Toyota menacé d'un nouveau rappel de voitures

Le leader japonais de l'automobile, qui a déjà rappelé plus de 10 millions de véhicules depuis septembre dernier, devrait encore en rappeler suite, cette fois-ci, à un problème moteur.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Toyota Motor pourrait rappeler jusqu'à 270.000 véhicules dans le monde pour résoudre un problème technique affectant leur moteur, ce qui pourrait coûter au constructeur jusqu'à 20 milliards de yens (181 millions d'euros) selon le journal Asahi.

Toyota, qui continue d'accroître les contrôles de sécurité sur ses véhicules après une série de rappels, a annoncé qu'il officialisera lundi au Japon une demande de rappel qui concernera 90.000 berlines.

Un responsable du ministre des Transports japonais a dit avoir été informé du fait que le premier constructeur automobile mondial envisageait également de rappeler des véhicules en Amérique du Nord et en Europe.

Les dirigeants de Toyota en Amérique du Nord ont précisé qu'un contrôle des moteurs serait effectué la semaine prochaine, sans préciser si des véhicules seraient rappelés. Le constructeur nippon a par ailleurs refusé de confirmer les estimations de coût d'une telle opération, qui pourrait s'élever à 74.000 yens par véhicule.

Depuis septembre dernier, Toyota a déjà dû rappeler plus de 10 millions de véhicules dans le monde, la plupart pour des problèmes de pédales d'accélérateur voire de frein. Environ 7,3 millions de véhicules ont ainsi été rappelés aux Etats-Unis, le plus grand marché du constructeur.


Peu de conséquences sur le cours en Bourse


Le titre Toyota a pourtant bien résisté ce vendredi, clôturant sur une hausse de 0,33% à 3.020 yens, évolution conforme à celle de l'indice élargi Topix. "Le titre est déjà tombé à un tel niveau que de nouvelles baisses semblent difficiles", explique Fumiyuki Nakanishi, manager chez SMBC Friend Securities.

Les derniers défauts potentiels de sécurité concernent sept modèles Lexus et la berline Toyota Crown, dont les moteurs sont susceptibles de caler en raison d'une mauvaise suspension des soupapes. Environ la moitié des véhicules concernés, des modèles GS 350, GS 450h, GS 460, IS 350, LS 460, LS 600h et LS 600hl, ont été vendus aux Etats-Unis. Aucun accident ou blessé n'a été rapporté, a précisé Toyota.

S'il est effectif, ce rappel serait le deuxième concernant la marque de luxe Lexus depuis vendredi dernier, lorsque le groupe avaient annoncé suspendre ses ventes et rappeler 17.000 Lexus HS 250h en Amérique du Nord, en raison d'éventuelles fuites d'essence découvertes au cours d'un test effectué par le gouvernement américain. Là encore, le constructeur a déclaré qu'aucun accident ni blessé n'a pour le moment été signalé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.