Au Caire, Vinci et Bouygues prolongeront le métro pour 1 milliard d'euros

 |   |  262  mots
La construction de cette extension du métro cairote permettra de transporter 5 millions de passagers par jour tandis que la ligne couvrira 100 kilomètres.
La construction de cette extension du métro cairote permettra de transporter 5 millions de passagers par jour tandis que la ligne couvrira 100 kilomètres. (Crédits : REUTERS/Asmaa Waguih)
La construction de la troisième phase de la ligne 3 du métro cairote a été confiée au groupement Vinci Construction Grands Projets, dont Bouygues fait notamment partie.

Déjà choisis pour les phases 1 et 2 de construction de la ligne 3 du métro du Caire, Vinci et Bouygues vont désormais s'atteler à bâtir la phase 3. Dans un communiqué, un consortium dirigé par Vinci Construction Grands Projets et incluant Bouygues annonce avoir remporté auprès des autorités égyptiennes ce nouveau contrat, dont la signature a eu lieu dimanche 17 avril en présence des présidents français François Hollande et égyptien Abdel Fattah Al-Sissi.

La construction de cette extension du métro cairote permettra de transporter 5 millions de passagers par jour tandis que la ligne couvrira 100 kilomètres.

Passage sous le Nil

"D'un montant de 1,1 milliard d'euros et d'une durée de 67 mois, ce nouveau contrat porte sur le génie civil de la phase 3 de la ligne 3 et comprend 17,7 km de ligne nouvelle et 15 stations dont  8 souterraines, 5 aériennes et 2 au sol", selon le communiqué.

"Les travaux nécessiteront une nouvelle traversée sous le Nil", précise le groupement piloté par Vinci. Ceci explique le montant conséquent du contrat, alors que la phase 1, mise en service en 2011 après avoir débuté en 2007, n'avait débouché que sur un contrat d'un montant total de 250 millions d'euros pour Vinci Construction Grands Projets, qui est déjà responsable des deux premières lignes du métro.

Par ailleurs, plusieurs accords intergouvernementaux ont été signés dimanche soir dans les domaines des transports urbains, de l'énergie, des énergies renouvelables et du gaz, notamment.

>> Lire aussi Armement : la France va signer de nouveaux contrats en Egypte

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2016 à 12:06 :
Entre l'aéronautique, la construction navale et le BTP, l’Égypte devient l'un des plus important client de l'industrie française.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :