PSA concrétise son alliance avec le chinois Changan

 |   |  339  mots
(Crédits : Reuters)
Le groupe automobile Peugeot Citroën a annoncé ce vendredi avoir signé un accord de coentreprise à 50/50 avec le groupe Changan Automotive. L'investissement initial total s'élève à 935 millions d'euros.

Dans un communiqué commun, le groupe Français PSA et le groupe Chinois Changan Automotive ont officialisé leur projet de coentreprise. Cette opération nécessite un investissement initial de 8,4 milliards de yuan (environ 935 millions d'euros) dans cette coentreprise à parts égales.

Plus précisément, la future entité produira et commercialisera en Chine des véhicules utilitaires légers et de particuliers, d'abord sous la marque Citroën, notamment la série DS, et sous une nouvelle marque qui sera lancée spécifiquement pour la coentreprise. Dans le cadre de cet accord, PSA Peugeot s'associera à Harbin Hafei Automobile Industry Group, une filiale de Changan. "Changan et PSA utiliseront les installations existantes de Hafei à Shenzhen", a expliqué vendredi à Reuters une source proche de l'entreprise chinoise.

Le lancement du premier véhicule est prévu pour le second semestre de 2012, ont précisé Peugeot et Changan. "C'est une bonne décision pour PSA Peugeot car une nouvelle coentreprise pourrait développer sa gamme de produits et, on peut l'espérer, l'aider à accroître sa part de marché sur place", a commenté Zhang Xin, analyste de Guotai Junan Securities. Pour un autre analyste, ce rapprochement avec Peugeot serait pareillement favorable à Changan, la société-mère de Chongqing Changan Automobile, qui gère actuellement une coentreprise avec Ford Motor.

PSA Peugeot construit déjà des Peugeot 408 et C5 en partenariat avec Dongfeng Motor Group, mais il reste en retrait par rapport à la plupart de ses concurrents étrangers en raison notamment d'une gamme limitée. Cette coentreprise n'a en effet vendu que 175.190 automobiles au premier semestre, le tiers de Hyundai Motor et Kia Motors combinés et 15% à peine de ce qu'a vendu General Motor durant cette période.

Mais le constructeur français cherche à passer à la vitesse supérieure en se déployant dans le pays. D'après des sources citées par Reuters, Peugeot et Dongfeng, dont la capacité de production annuelle combinée est de 450.000 véhicules, comptaient bâtir leur troisième usine d'ici la fin de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :