Le japonais Honda lance une alerte rouge sur ses bénéfices

 |   |  327  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La conjoncture dégradée et la hausse du yen obligent le troisième constructeur auto nippon à abaisser ses prévisions de résultats annuels. Mais, comparées à une année 2011 catastrophique à cause du séisme de l'archipel, les résultats sont tout de même en nette progression.

D'abord, les constructeurs français et l'italien Fiat furent touchés. Puis certains allemands et, aujourd'hui, même les japonais sont frappés. Honda abaisse ainsi ce lundi ses prévisions annuelles. Pour l'exercice 2012-2013, du 1er avril 2012 au 31 mars 2013, le groupe ne s'attend plus qu'à un bénéfice net de 375 milliards de yens (3,75 milliards d'euros au taux de change actuel), contre 470 milliards escomptés jusqu'alors. Le groupe incrimine "une baisse des ventes sur fond de conjoncture dégradée et l'impact des taux de change défavorables".

Moins de véhicules et de deux-roues

Le troisième constructeur automobile nippon, après Toyota et Nissan, a aussi abaissé sa prévision de bénéfice opérationnel, à 520 milliards de yens (5,2 milliards d'euros), contre 620 milliards espérés auparavant. Son chiffre d'affaires pourrait quant à lui se limiter à 9.800 milliards de yens (98 milliards d'euros), et non 10.300 milliards. La firme, réputée pour sa large gamme de véhicules et surtout ses moteurs fiables, a réduit ses prévisions de ventes de véhicules de 50.000 unités et de 280.000 pour les deux-roues.

Progression semestrielle

Certes, l'année 2011-2012 avait été si catastrophique à cause du séisme au Japon et de ses conséquences sur la production, que, de toutes façons, même revus à la baisse, les résultats devraient être bons. Même révisés, le résultat net progresserait de 77%, l'opérationnel doublerait et le volume d'affaires croîtrait de 23%! Sur le premier semestre 2012-2013 (avril-septembre), Honda a ainsi largement amélioré son profit net de 132%, à 214 milliards de yens (2,14 milliards d'euros). Ses ventes de voitures ont grimpé de 61%, alors que celles de ses motos ont augmenté de 14,7%. Le bénéfice opérationnel de Honda a presque quadruplé, à 2767 milliards de yens (2,75 milliards d'euros) et son chiffre d'affaires a bondi de 30,7%, à 4.707 milliards (47 milliards d'euros). Grâce à la bonne tenue de la plupart de ses marchés, Honda s'en tire nettement mieux que PSA ou Renault.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2012 à 15:58 :
95> justement la tendance est à la hausse ces dernières années. Honda n'a jamais gagné autant d'argent...
Honda est le constructeur généraliste qui a la plus grande marge opérationnelle, donc les commentaires à l'instant T pour dire "honda va mourrir" lolilol....
a écrit le 29/10/2012 à 15:29 :
"Pour l'exercice 2012-2013, du 1er avril 2012 au 31 mars 2013, le groupe ne s'attend plus qu'à un bénéfice net de 375 milliards de yens (3,75 milliards d'euros au taux de change actuel), contre 470 milliards escomptés jusqu'alors" Ca fait une différence de 95 milliards de yens. Si d'année en année, cela décroît ainsi, c'est effectivement mal parti. Il ne faut pas voir mon cher "sans blague" que le compte, il faut voir la tendance. Et là, effectivement c'est mauvais si honda reste seul. HONDA VA DEVOIR S'ALLIER. CETTE MARQUE EST TRES TECHNIQUE ET TROUVER UN PARTENAIRE SIMILAIRE OU COMPLEMENTAIRE SERA DIFFICILE.
a écrit le 29/10/2012 à 12:37 :
pauvre honda! "seulement" 3.75 milliards d'euros de bénéf... article un peu ridicule. J'en connais beaucoup qui aimeraient être aussi mal en point!
a écrit le 29/10/2012 à 11:50 :
honda va très bien, la difficulté actuelle vient de la Chine qui , pour des raisons politiques, perturbe la production des constructeurs japonais

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :