Toyota confirme sa place de champion des véhicules hybrides

 |   |  360  mots
(Crédits : Toyota)
Pari gagné pour le constructeur japonais qui avait été le premier à proposer à la vente des véhicules à double motorisation. Toyota annonce ce vendredi avoir vendu, depuis la mise sur le marché de la première automobile hybride en 1997, près de 2,7 millions de véhicules de ce type à travers le monde.

Décider de construire des voitures hybrides était une bonne idée ;  c'est du moins ce que peuvent se dire les dirigeants de Toyota. Le numéro un mondial dans la construction d'automobiles, qui a lancé en 1997 son premier modèle à double motorisation, essence et électrique, a annoncé ce vendredi avoir vendu 2,68 millions de véhicules hybrides dans le monde depuis cette date. Le constructeur japonais précise que le total de ses seules ventes de ce créneau sur l'archipel a dépassé le cap du million. Avec un tel volume d'affaires, le groupe qui a été le premier à se lancer sur le marché de l'hybride, conforte sa place de numéro un dans ce secteur.

Au Japon, parmi les véhicules les plus vendus il y a surtout le modèle Prius, toutes générations incluses, mais aussi d'autres berlines et 4x4. Au total, Toyota y propose une douzaine de véhicules hybrides de tous types, dont trois modèles à vocation logistique. Une offre un peu moins diversifiée mais pas moins conséquente à l'international. Dans les quelque 80 pays où Toyota a jusqu'à maintenant vendu 1,68 million de véhicules hybrides, le constructeur japonais propose 8 modèles différents.

De fortes ambitions réalisées

L'objectif visé par Toyota était d'atteindre aussi vite que possible le million de ventes de véhicules à double motorisation dans le monde. En 2009, au niveau international, elles ont dépassé la barre de 500.000 exemplaires (530.100 véhicules vendus). Depuis le début de cette année et jusqu'au mois de juillet Toyota a reçu 430.000 commandes dont 259.000 au Japon.

Avec de tels résultats, la Prius troisième génération apparaît logiquement depuis plus d'un an en tête de la liste des voitures les plus vendues dans l'archipel. Elle doit en partie ce succès à une baisse des tarifs conjuguée aux incitations fiscales pour l'achat de véhicules qui consomment et polluent moins. Une popularité bien assise puisque malgré le rappel les derniers mois de plus de 10 millions de véhicules dans le monde, dont la Prius, à cause de problèmes techniques, les ventes de ce modèle ont bondi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :