'une multinationale
Réponse de le 27/02/2017 à 4:42 :
C'est pas les tetes qui manquent dans ce milieu de requins.
Réponse de le 27/02/2017 à 10:21 :
"et moi je préfère un paysan à la tête bien faite; c'est plutôt mieux pour défendre les agriculteurs dans le conseil d'administration d'une multinationale"

C'est vrai on voit ce que cela a donné, personne ne vous a dressé l'état des lieux de l'agriculture française ou quoi ?

A la FNSEA on ne vous conseille pas de vous taire quand vous n'avez rien à dire ? IL vaudrait bien mieux pourtant...

ET bien moi contrairement à vous je préfèrerais des agriculteurs que je connais, amoureux de leur métier, amoureux et respectueux de leurs terres et qui ont décidé d'arrêter de nous empoisonner.

"La tête bien faite" je ne sais pas ce que cela veut dire, en néolibéralisme en tout cas ça signifie "bien obéissant car bien compromis".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :