Toyota parie sur une accélération au deuxième semestre

 |   |  325  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le constructeur japonais a renoué avec les profits au second trimestre. Il a vendu 1,82 million de véhicules pendant ces trois mois, soit 30% de plus qu'il y a un an. Toyota revoit du coup ses objectifs pour 2010.

Toyota a annoncé mercredi avoir dégagé un important bénéfice net au premier trimestre, dopé par un bond de près d'un tiers de ses ventes dans le monde. Le constructeur automobile japonais relève du coup ses prévisions annuelles de résultats.

Pour la période d'avril à juin, le groupe a fait état d'un profit net de 190,5 milliards de yens (1,65 milliard d'euros), alors qu'il avait subi une perte nette de 77,8 milliards de yens l'an passé à la même époque.

Toyota a dégagé un bénéfice d'exploitation de 211,7 milliards de yens, contre une perte opérationnelle quasi équivalente l'an passé, à une époque où le premier constructeur mondial commençait à peine à se remettre de la récession de 2008-2009 qui l'avait fait plonger dans le rouge.

Toyota a écoulé 1,82 million de véhicules pendant ces trois mois, soit 29,9% de plus sur un an. Ses ventes ont augmenté dans toutes les régions du monde, mise à part en Europe. Elles ont notamment progressé en Asie, hors Japon, (+47%) et au Japon (+23%), pays où elles ont bénéficié de programmes gouvernementaux d'incitations à l'achat de véhicules "propres".Son chiffre d'affaires a au final grimpé de 27% sur un an, à 4.871,8 milliards de yens (42,3 milliards d'euros).

Outre cette embellie des ventes, des réduction de coûts ont aussi amélioré le bénéfice d'exploitation de Toyota qui a en revanche subi les effets de taux de change défavorables. Le constructeur a expliqué avoir augmenté le nombre de véhicules qu'il compte vendre sur l'exercice budgétaire d'avril 2010 à mars 2011, ce qui l'a conduit à rehausser ses prévisions annuelles de résultats.

Toyota table désormais sur un bénéfice net de 340 milliards de yens, contre 310 initialement annoncés, sur un profit opérationnel de 330 milliards de yens, contre 280 escomptés au départ, et sur un chiffre d'affaires de 19.500 milliards de yens, contre 19.200 milliards de yens avancés il y a trois mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :