Rapport sur PSA : la mauvaise santé financière confirmée... sauf par la CGT

 |   |  461  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le rapport tant attendu sur la situation de PSA "ne considère nullement que la production automobile en Europe n'est pas rentable", selon la CGT.. Les autres syndicats sont plus nuancés.

"On est très loin des déclarations alarmistes de la direction de PSA Peugeot Citroën, de certains commentateurs et du rapport Sartorius", claironne la CGT après la présentation du premier volet, ce matin, du rapport du cabinet Secafi sur la santé financière du groupe automobile. Les autres syndicats sont toutefois nettement plus nuancés. Le rapport va même, pour les autres organisations, dans le même sens que celui remis en septembre par l'expert du gouvernement Emmanuel Sartorius, lequel critiquait durement direction et actionnaires pour leur stratégie et leur manque de dialogue mais estimait que la nécessité d'un plan de réorganisation n'était "pas contestable". La direction de PSA indique quant à elle que, '"après le rapport Sartorius, le diagnostic sur la situation financière du groupe qui a été établi par le cabinet Secafi confirme la gravité de la situation".

Résultats faussés

"Le rapport souligne que les résultats du 1er semestre 2012 -perte nette de 819 millions d'euros- sont faussés par un jeu de provisions "non courantes" très lourd. Ainsi le résultat net présenté est plombé par 612 millions de provisions exceptionnelles et par un niveau d'investissement record, principalement à l'international", argue le communiqué de la CGT.

Mise dans le rouge artificielle

Le cabinet Secafi avait été mandaté par le CCE de PSA fin juillet. Son rapport, d'après la CGT, met en évidence que la division automobile de PSA est "mise dans le rouge artificiellement par des transferts aux autres sociétés du groupe, réalisés notamment par le biais des surfacturations". La CGT affirme donc que 'le rapport conteste l'assertion de Philippe Varin (patron de PSA) selon laquelle "le groupe PSA brûlerait 200 milions d'euros de cash par mois".
La CFDT et de la CFTC, comme le SIA, principal syndicat de l'usine d'Aulnay qui doit fermer d'ici à 2014, réfutent cette interprétation de la CGT.  Ils estiment que Secafi confirme que le groupe brûle bien 200 millions d'euros de liquidités par mois.

Casse de l'emploi

Le rapport incrimine, selon le syndicat, "la politique de rachat d'actions et de dividende", qui, "depuis 12 ans, a coûté 6 milliards d'euros à l'entreprise, dans le seul intérêt des actionnaires, au détriment du développement économique et de l'emploi. Elle s'est poursuivie jusqu'en août 2011". Secafi "ne considère nullement que la production automobile en Europe n'est pas rentable".  La CGT y trouve la confirmation que "ce qui est en cause, ce n'est pas le coût du travail en France, mais plutôt le coût du capital et l'appétit de Philippe Varin pour une globalisation à marches forcée avec son cortège de délocalisations et la casse de l'emploi en Europe".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2012 à 10:34 :
Je connais les deux pour les avoirs "pratiqués Secafi et la CGT. Pour ce dernier l'interprétation des rapports de Secafi sont toujours un moment fort pour la CGT car comme détourner en faveur des idées du syndicat là est tout "l'art" de ce syndicat. lorsque l'on écoute le représentant CGT de PSA il est clair qu'aucun rapport ne sera conforme son idée la nationalisation de l'entreprise ou au mieux une participation de l'Etat. Je n'ai pas lu le rapport de Secafi ou ne peut pas apparaître l'impact des greves de ce site sur le bilan de l'entreprise mais là "la caravane passe". La grève est un droit mais l'imbécilité syndicale du tout ou rien est une suicide. Dommage que les salariés sérieux ne demandent pas un rapport sur l'impact des gréves sur ce site car beaucoup de syndiqués nantis, les élus plus ou moins INTOUCHABLES, ont attisé le feu et aujourd'hui l'impact est catastrophique pour les familles, même si la Direction n'est pas blanche loin s'en faut et plus particulièrement dans ses choix stratégiques qui n'ont pas émus d'ailleurs le cerveau de la CGT.
a écrit le 13/10/2012 à 0:05 :
Pour la sauvegarde de ce qui reste de notre économie j'interpelle ceux que j'emploie , c'est à dire les parlementaires , à interdire ce syndicat arriéré et corrompu jusqu'à la moelle ..
a écrit le 12/10/2012 à 12:37 :
Simple : Il suffit que la CGT achète une majorité des actions (en promotion actuellement !) et après il lui suffit de nous montrer la vraie voie à suivre ! On saura enfin apprécier une activité opérationnelle plutot que dogmatique. Je rêve ??? Ha bon !! Comme c'est dommage...
a écrit le 12/10/2012 à 11:13 :
Autant CGT dans la gueule du loup.
a écrit le 12/10/2012 à 9:28 :
L'industrie française n'a cessé de décliner de par la faute de la CGT. Ce syndicat a un pouvoir de nuisance sans limites.
Réponse de le 12/10/2012 à 11:38 :
elle tient plus de la secte que du syndicat un syndicat defend les gens qui bossent il ne defend pas juste ses propres interets A comparer , encore une fois , avec les syndicats allemands bien plus réalistes et responsables
a écrit le 11/10/2012 à 22:51 :
Aux p'tits camarades de la CGT, hoé, le monde a changé, le mur est tombé. Il faudrait enfin retirer vos œillères et cesser la langue de bois. Alors, évidemment, en acceptant les evidences, votre fonds de commerce risque d'en prendre un coup. Bref, rien à attendre de ce syndicat resté à l'heure de la guerre froide et de la lutte des classes. Une réformette ? Non, bon.
Réponse de le 12/10/2012 à 11:46 :
J'irais même jusqu?à dire que la CGT c'est ZOLA, Balzac, l'Assomoir! 100 ans de retard, aucune capacité à se remettre en question et évoluer....
a écrit le 11/10/2012 à 22:03 :
Si je comprend bien, selon la CGT tout est de la faute des patrons et des actionnaires.
Vision restreinte comme d'habitude venant de la CGT.
Quel est le rôle de la baisse du marché automobile?
Quel est le rôle de la CGT qui est systématiquement contre toute réforme constructive?.
Les faits sont là, quel est le meilleur choix? "sacrifier" 8000 employés ou couler l'entreprise et ses 200000 salariés.
a écrit le 11/10/2012 à 18:19 :
C'est assez impressionnant de voir que la cause déterminante des difficultés de PSA ne soit jamais évoqué par aucun journaliste... Si Aulnay ferme c'est parce que PSA a décidé en conformité avec les décisions du gouvernement de ne plus vendre de voiture en Iran qui était son débouché principal. C'est facilement vérifiable pourtant !!!!
Réponse de le 11/10/2012 à 19:09 :
Aulnay fabrique des C3, PSA livrait en Iran des kits de 206 et d'un autre ancien modèle. Où est le rapport?
a écrit le 11/10/2012 à 17:49 :
pour les travailleurs de psa bonne soirée a tous
http://www.wikistrike.com/article-la-police-fran-aise-achetera-des-ford-et-des-volkswagen-en-2013-redressement-productif-vous-dites-111131700.html
Réponse de le 11/10/2012 à 19:17 :
Le ministère de l'Intérieur est soumis au code des marchés publics. Ford et VW devaient avoir des offres aux mieux disant sur les lots gagnés.
Réponse de le 12/10/2012 à 8:44 :
Comment se fait-il qu'en Allemagne la police et les autres administrations n'utilisent que des véhicules allemands?
Réponse de le 12/10/2012 à 9:27 :
@Jean: leurs appels d'offres doivent être rédigés avec des critères de choix "favorables" aux constructeurs allemands tout en restant compatibles avec les directives européennes. Ou alors, au lieu d'acheter des voitures, ils achètent un service global incluant la location longue durée et l'entretien ?
Réponse de le 12/10/2012 à 9:34 :
Oui c'est vraiment rageant, le gouvernement critique très fermement PSA mais achète des FORD (groupe américain?) . De même, et c'est encore pire, la CGT défile en voitures étrangères lors du Tour de France. Moins les gens achètent de voitures françaises, moins il y a d'emplois en France. Il faut ASSUMER ses choix et ne pas crier au loup après!
Réponse de le 12/10/2012 à 9:57 :
Ford et Opel (avec des sites de fabrications en Allemagne) gagnent des appels d'offres. La police allemande roule en Porsche, BMW, Mercedes mais aussi en GM et Ford. KIA vient de gagner un marché important à l'aéroport de francfort. Le différentiel des marges est indicateur de la compétitivité. Renault et PSA perdent de l'argent. Il n'y pas de voitures plus cher dans le marché que celles des constructeurs français, bien qu'ils produisent majoritairement (à 80 % pour Renault) à l'étranger. La prime que les français payent pour des voitures allemandes n'est justifié que par la piètre performance des constructeurs "nationaux". Il vaut mieux bien négocier ou acheter coréens ou japonais. Pire encore pour les pièces détachés, c'est là ou les constructeurs français se rattrappent! Et les consommateurs français suivent. Incroyable non? Et comment voulez-vous qu'ils gagnent un appel d'offre hors France?
a écrit le 11/10/2012 à 17:00 :
C marrant a lire tout les commentaires,ce rapport serait pilote par les syndicats,par contre le rapport donne par l'entreprise ne serait pas pilote en faveur de l'entreprise....Etrange.
Il serait plus sage de lire les 2 rapports histoire de trouver la veritee qui est probablement au milieu
Réponse de le 12/10/2012 à 9:33 :
Le rapport Sartorius est très bien fait et de plus accessible. Pas besoin d'être XMines pour le comprendre.
a écrit le 11/10/2012 à 15:34 :
Ah, ces rapports politiquement commandés et dont les conclusions sont "légèrement" orientées...
a écrit le 11/10/2012 à 15:28 :
comme on dit a la cgt ' tt va bien, vu que psa degage -3.3% de marge sur chaque vehicule vendu'...... que psa depose le bilan, et on n'en parle plus ( de la cgt, je voulais dire)
a écrit le 11/10/2012 à 15:14 :
On connait ces cabinets à la solde des syndicats bien que la facture soit réglée par l'entreprise (une exception française sans doute). Donc tout va bien. il faut continuer à remplir les parkings de voitures qui ne se vendent pas et garder tout le personnel sans oublier évidemment les délégués syndicaux ! Ou alors nommer PDG Montebourg avec comme adjoints les représentants de la CGT.
a écrit le 11/10/2012 à 15:04 :
Ce rapport Secafi sera t-il rendu public et accessible en ligne (comme le rapport Sartorius)?
a écrit le 11/10/2012 à 14:38 :
Il est vrai que la part de la "famille" dans le groupe avait repassé la barre des trente pour cent ou s'en approchait depuis ces dix dernières années.
a écrit le 11/10/2012 à 14:02 :
PSA ne se porte pas plus mal que ses concurrents. C'est le marché qui pose probléme. Il serait temps d'examiner dans quelle mesure les accords de "libre"- échange conclus par nos représentants sont avantageux ou désavantageux pour notre industrie et l'emploi (exploitation des différentiels socio-économiques entre les pays ou la "compétitivité"). Outre la mise en place d'une législation équitable sur le marché européen, que peut-on faire pour les marchés d'Afrique frappés par la violence?
Réponse de le 11/10/2012 à 15:06 :
PSA se porte aussi mal que ses concurrents directs, mais il est isolé. FIAT se renfloue avec Chrysler, Renault avec Nissan/Dacia, Opel avec GM.
a écrit le 11/10/2012 à 13:46 :
Il serait bien de préciser que ce que vous publiez est l'interprétation de la CGT, et en premier lieu de lire le rapport SECAFI si vous y avez accès ?
a écrit le 11/10/2012 à 13:29 :
attention SECAFI est une emanation des syndicats, donc le rapport est orienté. Je les ai déja pratiqué lors d'une restructuration des entrepôt dans la distribution, le rapport est orienté dans le sens de la vision des syndicat, bien entendu le rapport de PSA va dans le sens de la politique de l'entreprise. La vérité se situe au milieu comme d'habitude.....
Réponse de le 11/10/2012 à 13:43 :
Éric totalement en phase avec vous
Réponse de le 11/10/2012 à 13:58 :
On ne vous a pas entendu faire ce commentaire lors de la sortie du premier rapport. La mise en rouge artificielle des comptes des filiales française par les grands groupes est une pratique courante que seuls les aveugles ne veulent pas voir. TOTAL est le champion en la matière.
Et Entendre tous ces commentateurs qui pensent avoir tout compris à l'économie alors qu'ils se font ballader à logueur de journée me fais doucement rigoler. Peut-on seulement dans ce pays parler sereinement de choses sans se faire qualifier d'idéologique. A entendre certaines milieux, les chefs d'entreprises ne sont responsables de rien (c'est la faute aux salariés, aux syndicats, aux..., mais jamais la leurs). Mais par contre ils ont tous les mérites, même de planter leurs entreprises tout en se rémunérant un max. Si les gens pensent que dans un marché de plus en plus ouvert il s'agit de concurrencer les pays à bas coût sur des produits bas de gamme, ils se trompent lourdement.
Il suffit de voir les sollicitations que nous avons de la Chine (j'y étais encore la semaine dernière) pour leur transférer notre savoir faire et surtout l'avis même des industriels chinois sur leur propres produits pour se rendre compte de la stupidité de notre démarche. Ces industriels n'achètent du matériel chinois que parce que l'état chinois les y obligent.
Réponse de le 11/10/2012 à 14:45 :
Et l'inverse? Pourquoi les deboires des entreprises ne serait uniquement la cause des directions et absolument pas celles des salarié ou syndicats... Vous devriez commencer par appliquer vous-meme la reflexion que vous faites concernant la qualification d'ideologue....
Réponse de le 11/10/2012 à 15:18 :
@ Curieux : que les chefs d'entreprises "plantent leur entreprises" ou se "servent un max", et alors ? si l'entreprise leur appartient, où est le problème ? Si vous voyez un problème alors je vais vous demander comment vous vous servez de votre voiture, déclarer que vous vous en servez mal selon mes principes, et vous la confisquer ? Connaissez vous le droit de propriété, qui est l'autre nom du plus grand de tous les droits, la Liberté ?
Réponse de le 11/10/2012 à 15:31 :
total ne gagne pas un kopec en france, il gagne sur l'exploration production, pas sur l'elevage en batterie de syndicalistes dans des usines a essence ( alors que le consommateur veut du diesel)... ces petits syndicalistes creve la faim a 3 briques par mois, ca me fait verser une larme

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :