Alcoa prévoit une charge de 10 à 15 milliards de dollars sur ses résultats trimestriels

 |   |  388  mots
Alcoa tente de réajuster sa production face aux fluctuations du prix des matières premières.
Alcoa tente de réajuster sa production face aux fluctuations du prix des matières premières.
Une semaine avant la publication de ses résultats trimestriels, Alcoa prévient la communauté financière que ceux-ci présenteront un trou de 10 à 15 milliards de dollars.

Le géant américain de l'aluminium Alcoa a annoncé lundi que ses résultats du premier trimestre allaient être affectés par une charge avant impôts comprise entre 10 et 15 millions de dollars liée à de nouvelles réductions de capacités au Brésil.

Le groupe américain va réduire ses capacités de production de 74.000 tonnes sur son site de Sao Luis au Brésil, dans le cadre d'une vaste restructuration destinée à tailler dans ses coûts, a-t-il précisé dans un communiqué. La raffinerie du site ne sera pas pour autant touchée, assure Alcoa, qui lancera la saison de publication des résultats trimestriels le 8 avril.

Fluctuation incertaine des prix de l'aluminium

A Wall Street, le titre prenait 1,02% à 12,83 dollars vers 12H25 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

"Nous continuons à prendre les décisions nécessaires pour créer une activité compétitive dans les matières premières", justifie Bob Wilt, un des responsables du groupe, cité dans le communiqué. "Ce sont des mesures difficiles mais nécessaires pour soutenir la stratégie de diminution des coûts", ajoute-t-il.

Depuis plus d'un an, Alcoa essaie de réduire sa dépendance à la fluctuation incertaine des prix de l'aluminium, dont la chute l'a fortement pénalisé par le passé.

Début mars, le groupe a ainsi indiqué qu'il envisageait de nouvelles fermetures d'usines, ce qui devait se traduire, faisait-il valoir alors, par une baisse de ses capacités annuelles de production mondiale de 500.000 tonnes, soit de 14%, et de 2,8 millions de tonnes ses capacités de raffinage (16%).

Des réductions de capacités tout azimuts

L'an dernier, Alcoa a réduit ses capacités de 665.000 tonnes (19%) et de raffinage de 1,2 million de tonnes (7%), une décision qui s'était traduite par des fermetures d'usines en Europe dont celle de Portovesme en Sardaigne (Italie). Depuis 2007, il a réduit ses capacités de production de 31%.

Alcoa préfère miser sur l'aéronautique et l'automobile en renforçant son activité de produits et solutions d'ingénierie qui fabrique des pièces pour ces deux industries.

Des avionneurs comme Airbus et Boeing font de plus en plus appel aux matériaux composites plus légers, notamment l'aluminium, pour les trains d'atterrissage des avions de nouvelle génération moins gourmands en carburant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2015 à 13:40 :
Erreur : L'aluminium N' EST PAS un matériau composite !
a écrit le 30/03/2015 à 22:24 :
Millions ou milliards...
a écrit le 30/03/2015 à 20:55 :
C'est pas tout à fait pareil!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :