Production de vin : l'Italie détrône à nouveau la France

 |  | 287 mots
Lecture 2 min.
Dans le détail, 48,9 Mhl (+10%) ont été produits en Italie contre 47,4 millions pour l'Hexagone (+1%), tous deux loin devant les 36,6 millions de l'Espagne (-4%).
Dans le détail, 48,9 Mhl (+10%) ont été produits en Italie contre 47,4 millions pour l'Hexagone (+1%), tous deux loin devant les 36,6 millions de l'Espagne (-4%). (Crédits : REUTERS/Daniele La Monaca)
Après le cru record de 2013 et le contrecoup de 2014, la production mondiale de vin en 2015 se situe dans une bonne moyenne, en hausse de 2%, selon les prévisions de l'OIV.

L'Hexagone se contentera d'une deuxième place. Plus important pays producteur de vin en 2011 et 2014, la France a à nouveau cédé sa place à l'Italie et ce, à la faveur d'une hausse de la production mondiale de vin en 2015 (+2%, à 275,7 millions d'hectolitres (Mhl)), a annoncé mercredi 28 octobre l'Organisation internationale du vin (OIV).

Après le cru record de 2013 et le contrecoup de 2014, "la production mondiale de vin en 2015 se situe dans une bonne moyenne", indique l'OIV dans un communiqué, précisant que son estimation se situe dans une fourchette comprise entre 270,7 et 280,7 Mhl car plusieurs pays n'ont pas encore transmis leurs propres prévisions, dont la Chine et la Russie, respectivement 8e et 12e producteurs mondiaux.

Très légère hausse de la production française

Dans le détail, 48,9 Mhl (+10%) ont été produits en Italie contre 47,4 millions pour l'Hexagone (+1%), tous deux loin devant les 36,6 millions de l'Espagne (-4%). Ces chiffres sont néanmoins "légèrement supérieurs aux productions moyennes de la période 2010-2014 respectivement +6%, +7% +3%", souligne l'OIV dans son point de conjoncture.

     | Lire Vin : le top 10 des innovations et applications

Derrière, les Etats-Unis confortent leur quatrième place avec 22,1 Mhl, tandis que l'Argentine enregistre un repli de 12% à 13,3 millions, quand le Chili "établit un nouveau record" avec 12,8 millions (+23%).

Dans l'hémisphère sud, les volumes sont stables en Australie (12 Mhl) et en Afrique du Sud (11,3 Mhl), mais chutent de 27% en Nouvelle-Zélande (2,3 Mhl), retrouvant leur niveaux habituels après un cru 2014 exceptionnellement abondant.

     | Lire aussi Patrimoine : le vin est-il un bon placement ?

Globalement en Europe les prévisions sont en hausse pour le Portugal (+8%), la Roumanie (+9%), la Hongrie (+12%) et l'Autriche (+18%), seules l'Allemagne (-4%) et la Grèce (-9%) subissant une baisse de leurs productions.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :