Renault et Peugeot cartonnent en Algérie

 |   |  771  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les deux constructeurs tricolores dominent le marché automobile algérien, en forte hausse. L'Algérie a importé 418.665 véhicules durant les neuf premiers mois de 2012, contre 298.816 véhicules à la même période en 2011, soit une croissance de 40%.

En Algérie, Renault et Peugeot ne connaissent pas la crise. Durant les neuf premiers mois de 2012, les deux constructeurs français ont vu leurs ventes augmenter respectivement de 60,6% et 56,6% par rapport à la même période de 2011, ont indiqué lundi les douanes algériennes. Les deux marques totalisent, à elles seules, près du tiers des véhicules importés par l'Algérie durant cette période, soit 418.665 unités. La marque au losange a vendu 93.034 véhicules pour près de 740 millions d'euros, contre 57.918 unités et 421 millions d'euros à la même période en 2011. Renault devrait dépasser cette année la barre symbolique des 100.000 véhicules vendus en Algérie contre 75.000 unités en 2011.

La marque au lion, durement touchée par la crise qui frappe le secteur de l'automobile en Europe, poursuit en Algérie son redressement et occupe désormais la deuxième place sur le marché local. Elle a écoulé 42.668 voitures pour près de 400 millions d'euros contre 27.255 unités pour 258 millions d'euros durant les neuf premiers mois de 2011, selon les douanes. En 2011, Peugeot avait vendu plus de 33.000 véhicules en Algérie. En troisième position, on trouve le sud-coréen Hyundai avec 38.937 véhicules pour 254 millions d'euros, contre 39.949 unités pour 225 millions d'euros à la même période en 2011, enregistrant ainsi une légère baisse de 2,5%.

Plus de 400.000 véhicules importés

L'Algérie a importé 418.665 véhicules durant les neuf premiers mois de 2012 contre 298.816 véhicules à la même période en 2011, soit une hausse de 40,1%, toujours selon les douanes. La facture des importations des véhicules a connu aussi une forte hausse de 37,77%, passant de 2,7 milliards d'euros durant les neuf premiers mois de 2011 à 3,7 milliards d'euros à la même période de 2012. En 2011, l'Algérie avait importé 390.140 véhicules, en hausse de 36,73%, pour une valeur de 3,5 milliards d'euros par rapport à 2010.

En dépit de la suppression du crédit automobile en 2009, les ventes de véhicules en Algérie continuent d'augmenter, soutenues par les hausses des salaires accordées aux fonctionnaires en 2011, avec des rappels salariaux sur quatre ans, les aides accordées par l'Etat aux jeunes pour acquérir des véhicules pour créer des micro entreprises et l'absence d'un réseau de transport en commun de qualité, ce qui pousse les Algériens à s'équiper en voitures.

Bientôt une usine Renault en Algérie

Le dynamisme du marché algérien plaide pour le projet d'implantation d'une usine locale de Renault, en discussion depuis des années. Interrogé sur l'avancement du dossier, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en visite dimanche à Alger, a affirmé qu'il "avançait très bien". "Nous sommes parfaitement confiants sur l'aboutissement de ces négociations", a-t-il ajouté sans vouloir entrer dans les détails. Un accord-cadre pour la réalisation d'une usine Renault en Algérie a été signé le 25 mai après 15 mois de négociations. Il reste encore à mettre sur pied une joint-venture entre le constructeur français et le partenaire algérien pour la production dans un premier temps de 75.000 voitures par an sur un site proche d'Oran (ouest).

Plus généralement, le ministre français a plaidé dimanche à Alger pour un "pacte de coproduction" entre les deux pays afin d'affronter la mondialisation qui les a durement affectés. "Nous travaillons avec mon collègue à faire surgir une sorte de pacte de co-production où ce que nous pourrions produire en partie en France et en partie en Algérie offre de nombreux avantages qui pourraient être gagnant-gagnant", a déclaré Arnaud Montebourg en se référant au ministre algérien de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'Investissement, Cherif Rahmani. Arrivé à Alger pour une visite d'une journée, le ministre du Redressement productif, tout comme son interlocuteur ont insisté lors d'un point de presse sur les similitudes des deux pays dans la situation économique actuelle en préconisant "une alliance industrielle" notamment pour assurer l'emploi de la jeunesse des deux pays.

Une visite de François Hollande prévue en décembre

Cherif Rahmani a confirmé cette "démarche similaire, complémentaire, articulée", notamment en prévision du sommet d'Alger en décembre à l'occasion de la visite d'Etat du président François Hollande. Les deux parties veulent mettre en oeuvre un scénario "de sortie de crise (...) mais aussi labelliser, pérenniser le partenariat entre la France et l'Algérie pour le rendre irréversible", a souligné Cherif Rahmani. Et de son côté Arnaud Montebourg a souligné avec insistance que la coopération doit être établie "sur un pied d'égalité".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2012 à 11:32 :
Si renault n investit pas en algérie , les algériens vont boycotter cette marque , que les choses soient claires , vous nous menez en bateau depuis prés de 5 ans ,si le projet n aboutit pas, la patiente algerienne à des limites nous allons nous tourner definitivement vers d autres constructeurs , l algerie veut avoir des usines chez elle afin de creer de l emploi avec transfert de technologies , ceci est tout a fait légitime , si renault ou une autre marque veulent profiter du marché algerien elle doit y investir nous favoriserons la production locale ..A BON ENTENDEUR MES HOMMAGES !
Réponse de le 09/11/2012 à 16:06 :

Vous ne pouvez pas forcer un groupe mondial a s?installer chez vous par n?importe quel moyen.
Préparez les conditions minimales requises et démontrez votre intelligence sur la table.
Pour des raisons de commercialisation, une seule usine qui fonctionne bien, suffit pour toute la région. Ceci, doit été bien compris par les trois pays du Maghreb pour des raisons de stratégie industrielle.
Quant a votre question de se retourner vers un autre constructeur.
- Ma réponse : Qu?est-ce que vous attendez !
Il faut bien faire une analyse de l?industrie automobile mondiale, le problème n?est pas ;a production mais la commercialisation. A rajouter a cela`, le facteur de la concurrence internationale. Refissiez, bien avant de parlez pour mieux décider.
Réponse de le 09/11/2012 à 16:36 :
Correction de frappe: Priere de lire;

1- Ceci, doit <etre> bien compris .................
2-........,le problème n'est pas <la> production mais ..................
a écrit le 09/11/2012 à 11:22 :
, nous y tenons comme la prunelle de nos yeux à cette usine de montage en algerie, et je le répéte , si par malheur eux renoncerait les conséquences serait fâcheuse pour le groupe , d'autres marques existent et notre marché est trés attractif et lucratif , nous voulons profitez de cet engouement pour créer des postes de travail en algerie pour nos jeunes ...Les entreprises françaises se gavent en algerie sans investir , c est honteux ! maintenant les dés sont jetés soient elles investissent ou soient elles partent ,c est aussi clair que l eau de roche ,il n y a pas à tergiverser OU NOUS FERMONS NOTRE MARCHE .
Réponse de le 09/11/2012 à 17:06 :
Renault est un groupe international de renommée mondiale bien établie. Il est libre de s?établir la` ou` il veut en fonction de ses intérêts. Il n y?aura aucune incidence financière ou en terme de vente sur le groupe. Même si elle existe, les conséquences seraient minimales ou presque nulles.
Pour des raisons de strategie industrielle, le groupe est en mesure de proposer des alternatives distinctes comme solution de substitution pour le reste des autres pays de la région afin d?établir l?équilibre en terme de partage des richesses et garder ainsi de bonnes relations avec les trois pays du Maghreb, qui sont d?ailleurs des affinités bien établies, qui dépassent le cadre d?une simple usine.
Tant qu?a votre assertion : NOUS FERMONS NOTRE MARCHE
Réponse : Monsieur ou Madame : Vous ne pouvez pas interdire au gens et en particulier les algériens d?acheter Renault, s?ils le désirent. C?est un label international, qui parle de lui-même.
Vous fermez ou pas le marche ;ceci n?aura aucun effet sur les ventes.


Réponse de le 09/11/2012 à 21:08 :
Lire:

-....................... <aux> gens....................
a écrit le 09/11/2012 à 1:06 :
Reponse a` : Investissez ou partez

-.......Apprenez au moins les <regles> fondamentales de <politesse>, avant d'exposer vos opinions sur journal d'une telle notoriete'.

Réponse de le 09/11/2012 à 14:50 :
Lire:

-................avant d'exposer vos opinions sur un journal d'une telle notoriete'.

a écrit le 08/11/2012 à 22:34 :
Reponse a: Investissez ou partez:

Je vous propose de lire un article intéressant sur ce sujet paru sur le journal électronique : L?Expression

FABRICATION DE VÉHICULES RENAULT
Une usine algérienne est-elle rentable?
Par Abderrahmane MEBTOUL - Dimanche 03 Juin 2012 - Lu 3918 fois
a écrit le 07/11/2012 à 22:16 :
Si renault n investit pas en algerie dans une usine( il est anormal de voir un pays qui écoule autant de voitures dans un pays ne pas investir dans une usine moderne) , et vos arguments ne tiennent plus la route , la formation en algerie est de qualité , nous avons un taux d alphabétisation plus élévé qu au maroc pourtant vous avez investit dans une usine là -bas au pays du cannabis je vous prédis la fin des ventes des voitures françaises en algerie , et les marocains vous pouvez rêver pas d ouvertures des frontières , les algeriens n en veulent pas , moi le premier !!
Réponse de le 08/11/2012 à 19:08 :
Voila une reponse qui vous convient ,ecrite par:
algerino a écrit le 06/11/2012 à 21:37 :

La vérité c'est que l'Algérie est un bateau ivre. Dirigée par des incompétents. Méprisée par la France. Elle se rêve en pays en développement. Mais sur qui compter pour réaliser se développement ça fait longtemps que ceux qui on compris ont fuis. Que construire avec un peuple livrer à lui-même qui n'a plus le niveau d'instruction qui lui permettrait de se remettre à flot. Et il n'y a rien à attendre non plus de la France qui sait très bien ce qui se passe et qui n'a aucun intérêts à faire évoluer les choses. Pauvre Algérie.
Réponse de le 08/11/2012 à 19:40 :
Lire:

.......Mais sur qui compter pour réaliser < ce > développement ..................
Réponse de le 08/11/2012 à 22:09 :
Monsieur:
De quel droit vous voulez forcer une marque (X), peu importe le nom pour tout un peuple ?
- Qui est-vous et au nom de qui vous vous permettez de prendre une telle decision ?
Je tiens a vous rappeler que vous avez affaire a un peuple de 37 Millions + sa composante emigree.
Donnez- leurs, le privillege et non pas la chance de choisir !
Apres tout vous n'etes pas Dieu.Apprenez au moins les regeles fondamentales de politesses,avant de parler au nom des autres.

C?est de l?enfantillage de vouloir de s?accrocher a` Renault a` n?importe quel prix. En France il y?a plusieurs marques, en Europe plusieurs pays et dans le monde plusieurs continents.


Réponse de le 08/11/2012 à 22:16 :
En homme civilise? voila comment devrait être composée votre réponse a l?article.

# 1
La mécanique est une affaire de mécaniciens avant d?être celle des administrateurs. C?est a la commission nationale de mécanique, qui est constituée des 20 universités algériennes repartis en Quatre zones d?intérêts : Est-Ouest / Sud-Nord .Autour de chaque Département de mécanique : Enseignants et étudiants doivent s?associer en groupes pour un travail de réflexion collectif : Une étude de faisabilité rapide qui ne prend plus de trois semaines, sur le thème suivant : La relance de l?industrie mécanique (auto) en Algérie.
1- Quelle est ou quelles sont les marques qui soient le mieux adaptées au marche algérien, selon le meilleur rapport qualité/prix : Partant de l?hypothèse simple et concrète, qu?une usine Renault existe déjà au Maroc.
Ils ont l?embarras du choix en France il n y?a pas une seule marque, en Europe il n y?a pas un seul pays et dans le monde il n y?a pas un seul continent.
Il suffit de savoir parler, de faire preuve d?une réelle volonté de coopération et de sérieux dans la maturation du projet de A a` Z
Le tout reste une question de volonté politique.

# 2
La France est libre d?investir ce que bon lui semble, la` ou elle veut en fonction de ses intérêts. L?Algérie a le droit de choisir les investissements productifs et les partenaires commerciaux .qui répondent au mieux a` sa carte de développement socio-économique, sans aucun complexe. Le tout est une question de choix des hommes devant leur conscience respective.

Remarque:N?oublier surtout pas Monsieur, que vous avez affaire a tout un peuple.Ce n?est pas des moutons.
Réponse de le 08/11/2012 à 23:02 :
Lire dans # 1

.................Apprenez au moins les regeles fondamentales de <politesse>, ..........
Réponse de le 09/11/2012 à 14:54 :
Lire dans # 2

-.......... Remarque:Surtout,n'oubliez pas Monsieur, que vous avez affaire a` tout un peuple................
Réponse de le 10/11/2012 à 1:06 :
Reponse a`: Investissez ou partez a écrit le 07/11/2012 à 22:16 :
Voici, une serie de reponses a` votre message,qui depasse a mon avis, les regles de la deontologie commerciale.

Réponse # 1
Monsieur commencer par construire la paix sociale, le reste viendra ensuite, automatiquement.

Réponse # 2
Monsieur, vous vous exprimez dans un langage autoritaire qui dépasse la courtoisie commerciale d?usage. Un temps sec, qui nous rappel les discours de Bokassa ou Pinochet.
Je vous rappel qu?il ne s?agit ici que de commerce.

Réponse # 3
Monsieur, rien ne prouve que cous êtes : Français, Marocain ou Algérien !
De part, votre attitude et vos menaces et insinuations, vous n?êtes pas digne de porter l?une des trois nationalités. Il est facile de deviner pourquoi !
Si, votre intention est de créer un différent ou un conflit entre les trois pays. Je tiens a vous faire remarquer que vos calculs sont complètement erronés.
Ces trois pays sont lies par des liens solides d?histoire et de géographie et que rien ne peut les perturber, disloquer ou casser, aussi facilement.
Le Maroc et l?Algérie n?ont pas d?autres choix que de s?entendre et s?unir contre les menaces de déstabilisation internes et externes.
La France est un partenaire historique et commercial privilégié pour les trois pays du Maghreb. Les petites divergences de vue ne pèsent ou n?influent pas sur l?authenticité des relations traditionnelles, qui ont plus d?un siècle d?âge.


Réponse # 4
Pour ce qui est de la mécanique : laisser le soin a vos 20 universités de faire des analyses succinctes du dossier Renault.
A partir d?une hypothèse simple : Démontrez les avantages, les inconvénients et les risques potentiels d?une deuxième usine Renault au Maghreb ; peut importe le pays Tunisie ou Algérie.
J?en suis persuade? elles sauront trouver une meilleure solution ou du moins proposer la plus adéquate.
Le monopole décisionnel mène le plus souvent à des catastrophes inévitables. J?ai toujours du respect pour l?espèce humaine quelque soit sa nature.

Mes respects Monsieur.




Réponse de le 11/11/2012 à 16:12 :
Lire:
-............... language ...........................
Réponse de le 11/11/2012 à 16:17 :
Lire:

1-.......... language ..............
2- ........... que vous etes .................
Réponse de le 11/11/2012 à 16:44 :
Lire:

3-................ De part, votre attitude ,vos menaces et insinuations, vous........................
a écrit le 07/11/2012 à 19:27 :
1- Je m?excuse pour la ponctuation, dans tous les messages et en particulier le dernier.
a écrit le 07/11/2012 à 17:38 :
correction:
Avec toutes ces usines a` travers le monde : Europe, Asie, Afrique, Amérique Latine et au Maghreb.il parait tout évident que l'investissement de Renault en Algérie est un projet stérile et complètement inutile. Faisant ainsi, vous allez tout simplement finir par créer une guerre dans la région.
Par contre d?autres alternatives, comme solution de substitution sont toujours les bienvenues.

a écrit le 07/11/2012 à 16:22 :
Avec toutes ces usines a` travers le monde : Europe, Asie, Afrique, Amérique Latine et au Maghreb.il parait tout évident que l'investissement de Renault en Algérie est un projet stérile et complètement inutile. Faisant ainsi, vous allez tout simplement finir par créer une guerre au Maghreb.
Par contre d?autres alternatives, comme solution de substitution sont toujours les bienvenues.
a écrit le 07/11/2012 à 2:53 :
Les algériens peuvent travailler avec n?importe quel constructeur Français ou autre, qui accepte les conditions algériennes et non pas celui qui veut imposer les siennes par excès de zèle, même si il est le Numéro 1 mondial.
Une règle fondamentale en business, que Renault semble oublier ou s?efforce d?ignorer : .......... <The consumer is always King >
.
La nouvelle équipe : Karma » de négociateurs.

a écrit le 07/11/2012 à 2:29 :
Reponse pour : @A.N a écrit le 06/11/2012 à 16:55

Ceux qui ne travaillent pas dérangent ceux qui travaillent. La nuance est bien claire. Vous faites partie certainement, de la promotion : <Ragda ouet manger>
Celle, justement qui a précipité l?Algérie au désastre malgré toutes les richesses quelle possède.
a écrit le 06/11/2012 à 21:44 :
J'admire la réactivité des internautes Algériens quand on parle d'eux ,peugeot doit s'impliquer plus pour fabriquer des véhicules spécifiques au goût des Algériens et surtout proposer des gpl au même prix que diésel .('~12cmes d'euro le litre de gpl) ce qui ferait un prix d'usage imbattable. Bien entretenu un gpl peut faire 400000 km,et c'est très silencieux.
Réponse de le 07/11/2012 à 2:11 :
C?est l?une des meilleures alternatives, possibles : Pourquoi pas Peugeot ?
Afin d?éviter toute possibilité de conflit d?intérêt dans la perspective d?une économie globale basée sur le premier facteur essentiel de la complémentarité régionale, comme jalon du développement.
- Une 204, 404 ou 504 avec un moteur actualise et une option Hybride a` plusieurs variantes ou` la consommation du gaz et l?émission du C02 sont réduites au maximum.
Ce sont des voitures pour la classe moyenne, qui ont déjà fait leurs preuves. Il faut juste les remettre sur leur <31>, c?est tout.
Si les Dacia ont survécu si longtemps, alors pourquoi pas les Peugeot ?
Il suffit d?y croire.
Le dernier mot revient a la commission nationale de mécanique algérienne, constituée de ses 20 universités et le Centre des Etudes Stratégiques de décider.

Réponse de le 11/11/2012 à 17:11 :
Lire:

1-..................... de conflit d'intérêts .....................
a écrit le 06/11/2012 à 21:37 :
La vérité c'est que l'Algérie est un bateau ivre. Dirigée par des incompétents. Méprisée par la France. Elle se rêve en pays en développement. Mais sur qui compter pour réaliser se développement ça fait longtemps que ceux qui on compris ont fuis. Que construire avec un peuple livrer à lui-même qui n'a plus le niveau d'instruction qui lui permettrait de se remettre à flot. Et il n'y a rien à attendre non plus de la France qui sait très bien ce qui se passe et qui n'a aucun intérêts à faire évoluer les choses. Pauvre Algérie.
a écrit le 06/11/2012 à 17:08 :
Et oui longuet ainsi qu 'une droite revencharde veulent tout gâcher , l algerie si elle veut elle peut couper tout court aux importations françaises , au lieu de voir l algerie comme un pays à très fort potentialité , je dis aux français considéré l algerie avec plus de respect car il n y a pas seul pays en ce moment en periode de crise ... qui posséde autant d atouts ... Les américains sont sur tous les fronts et les chinois aussi en algerie ..;; et les américains vont tout rafler ,...et eux ils vont investir massivement en algerie elle deviendra le troisieme pole mondiale en terme de production de medicamment , ...PAUVRE LONGUET .. L ALGERIE DE PAPA C EST TERMINE
Réponse de le 05/12/2012 à 2:23 :
Heureusement,qu?il reste un tout petit bout de Baraka dans ce bled.
a écrit le 06/11/2012 à 16:55 :
Tu travailles pour le compte du Makhzen marocain de moumou6 ?
Pas une voiture ne traversera les frontières, d'ailleurs leurs fermetures dureront des dizaines d?années...
La France a fait un mauvais calcule, croyant qu'on investissant au Maroc trouvera facilement un débouché, mais hélasse, c'est raté !!
Pas un produit fabriqué au Maroc ce vendra en Algérie...
Et ça la France doit le comprendre..
Réponse de le 07/11/2012 à 0:16 :
La France est libre d?investir ce que bon lui semble, la` ou elle veut en fonction de ses intérêts. L?Algérie a le droit de choisir les investissements productifs et les partenaires commerciaux .qui répondent au mieux a` sa carte de développement socio-économique, sans aucun complexe. Le tout est une question, de choix des hommes devant leur conscience respective.
Réponse de le 07/11/2012 à 2:16 :
Reponse pour :@A.N a écrit le 06/11/2012 à 16:55

Ceux qui ne travaillent pas dérangent ceux qui travaillent. La nuance est bien claire. Vous faites partie certainement, de la promotion : <Ragda ouet manger>
Celle, justement qui a précipité l?Algérie au désastre, malgré toutes les richesses quelle possède.
a écrit le 06/11/2012 à 15:32 :
Une remarque constructive pour Monsieur Goshin, ainsi que toute l?administration générale de Renault-International, en passant par la direction technique et commerciale de l?entreprise.
C?est une proposition honnête dépourvue de toute considération raciale ou préjudice politico-historique. La guerre d?Algérie est terminée en 62.
Les Français sont fiers d?être Français et ils ont toutes les raisons de l?être. Les algériens sont fiers d?être algériens et ils ont toutes les raisons de l?être, aussi.
Aujourd?hui, on parle business d?égale à égale, en toute neutralité dans l?intérêt mutuel, le respect et la confiance réciproque.
Messieurs, Mesdames :
1- Si votre intention est de vendre des voitures au Maghreb, dans ce cas une seule usine au Maroc est largement suffisante pour toute la région. Des unites de sous-traitance pour Renault-International peuvent être repartie entre les trois pays du Maghreb dans le cadre de la complémentarité régionale. Ceci, donnera plus de consistance pour Renault Maghreb et renforcera la position de la France dans la région. Cette action, favorisera certainement la prospérité et l?émergence d?autres industries françaises, toute catégorie confondue.
C?est donc le passeport idéal de la francophonie.

2- Par contre une usine Renault dans chaque pays du Maghreb et une autre dans chaque village ou douar maghrébins, c?est de l?irrationalité aberrante, purement et simplement. Faisant, ainsi vous allez tout simplement finir par créer une guerre au Maghreb. Ce qui n?est pas dans l?intérêt de la France ni politique, économique ou social.
3- Finalement, la stabilité du Maghreb est beaucoup plus importante qu?une usine Renault.
4- Pensez-y, ca vaut la peine.

Avec, toute la courtoisie commerciale.
Mes considérations.

a écrit le 06/11/2012 à 15:30 :
# 4
Le monopole décisionnel mène le plus souvent a` des catastrophes inévitables et préjudices regrettables.


# 5
Pour sauvegarder la paix, la stabilité et promouvoir la prospérité au Maghreb. Les trois pays Tunisie, Algérie et Maroc doivent impérativement adopter, une stratégie industrielle commune : une seule usine Renault est largement suffisante. La seule alternative adéquate qui reste ; c?est de proposer des unités de sous-traitance pour Renault-International pour garantir l?équilibre industriel et un partage harmonieux des richesses. C?est une stratégie industrielle équilibrée et équitable dans l?intérêt de la compagnie et de ses meilleures atouts dans la région, qui ne sont autre que ses clients traditionnels : Les trois pays Maghrébins.
a écrit le 06/11/2012 à 15:30 :
Une question simple a poser a` toutes les universités algériennes (Dept. de Mécanique) et au Centre des Etudes Stratégiques.
1- Quelle est l?utilité d?une usine Renault en Algérie en Face de celle déjà existante au Maroc ?
2- Quels sont les avantages, inconvénients et les risques potentiels ?
Une étude de faisabilité dans un délais express, qui ne dépasse pas < Trois > jours pour démontrer l?utilite ou l?inutilité de la duplication du projet Renault au Maghreb.
Ce qui facilitera la tache au gouvernement algérien en matière de prise de décision. Il n?aura donc qu?à faire la synthèse d?une analyse démocratiquement faite pour une approche avec délicatesse de la question et une meilleure stratégie industrielle dans l?intérêt de l?Etat et du peuple algérien.
a écrit le 06/11/2012 à 15:28 :
Souhaitant qu'une décision plus rationnelle sera trouvée pour le dossier Renault.
Si votre intention ferme est de vendre des voitures, une seule usine est suffisante pour tous les pays du Maghreb.
Il n'est pas exclu que d'autres solutions de substitution plus efficaces seront proposées pour le reste des pays.
1- Des unités de sous-traitance pour <Renault-International>
2- Une autre marque Française pour des raisons de stratégie industrielles et commerciales
L?objectif est de sauvegarder les intérêts Français dans la région et d?équilibrer la stratégie industrielle des pays Maghrébins.
Ce qui permettra certainement l?émergence d?autres industries françaises, toute catégorie confondue.
Réponse de le 06/11/2012 à 18:08 :
Lire:

Il n'est pas exclu que d'autres solutions de substitution plus efficaces seront proposées pour le reste des des autres pays.

PS Je m'excuse pour les fautes de frappe.
Réponse de le 06/11/2012 à 20:09 :
Lire # 2: Il n'est pas exclu que d'autres solutions de substitution plus efficaces seront proposées pour le reste des autres pays.

PS Je m'excuse pour les fautes de frappe.
Réponse de le 06/11/2012 à 21:26 :
Lire # 3:

2- Une autre marque Française pour des raisons de stratégie industrielle et commerciale.
a écrit le 06/11/2012 à 15:25 :
Quand je lis ces commentaires, pourquoi tous les défenseurs du soi disant modéle Algérien ne sont-ils pas en Algérie ?????????????????? J'aimerais beaucoup avoir une réponse
a écrit le 06/11/2012 à 15:24 :
#4
Franchement, tout le monde se demande comment les négociateurs et les décideurs algériens persistent a vouloir poursuivre les négociations avec un constructeur, qui est présent en :
1- Europe : dans 5 pays ( Belgique, Espagne, Portugal, Roumanie, Russie ) ,la France non incluse bien évidement.
2- Asie : dans 4 pays ( Turquie, Iran, Corre du Sud, Chine )
3- Amérique du Sud : 4 pays ( Argentine, Colombie, Brésil, Chili )
4- Afrique du Nord : 1 pays ( Maroc )
5- Afrique : 2 pays ( Afrique du Sud , Congo,? )
Ceci montre que ce constructeur est bien implante dans des zones dominantes qui répondent au mieux a` sa politique commerciale.
Tant mieux pour lui. La logique veut que les algériens doivent se retourner vers un autre constructeur Français, Européen ou d?un autre continent.
Dont l?objectif principal : Il est hors de question, de saboter l?économie d?un pays voisin.
Pour la reconstitution de leur tissu industriel et la relance de leur industrie mécanique Trois ou Quatre constructeurs de différents continents peuvent s?installer simultanément dans ce pays, sans aucun problème. Le reste est une histoire de volonté politique.

# 5
Une deuxième usine Renault au Maghreb, que ce soit en Tunisie ou en Algérie ; ceci se traduit par une stratégie industrielle contradictoire.

Des petites unités de sous-traitance pour <Renault-international> reparties équitablement au Maghreb, oui. Ceci favorisera une bonne intégration industrielle et constitue un bon facteur pour la complémentarité régionale.
Par contre une autre marque Française sera toujours la bienvenue par les algériens.si toutes les conditions techniques et financières sont réunies et ceci pour ne pas saboter l'économie d'un pays voisin.
#6
C?est de l?enfantillage de vouloir de s?accrocher a` Renault a` n?importe quel prix. En France il y?a plusieurs marques, en Europe plusieurs pays et dans le monde plusieurs continents.
a écrit le 06/11/2012 à 15:24 :
# 1
Avec toutes ces usines a` travers le monde : Europe, Asie, Afrique, Amérique Latine et au Maghreb.il parait tout évident que l'investissement de Renault en Algérie est un projet stérile et complètement inutile. Faisant ainsi, vous allez tout simplement finir par créer une guerre au Maghreb.
# 2
Le monopole décisionnel mène le plus souvent a` des catastrophes inévitables et regrettables.
# 3
La mécanique est une affaire de mécaniciens avant d?être celle des administrateurs. C?est a la commission nationale de mécanique, qui est constituée des 20 universités algériennes repartis en Quatre zones d?intérêts : Est-Ouest / Sud-Nord .Autour de chaque Département de mécanique : Enseignants et étudiants doivent s?associer en groupes pour un travail de réflexion collectif : Une étude de faisabilité rapide qui ne prend plus de trois semaines, sur le thème suivant : La relance de l?industrie mécanique (auto) en Algérie.
1- Quelle est ou quelles sont les marques qui soient le mieux adaptées au marche algérien, selon le meilleur rapport qualité/prix ; Partant de l?hypothèse simple et concrète, qu?une usine Renault existe déjà au Maroc.
Ils ont l?embarras du choix en France il n y?a pas une seule marque, en Europe il n y?a pas un seul pays et dans le monde il n y?a pas un seul continent.
Il suffit de savoir parler, de faire preuve d?une réelle volonté de coopération et de sérieux dans la maturation du projet de A a` Z
Le tout reste une question de volonté politique.

Réponse de le 05/12/2012 à 2:27 :
Lire:

1-................ reparties ........................
Réponse de le 05/12/2012 à 2:30 :
Lire:

1- ............... reparties .....................
a écrit le 06/11/2012 à 15:18 :
# 21
Renault 2012

Renault a déjà fait son choix, c?est le Maroc.
Chapeau pour les voisins Marocains. Ils savent défendre les intérêts de leurs pays. Faites donc comme eux soyez plus nationalistes, au lieu de vouloir faire fuir les investisseurs par tous les moyens.
Une simple phrase politique: L'usine Renault s'est installée au Maroc avec la complicité et la bénédiction de hauts responsables algériens.
On peut même parler de la passivité de certains colonels Français actifs d'origine algérienne.
Ils se reconnaissent.
Ils n?ont pas a avoir honte de leurs origines tout au contraire c?est un honneur.
Comme il y'a bien des colonels Français d'origine Marocaine.
Certains regardent a leurs origines avec respect les autres avec mépris.


#22
Pour des raisons de qualité technologique, proximité géographique et de plusieurs facteurs ou paramètres sociologiques, Il est beaucoup plus avantageux de signer avec un partenaire européen.
De toute façon en Algérie et vu l'importance de la relance du tissu industriel et de la mécanique auto en particulier. Trois ou même quatre constructeurs de différents continents peuvent s'installer simultanément sans aucun problème. Ce pays est large et vaste, c?est les décideurs qui ne veulent pas repartir l'industrie lourde sur toute l'étendue du territoire algérien. Pas n'importe ou`.bien sure la ou` les conditions techniques le permettent : tel que proximité des ports ou présence au préalable d?une industrie métallurgique, fonderie et station de concassage, etc......



# 23
Une autre marque française sera toujours la bienvenue, si toutes les conditions propices sont réunies.
Ce qui constitue un bon moyen d?intégration économique et un élément publicitaire de choix qui favorisera, certainement d?autres industries françaises, toute catégorie confondue.

PS; Je m'excuse pour les fautes de frappe.
Réponse de le 05/12/2012 à 2:34 :
;ire:

1- Ils savent défendre les intérêts de <leur> pays.
a écrit le 06/11/2012 à 15:16 :
# 19
C?est aux 20 universités de défendre et de soutenir ce projet tout en essayant d?attirer d?autres.
Dans le cas de l?Algérie trois ou quatre constructeurs peuvent s?installer simultanément sans aucun problème. Il suffit de savoir parler et de faire preuve de sérieux. Apres tout, c?est de leurs intérêts dont il s?agit : Une usine ou des usines de mécaniques auto ou autres, ce n?est qu?une extension logique a` ces institutions pour la mise en application de leurs théories.
En assurant la disponibilité de produits bon marche et de la pièce détachée pour la classe moyenne et surtout la création de la richesse.
# 20
Pourquoi ne pas remplacer Renault par Peugeot, c?est plus pratique ! Ce qui renforcera certainement, la complémentarité économique entre les états voisins du Maghreb et consolidera les relations traditionnelles de ces pays avec la France.
a écrit le 06/11/2012 à 15:15 :
# 12
Une deuxième usine Renault pas uniquement en Algérie mais dans tout le Maghreb, après celle du Maroc peut être assimile a du sabotage prémédité interne et externe.
# 13
Il n y?aura jamais d?industrie mécanique proprement dite, sans une réelle volonté politique.
# 14
Une fois qu?on cessera de prendre en considération les caprices de certains Messoulines, à ce moment-la` on pourra parler du lancement de l?industrie mécanique en Algérie.
# 15
Enfin, une décision sage et rationnelle.
Dans le cas de l?Algérie et vue l?importance de l?industrie mécanique dans la reconstitution du tissu industrielle et la création de la richesse. Trois ou quatre constructeurs de marques différentes et de continents différents peuvent s?installer simultanément, sans aucun problème. Il suffit que la volonté politique existe. Il y?a suffisamment de place pour tout le monde.
# 16
En principe, la relance de l?industrie mécanique est une histoire de mécaniciens avant d?être celle des administrateurs
# 17
C?est de la sagesse de penser a la complémentarité et en essayant d?éradiquer complètement la rivalité inutile.
# 18
Il y ?aura toujours des algériens qui préfèrent une Renault pour son style. Dans ce cas, ils n?ont qu?à faire un saut au Maroc et de ramener leur bien aimé ou favorite.
a écrit le 06/11/2012 à 15:13 :
# 6
Il y?a déjà une usine au Maroc, <Fiha Kheire ou Baraka>
Renault-Maroc est faite pour alimenter le Maghreb et une bonne partie de l?Afrique Francophone.
L?idée d?une autre usine Renault en Algérie est complètement ridicule, du fait qu?elle dévalue la marque et emboite le pas a celle du Maroc qui est déjà fonctionnelle ou presque.
La sagesse veut que les algériens doivent démontrer un peu du Nif et se retourner vers une autre marque française ou autre. Ils ont l?embarras du choix.
# 7
Avec une deuxième usine en Algérie, vous allez créer un conflit d?intérêt inutilement.qui pourra engendrer d?autres conséquences fâcheuses.
# 8
Trois années pour se décider Oui ou Non !
C'est complètement ridicule.
Pour le montage d'une opération pareille.Ca ne prend pas plus de trois mois, si on prend le soin d'utiliser toutes les ressources nécessaires.
# 9
Il y?a une volonté politique avec un esprit négative, à tous les niveaux. Ce qui veut dire que ce projet ne verra jamais le jour. Ce n?est que de la pure fiction.
# 10
C?est le retour inévitable a` l?abrutisation avec cette histoire de Renault puisque il y?a déjà Reanult-Maroc, conçu pour alimenter le marche Maghrébin et même Africain.
De toute façon la tendance actuelle est tourne vers la voiture hybride ou totalement électrique.
a écrit le 06/11/2012 à 15:12 :
# 5

XX- A.N. 22/06/2012 01:22:57
Correction # 2:

Il est temps de remettre ce constructeur à sa place. Lui faire comprendre en termes claires en France il n y ?a pas une seule marque, en Europe il n y?a pas un seul pays et dans le monde il n y?a pas un seul continent.
Pourquoi veut-on coller à Renault par tous les moyens, quel est ce mystère ?
En principe c?est Renault qui doit lécher la botte aux algériens pour qu?ils achètent ses tacos. Apres tout Renault ne cède pas ces voitures gratuitement. C?est avec leurs argent ils peuvent acheter ce qu?ils veulent, d?où` ils veulent. L?attitude de ce constructeur est inexplicable, tout simplement.
Toutes les voitures ont quatre roues et un moteur.
A moins qu?il a un pied solide dans le gouvernement algérien. Dans ce cas la` c?est une autre paire de manche.
Il est temps que tous les algériens y compris leur gouvernement prennent des mesures disciplinaires strictes contre ce constructeur pour le rappeler à l?ordre. Boycotter tous < ses > produits, tout simplement. Il doit remettre les pieds sur terre d?une façon ou une autre. C?est tout a fait absurde !
C?est la seule réponse qui reste en instance de prise de décision décisive.

***********
Dont voila un extrait de votre journal
CE CONCESSIONNAIRE REFUSE LA VENTE PAR LICENCE
Les moudjahidine indésirables chez Renault
- Lundi 26 Mars 2012 - Lu 1648 fois
Par Nabil BELBEY
Cette licence ne concerne en rien le constructeur français vu que cela ne touche pas ses bénéfices, c'est l'État algérien qui encaisse ou non ces taxes.
Renault innove! A l'occasion de la 15e édition du Salon international de l'automobile d'Alger, le concessionnaire français s'est distingué par une bien curieuse mesure... En effet, la marque au losange refuse ni plus ni moins de vendre aux anciens moudjahidine des véhicules avec licence, c'est-à-dire exemptés de toutes taxes.
Le comble dans l'histoire est le fait que cette licence qui leur revient de droit, ne concerne pas le constructeur français vu que cela ne touche en rien ses bénéfices. C'est l'État algérien qui encaisse ou non ces taxes. Une situation qui a provoqué la colère des concernés qui n'ont pas «gobé» les explications fournies par les commerciaux de ladite marque, surtout qu'elle est la seule à appliquer une pareille mesure. Cette surprenante décision prise par Renault a provoqué la révolte des anciens moudjahidine qui ne comprennent pas les motivations du géant français de l'automobile.
«C'est quoi ce nouveau règlement? Nos autorités nous accordent une licence mais un concessionnaire décide d'un coup de tête de nous priver de nos privilèges accordés après plus de 5 ans sacrifiés au maquis», peste El Hadj Mohand, ancien maquisard qui était venu acheter une nouvelle voiture. «Les autorités doivent réagir aux agissements de Renault qui semble être nostalgique d'une certaine époque...», ajoute-t-il avec amertume. «Encore une fois, une entreprise étrangère vient dicter ses propres lois dans notre pays», dénonce pour sa part El Hadj Saïd. «Ils n'ont qu'à s'adapter au pays ou ils dégagent!», rétorque-t-il avec tout autant de colère. «Oui, ce n'est pas à nous de nous adapter mais a eux», lance-t-il en direction des responsables de cette marque. «Non, non, leurs arguments ne tiennent pas la route. C'est vrai que c'est leur droit de vendre ou non avec la licence des moudjahidine mais par respect à nos sacrifices ils auraient dû s'abstenir de le faire.
Surtout que c'est un concessionnaire français et avec le cinquantenaire de l'Indépendance l'amalgame risque d'être vite fait ce qui ne serait pas bon du tout pour les deux pays», assure de son côté Ammi Amar qui semblait plus calme que ses frères d'arme. «Un jeune commercial m'a expliqué que c'était pour éviter que les trabendistes achètent avec la licence.
Mais je ne vois pas en quoi cela les dérange vu que ça ne touche pas leurs bénéfices», raconte-t-il. «C'est vrai que le comportement des trabendistes est à dénoncer, mais il faut comprendre que certains anciens moudjahidine n'ont pas d'autre choix pour survire que de vendre ces licences. Leurs pensions ne leurs suffisent pas. C'est leur gagne-pain et quel gagne-pain! Il ne vient qu'une fois tous les cinq ans», affirme-t-il. «C'est regrettable donc que pour éviter de la paperasse en plus, on enlève à des vétérans de la guerre de Libération nationale leurs droits», poursuit-il avant de demander aux autorités de réagir face à ces dépassements. Il faut aussi rappeler que ce n'est pas la première «sortie» du genre de cette marque automobile.
Les tergiversations dans la construction de l'usine de montage en Algérie pour qu'au final ce soit au Maroc que cette usine soit installée font partie des «faits d'armes» de Renault. Son usine algérienne a été un feuilleton de mauvais goût qui a tourné en ridicule les autorités algériennes.

a écrit le 06/11/2012 à 15:11 :
Part B

# 1
Il y?a déjà une usine opérationnelle au Maroc, C?est complètement ridicule d?avoir une deuxième usine en Algérie. Une seule suffit pour tout le Maghreb et une bonne partie d?Afrique.
Une autre en Algérie pour vendre a` qui ?
Deux usines Renault au Maghreb < ca dévalue la marque >, engendre des conflits inutiles et puis personne ne va acheter Renault.
# 2
Ils ont toujours le complexe du colonialisme.
# 3
Ils n?arrivent pas a prendre des décisions rationnelles et pourtant Ils sont libre depuis 1962
# 4
Ou sont les Moudjahidines lorsqu?il s?agit d?un constructeur qui les a humilie? on leur refusant des remises qui leurs sont attribuées de plein droit.
Il peut toujours invoquer le droit de sol par manque de politesse.
a écrit le 06/11/2012 à 15:10 :
Renault # 20

Dossier clos, il n?y aura plus de numéro a faire.
Renault-Maroc. C?est suffisant pour tout le Maghreb et une bonne partie de l?Afrique.
Choisissez autre chose, c?est plus pratique.
Celui qui veut une Renault, il n?a qu?à faire un petit voyage au Maroc ou même il peut passer la commande sur l?internet.

Renault # 21
Renault ne s?installera pas en Algérie.
Renault-Maroc, c'est largement suffisant pour tout le Maghreb et une bonne partie de l'Afrique. Vous n?avez qu?a souhaitez bonne chance aux voisins Marocains. Personnellement, je ne vois aucun mal a ce que des entreprises algériennes fassent de la sous-traitance avec cette grande usine du Maghreb c?est tout simplement de l?enfantillage ou un complexe inexplicable.
Il ne vous reste plus qu?a faire preuve d?un esprit sportif, tirez un grand chapeau aux Marocains et choisissez une autre marque. Dans le cas ou vous êtes allergiques à Renault-Maroc.
Toutes les voitures ont le même principe quatre roues et un moteur.Ca reste toujours une question de mécanique.

Renault # 22
Ceux qui ne travaillent pas ou ne veulent pas travailler, dérangent ceux qui travaillent ; réellement. Et la nuance est bien claire.
a écrit le 06/11/2012 à 15:09 :
Renault # 19
Comment les étrangers jugent votre performance économique ?
Exporter que du pétrole dans le cas le l?Algérie 95 a` 97 /100, ce n?est pas un bon signe, de performance ni un facteur encourageant en terme de planification industriel le. C?est plutôt un tres mauvais indice.
Vous avez tout intérêt a diversifier votre économie et a relancer votre tissu industriel.
La stabilité est une source de garantie pour tout investisseur. Renault ou autre?.
Dans un pays ou li y?a une révolution idiote tous les 3, 5. 7 ou 13 ans, au nom d?un idéal fictif et irrationnel. Qui détruit presque toutes les infrastructures, retarde le développement du pays et fait fuir les investisseurs.
Ce n?est pas la faute a` Renault si les algériens, se font manipuler par n?importe quel imbécile ou débile mental et commencent a exécuter ses ordres idiots, sans hésitation et sans se poser la moindre question.
Apprenez a réfléchir logiquement, et cessez de dénigrer Renault. Il a fait le bon choix pour l?Afrique le Maroc.
Il est rare qu?un constructeur de cette taille se trompe de calculs.
Finalement, choisissez autre chose et oublier complètement Renault.
Réponse de le 07/11/2012 à 15:37 :
Lire:

Il a fait le bon choix pour <l'Afrique du Nord> le Maroc.
a écrit le 06/11/2012 à 15:09 :
Renault # 18
Mais vous n?avez pas l?air de comprendre Français ! Renault a fait son choix.
1- URSS pour fournir le marche? Européen
2- Maroc pour alimenter le marche? Maghrébin et Africain.
3- Afrique du Sud & Congo pour les besoins du marche? africain
Ce choix n?est pas fortuit. ll est base sur des calculs bien précis : politico-économiques, indices de rendement, sciences du comportement ( behavioral sciences) facteurs sécuritaires et de stabilité globale.
Quelle différence y?a-t-il entre les Russes, les Marocains et les algériens. Le premier groupe c?est des gens travailleurs et patriotes
Le second groupe a savoir les algériens : c?est des fainéants, parasites et rêveurs.
Si, les algériens veulent qu?un constructeur s?installe chez eux : Ils doivent savoir définir le mot stabilite politique, les principes fondamentaux du capitalisme et de l?économie libérale, et finalement démontrer leurs performances économiques. Exemple si vous exportez uniquement du pétrole, ceci veut dire que que votre performance économique est presque nulle.
Prenez l?exemple, des pays qui n?ont pas de pétrole, et très peu de ressources minières .Ils ont fait un effort personnel et sont arrive? a hisser leur pays au rang de puissance économique mondiale. Quel est le secret ? Le travail, tout simplement.
En Algérie il n y?a ni travailleurs, ni création de richesse : travail. Il n y?a que des décideurs qui se basent sur des données pifométriques. Qui donnent des ordres pour retarder et non pas pour avancer.
Comment voulez-vous que les gens vous fassent confiance.
a écrit le 06/11/2012 à 15:08 :
Renault # 13
Ce n?est pas le peine, c?est tout simplement une perte de temps. Renault a déjà fait son choix.
1- URSS ou l?Union Soviétique pour alimenter le marche? Européen
2- Le Maroc pour fournir le marche? Maghrébin et Africain.
3- Afrique du Sud et le Congo pour l?frique
C?est clair et limpide comme de l?eau, a moins que les algériens ne comprennent plus Français.
Renault # 14
Ce n?est pas du sérieux. Si, c?est pour fabriquer des roues uniquement et peut être, des boulons. Dans ce cas ce n?est pas la peine.
Renault # 15

Signer quoi ? L?usine il y'a déjà une usine au Maroc.
C'est largement suffisant pour pout le marche? Maghrébin et une bonne partie du marche Africain.
Renault # 16
Finalement, pourquoi vous en faites une maladie avec cette histoire de Renault, qui n?a ni début, ni fin.
Il n y?a pas que Renault dans le monde.
Renault # 17

Si, Renault cultive l?art du mensonge, les algériens quant a` eux : l?art de la chita double? de la tchipa.
a écrit le 06/11/2012 à 15:06 :
Renault # 11
Il est clair que Renault ait déjà fait son choix :
1- La Russie pour alimenter le marche de l?Europe de l?Est
2- La Chine pour fournir le marche? Asiatique.
3- Le Maroc pour ce qui concerne le marche? Africain.
4- L?Afrique du Sud et le Congo pour les besoins du marche? africain
Parler de Renault c?est déjà du passe.Ca fait partie de l?histoire, des projets rates. Techniquement, c?est ridicule de vouloir remettre cette partie sur la table.
Opter plutôt pour une autre marque. En France il n y?a pas seulement Renault. Bien que la France se classe parmi le peloton de tête des pays d?Europe qui ont une tradition mécanique indiscutable. Il y?a aussi le critère linguistique et la proximité géographique, qui donnent un avantage considérable pour les pays Européens.
Ceci ne veut pas dire que les algériens n?ont pas l?éventail du choix de pouvoir explorer d?autres continents :
- L?Amérique
- La Scandinavie
- L?Asie
De nos jours le facteur linguistique ne doit plus constituer un handicap déterminant.
Il suffit de savoir parler et de faire preuve de sérieux à tous les niveaux de la maturation du projet.

Renault # 12

Si les Français ne veulent pas s?installer en Algérie. C?est parcequ'ils ont leurs propres raisons.
Si, Peugeot n?a pas manifeste? a` ce jour, son intention de s?y installer. Ceci veut dire que l?industrie automobile française préfère vendre au lieu de faire du montage sur place.
Devant cette hésitation, il n?est plus question de perdre du temps. Le choix d?un autre partenaire Européen ou un carrément un autre continent s?impose comme l?unique alternative par la force des choses.
Les Allemands et les Anglais sont les deux outsiders de taille pour les Français dans le domaine de la mécanique pour ce qui concerne le continent Européen.
Le choix d?un partenaire mécanique n?est pas uniquement une question administrative ou de prix de revient mais plus fondamentalement une question de choix du consommateur et des modalités de transfert de technologie.
Un sondage auprès du public est donc nécessaire avant toute action administrative.

a écrit le 06/11/2012 à 15:03 :
à l image du modele renault symbol tres vendu en algerie en raison de son prix avantageux au détriment de sa sécurité . En effet les usages sont parfois contraints de mettre un sac de graviers, voir plusieurs sac de sable dans la malle arriere pour éviter que le véhicule se déséquilibre ou chasse en cas de freinage !!! l 'algerien paye le bon prix mais risque sa vie à chaque virage !!!
a écrit le 06/11/2012 à 15:03 :
Renault # 8

Une erreur dans les négociations précédentes : Le choix du site.
On ne limite pas implicitement le choix à un seul site uniquement. C?est que l?on appel du socialisme décisionnel.
Il ya les intérêts de l?Algérie comme il ne faut oublier qu? ?il y?a aussi ceux du constructeur.qui sont a prendre en considération.
Dans ce genre d?affaire il serait judicieux de proposer 3 à 5 sites différents à l?investisseur. Ce n?est l?espace, la main d??uvre ou les universités ou les ports qui manquent en Algérie.
C?est donc une erreur fondamentale a éviter a` l?avenir.

Renault # 9
En France il n y?a pas une seule marque (Renault).En Europe il n y ?a pas un seul pays et dans le monde il n y?a pas un seul continent.
Renault a déjà fait son choix : Le Maroc, la première raison c?est la stabilité politique en plus de la fluidité et la flexibilité puis finalement le sérieux.
Choses que les algériens ont manque lors de leurs négociations. Une leçon donc a retenir pour l?avenir.
Une remarque de taille : l?équipe de négociateurs a été forme essentiellement des gens du Bled (locaux).
A l?avenir essayez de former une équipe hétérogène :
- 50/100 locaux
- 50/100 des émigrés : des universitaires, chevronnés de la mécanique, sportifs, industriels connus, figures du cinéma, etc? : Ces gens de marque qui sont bien introduits dans le milieu des affaires constituent un atout publicitaire et mettent en confiance le constructeur. C?est donc une interface importante dans la composition de l?équipe.
Une autre usine Renault en Algérie à cote de celle du Maroc. C?est moche et ce n?est pas rentable.
Si vous avez toujours le gout inlassable pour les produits français, optez pour Peugeot. Ca serait une opération avantageuse pour les algériens.
Ce qui, permettra d?éviter cet esprit de compétitivité inutile et irrationnel avec vos voisins.
En matière de stratégie commerciale, c?est plus avantageux pour l?investisseur français afin de ne pas faire de jaloux entre deux clients traditionnellement traditionnels.
Apres tout, il ne s?agit qu?une voiture. Elles ont toutes quatre roues et un moteur.Ca reste toujours une histoire de mécanique.

Renault # 10
Il faut savoir ce que l?on veut et ce que l?on cherche !
S?agit-il de l?usine Renault ou bien de la Clinique-Renault ?

C?est la question qui reste posée.
a écrit le 06/11/2012 à 15:01 :
Renault # 7

Les négociateurs algériens ne se sont pas montre convaincants Durant les négociations interminables qui ont duré plus de deux ans. D?abord il faut changer cette équipe de négociateurs certainement ce n?été pas des mécaniciens. La remplacer par un nouvelle équipe d?universitaires algériens formes en Algérie renforcé par une pléiade d?émigrées du monde industriel, universitaire, sportif, du show biz, etc des tètes qui soient bien connues et qui constituent un spot publicitaire de qualité en matière de négociations. Cette frange d?émigrée dans l?équipe constitue un atout pour le constructeur dans le rapprochement des points de vue. Des gens qui au moins parlent correctement Français et arrivent a citer 12 Départements français sans aucune hésitation. L?équipe idéale devra être composée de 50/100 de locaux et l?autre partie de 50/100 d?émigrées. Si non il n y?a aucune chance pour que les négociations aboutissent.
Dans de telles circonstances ; l?Algérie ne doit pas se passer de sa main gauche : sa partie émigrée.
Une usine Renault ou Peugeot constitue un bon facteur d?intégration d?une bonne partie de l?émigration algérienne dont l?apport sur tous les plans serait plus que bénéfique, réciproquement. Il y a bien des émigrés qui veulent aider leur pays d?origine malgré qu?ils soient de la deuxième, troisième ou cinquième génération peu importe. L?Algérie appréciera toujours un coup de pouce de cette frange.
Je ne parle pas de la partie de ceux qui veulent se singulariser, c?est d?ailleurs leur problème. Celui qui n?aime pas l?Algérie personne ne peut l?obliger. En plus l?Algérie n?a pas besoin de sympathie des bas fonds.
Il y?a aussi une partie d?une diaspora invisible qui veut étouffer l?Algérie politiquement et économiquement en essayant de changer le vraie visage de l?Algérie auprès de étrangers dans le but de décourager toute forme d?investissement en Algérie. Dans l?objectif lointain est de déstabiliser ce pays par le culte de l?ignorance et l?émergence du suivisme. Le chômage est un bon instrument de déstabilisation pour le plonger dans le chaos.

C?est aux négociateurs de faire preuve d?un peu plus de réalisme dans leur démarche. Une deuxième usine Renault en Algérie, ce n?est pas dans l?intérêt commercial du constructeur sauf raison spécifique a démontrer. Dans tous les cas de figures une usine de montage automobile est une nécessité incontournable dans la reconstitution du tissu industriel. C?est aussi un prolongement logique à vos universités pour la mise en pratique de leurs connaissances. Il est temps de s?éloigner du spectre de l?importation dans ce domaine.
C?est à la nouvelle équipe de faire preuve de beaucoup plus de pragmatisme en France il n y?a pas uniquement Renault et en Europe il n y?a pas seulement la France. Bien que les relations algero-françaises jouissent de plusieurs avantages préférentiels. Ceci ne limite pas la politique commerciale de l?Algérie à l?Europe uniquement. Evidement il y a bien sur le facteur linguistique et géographique mais cela ne doit pas constituer une entrave de taille vu l?importance d?une industrie automobile locale dans le schéma global d?une stratégie de développement industriel.
Il y a bien d?autres continents qui veulent coopérer dans ce domaine en plus de l?Europe :
- L?Amérique
- La Scandinavie
- L?Asie, etc

Les algériens ont l?embarras du choix, il suffit de savoir parler de faire preuve d?une réelle volonté de coopération dans ce domaine.
Finalement, le choix d?une marque se fait en fonction d?un sondage auprès du consommateur. Ce n?est pas uniquement une décision administrative absurde.
Prendre un nouveau départ en essayant d?éviter les erreurs du passe : tel que l?égoïsme dans la prise de décision.
Il faut donc faire associer toutes les parties concernées du domaine pour une meilleure appréciation de l?enjeu économique de cette industrie dans la nouvelle stratégie de développement.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:39 :
Je m'excuse pour les repititions !
Réponse de le 06/12/2012 à 15:43 :
Lire:

Je m?excuse pour les répétitions.
a écrit le 06/11/2012 à 15:00 :
# 1
Il est temps de remettre ce constructeur à sa place. Lui faire comprendre en termes claires en France il n y ?a pas une seule marque, en Europe il n y?a pas un seul pays et dans le monde il n y?a pas un seul continent.
Pourquoi veut-on coller à Renault par tous les moyens, quel est ce mystère ?
En principe c?est Renault qui doit lécher la botte aux algériens pour qu?ils achètent ses tacos. Apres tout Renault ne cède pas ces voitures gratuitement. C?est avec leur argent ils peuvent acheter ce qu?ils veulent, d?où` ils veulent. L?attitude de ce constructeur est inexplicable, tout simplement.
Toutes les voitures ont quatre roues et un moteur.
A moins qu?il a un pied solide dans le gouvernement algérien, dans ce cas la` c?est une autre paire de manche.
Il est temps que tous les algériens y compris leur gouvernement prennent des mesures disciplinaires strictes contre ce constructeur pour le rappeler à l?ordre. Boycotter tous ces produits, tout simplement. C?est la seule réponse qui reste en instance de prise de décision décisive.

# 2

Chassez le naturel, il revient au galop.
A moins que les algériens ne parlent plus la langue française.

# 3
Il y'a déjà Renault au Maroc, où est le mal ?
C'est complètement ridicule d'avoir une deuxième usine pas uniquement en Algérie, maïs dans tout le Maghreb.
Choisissez une autre marque Française ou autre. C?est votre argent qui parle, tout simplement.
# 4
Les usines de montages c'est pour les travailleurs, les gens qui veulent apprendre a faire quelque chose et de se moderniser techniquement, matériellement, physiquement et manuellement, intellectuellement, etc...

Les concessionnaires et les points de ventes, c?est pour les fainéants et les parasites.

C?est au gouvernement algérien de prendre des décisions décisives.

Renault # 5

C'est moche d'avoir une usine Renault au Maroc et une autre en Algérie. Ce n'est pas dans l'intérêt du constructeur d'avoir deux usines au Maghreb.
? Il n y'a aucun mal si l'usine Renault se trouve au Maroc en Tunisie ou en Algérie. Les entreprises algériennes peuvent toujours faire de la sous-traitance pour Renault-Maroc, ou` est le mal ou c'est tout simplement un complexe. De part cette stratégie le constructeur lui même pourra garder un pied au Maroc et un autre en Algérie pour ne pas faire de jaloux entre deux clients traditionnellement traditionnels. Une usine Renault en Algérie juste pour faire des roues, ce n'est pas la peine.
Techniquement c'est irrationnel d?avoir une autre usine en Algérie juste pour entraver la bonne marche de celle du Maroc. Et en plus c'est ridicule de courir derrière un seul constructeur.
Toutes les voitures ont un moteur et quatre roues.

Pourquoi pas Peugeot ? C?est la deuxième marque Française. De cette façon les Marocains vont vendre des Renault aux Algériens et les Algériens vont vendre des Peugeot aux Marocains, dans le cadre de la complémentarité régionale.
Ca serait une bonne répartition de l'industrie automobile Française dans cette partie du monde francophone ou les Français ne veulent pas faire de jaloux entre leurs clients habituels.


PS: Je m'excuse pour les fautes de frappe.

Renault # 6

L'usine Renault s'est installe au Maroc avec la complicité de hauts responsables algériens civils et militaires.
Qui ont noirci le tableau de l?Algérie par tous les moyens.
On parle du chapeau l?on ne vise personne celui qui sent qu?il lui va il n?a qu?a le mettre.
Réponse de le 06/11/2012 à 15:32 :
N'inverser pas la situation, Reanault est un groupe industriel mondial, groupe qui n'existe pas en Algérie car aucune industrie n'existe en Algérie, donc Renault n''a pas besion de lécher les bottes à quiconque et surtout pas à l'Algérie qui est un tout petit marché pour renault. D'autre part les milliers des travailleurs Algériens qui travaillent chez Renault en France sont bien contents de trouver Renault pour avoir du travail.
Réponse de le 05/12/2012 à 3:30 :
Monsieur; personne ne dit le contraire pour quelqu?un du métier ou qui s?y connait en mecanique, il y?a bien une différence entre une marque auto et un groupe industriel, Ce qui est bien le cas de Renault. De renommée internationale, que personne ne peut contester, aussi.
Vous dites <aucune industrie n?existe en Algérie> ou presque. C?est une évidence a` ciel ouvert. Cependant vous oubliez une qui est florissante <El-Manchar> ou l?art de la critique gratuite. C?est d?ailleurs une spécialité algérienne.
Renault est un groupe industriel dont le marche? algérien représente qu?une fine bouche. Il n?a pas besoin d?une usine pour continuer a faire de bonnes affaires. L?Algérie n?est pas obligée d?acheter ou de se faire établir une usine de force Renault qui va a` l?encontre de ses intérêts économiques. Elle a le droit de choisir le ou les partenaires économiques qui répondent au mieux au développement de sa carte socio-économique. Chaque un est souverain dans sa souveraineté. Il s?agit de commerce et d?intérêts mutuels, sans aucun corolaire péjoratif.
Cela` n?empêche pas Renault de continuer a faire des branles en Algérie, vu l?importance du parc déjà existant de la dite marque.
On parle de commerce sans aucune considération politico-historique. Ceci pour ne pas trop s?éloigner du sujet de l?article, en question.
Mes salutations Monsieur.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:22 :
Pour soigner la ponctuation du premier paragraphe:

Monsieur ; personne ne dit le contraire pour quelqu?un du métier ou qui s?y connait en mécanique. Il y?a bien, une différence entre une marque auto et un groupe industriel. Ce qui est bien, le cas de Renault. De renommée internationale, que personne ne peut contester, aussi.
Réponse de le 05/12/2012 à 22:51 :
Pour répondre a` votre dernière phrase :
<D'autre part les milliers des travailleurs Algériens qui travaillent chez Renault en France sont bien contents de trouver Renault pour avoir du travail.>
**************
Monsieur ; les algériens qui ont travaille ou fait carrière chez Renault, ne vont pas oubliez aussi vite ces faveurs. Autrement dit, ils ne peuvent pas renier facilement le pain et le sel. Ils continueront a défendre les intérêts commerciaux de Renault en Algérie avec la même ardeur et enthousiasme. Il n?est pas nécessaire d?avoir une duplication de l?usine au Maghreb, si cela va a` l?encontre des intérêts français et l?épineux problème de délocalisation. Ce qui confirme la thèse de Monsieur Laurent Fabius, sur ce sujet.
Finalement, la paix, la stabilité et la prospérité du Maghreb sont beaucoup plus important qu?une usine. Ceci, va de mèche avec les intérêts français dans la région.
Mes salutations.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:52 :
Lire:

1- ......Les algériens qui ont travaille ou fait carrière chez Renault, ne vont pas oubliez aussi vite < les > faveurs, < dont ils ont fait l?objet >.
a écrit le 06/11/2012 à 14:31 :
Les relations franco-algériennes s'améliorent depuis quelques mois.5 ministres ( Fabius,Brick,Valls,Benguigui et Montebourg) se sont rendus en Algérie depuis le mois de juillet pour préparer minutieusement le voyage d'Etat que doit effectuer Hollande les 19 et 20 décembre prochains.Ainsi va l'Histoire.Certains peuvent le regretter,mais on ne peut freiner les évènements...
Réponse de le 06/11/2012 à 14:58 :
Faut pas tout mélanger, je ne regrette pas du tous la décolonisation, mais il faut reconnaitre que les dirigeants de ce pays sont tellement corrompus et qu'il existe un telle incurie dans ce pays que depuis la décolonisation, ce pays n'a pas progresser, n'a pas avancer, et s'enfonce un peu plus jour aprés jour dans la pauvreté. Je connais bien ce pays, le délabrement des villes est impressionnant, rien n'a été fait aucune industrie digne de ce nom n'a été crée, aucune infrastructure, et je ne parle pas des villages qui sont dans un état de sous développement impressionnant ,le chomage explose, prenez l'exemple du Brésil qui avec l'exploration du pétrole a fait des bonds de géant, alors que l'argent du gaz et du pétrole n'a ait qu'enrichir les dirigeants Algérien
a écrit le 06/11/2012 à 12:05 :
quel bonheur pas par rapport aux ventes des voitures françaises qui sont de très bas de gamme mais c'est juste que ça prouve que les algériens s'enrichissent de plus en plus n'en déplaise aux nostalgiques de l?Algérie française l?Algérie est en plein boom économique elle s'en sort beaucoup mieux que pendant la colonisation ou le peuple algérien été affamé illettré hamdoulillah hamdoulillah et c'est que le début , en ce qui concerne la repentance moi perso le m'en ba les coui..es car même s'ils le fond ça ne sera jamais mais jamais sincère ils voudront juste avoir leurs part du gâteau, alors mes frères travaillez, instruisez vous enrichissez vous et TAHIA DZAIR !!!!
Réponse de le 06/11/2012 à 12:50 :
Pour répondre à Hamid ce n'est pas les Algériens qui s'enrichissent mais les dirigeants, il 'y a pas de boom économique en Algérie, ce pays n'a méme pas été capable malgré la manne du gaz et du pétrole d'entretenir ces raffinerie et l'Algérie à importé du pétrole cette année, aucun grand groupe industriel dans ce pays ne s'est crée depuis cinquante ans, aucune grosse pme, aucune exportation a part du gaz et du pétrole, comme il est dit dans l'article si beaucoup d'algérien achétent des voitures c'est pour palier à l'inexistence des infrastructures, rien ne bouge dans ce pays a part la corruption galopante, la décrépitude des villes et la paupérisation de la population.
Réponse de le 06/11/2012 à 13:11 :
Ah bon, parce que tu trouves qu'avec plus de 1600 milliards d'euros de dettes la france est riche.
Réponse de le 06/11/2012 à 13:35 :
Oui car la richesse de la France c'est son tissu industriel, qui n'existe pas en Algérie.
Réponse de le 06/11/2012 à 14:13 :
Hamid,
ne t' enflamme pas trop, Ce que tu raconte estbasé sur les réserve du sous-sol.....
et nos amis Chinois, Coréens, les Russes plus trop tous ce petit monde vont vous coloniser à votre inssu bien sur
la France ne fait plus réver...explique les demande de visas ?
mais je suis d' accord avec toi ton pays à besoin de gents comme toi, c' est pas le boulot qui manque, alors .
Réponse de le 06/11/2012 à 14:16 :
De quoi parlez-vous, le tissu industriel ce ne sont que des pocessions des fonds d'investissements étrangers. Quand ils sentiront les vents tournés, ils retirerons leurs billes et votre tissu se transferomera en lambeau. Il ne vous restera plus qu'à cultiver les champs de patates.
Réponse de le 06/11/2012 à 14:26 :
google....Sonatrach, Cevital.... en 50ans démarrer de 95% d?analphabètes en 62,je trouve que c'est pas mal :)...Le tissu industriel français qui c'est construit depuis deux siècles... est en train de disparaitre !!!
Réponse de le 06/11/2012 à 14:48 :
Quel haine envers la France et quelle méconnaissance de l'économie, tous les pays qui ont une industrie ont des capitaux étrangers dans leurs entreprises de même que les entreprises Françaises ont des intéréts dans les entreprises étrangéres, de plus la plupart des grands groupes Francais ont un capital majoritairement Français. En plus vous confondez, c'est en Algérie que les habitants en sont réduits à cultiver des lopins de terre, par appport à la pauvreté et au chomage, et encore merci la France car si il n'y avait pas l'immigration en France le chomage serait encore plus important. les vents cela fait cinquante ans qu'il ne tournent pas en faveur de l'algérie et ce n'est pas prét de changer! Dans quelques années les gisements de gaz et de pétrole seront à sec en Algérie et le pays sera encore plus pauvre et démunie qu'actuellement0.
Réponse de le 06/11/2012 à 15:10 :
Google n'est pas algérien, la Sonatrach est l'entreprise qui exploite le pétrole et le gaz, tous les pays qui exploite du pétrole et du gaz ont une société nationale, c'est tout a fait normal, mais le sonatrach, qui n'est pas une entreprise importante au niveau mondial, est une entreprise qui est uniquement sur le sol Algérien, alors que Gazprom son équivalent Russe est une énorme entreprise mondiale qui a des participations dans plusieurs grands groupes industriels, en plus la Sonatrach est tellement mal géré, qu'elle n'a même pas été capable d'investir dans ses raffineries pour les moderniser et à été obligé d'importer du pétrole cette année, du jamais vu dans le monde! Le tissu industriel Français n'est pas en train de disparaitre,il se restructure, comme dans tous les pays du monde.
Réponse de le 07/11/2012 à 12:16 :
à Oh, d' accord avec toi . je travaille dans la maintenance pétroliére et fait différentes formations avec
des collègues Algériens, le niveau n'y est pas et de plus les Américains abusent d'eux financiérement
Pour la maitenance bonjour la gabejie, beaucoup de loupés.C'est le genre de propos que j'ai reçus
a écrit le 06/11/2012 à 10:31 :
Les français devraient se réjouirent qu'il y a encore des personnes (bien bêtes) qui veulent de leur produits. Au lieu de ça, ils pleurnichent, critiques et transpirent la haine gratuite. Continuez, profitez encore mais on verra avec le temps si les générations futur seront aussi dociles que les anciennes. Ce jour là vous fermerai vos usines en france et irez travailler à l'étranger vous irez pourquoi pas mandier des parts de marché à des pays que vous avez toujours méprisés. Mais comme vous n'avez pas de face ça ne vous gênera pas.
Réponse de le 06/11/2012 à 11:35 :
tout a fait d?accord avec toi mosta
we should stop teaching in french in our universities ,to be open to the real world
the only good thing from france is the baguette and the camembert


Réponse de le 06/11/2012 à 12:18 :
I fully agree with you. We should continue to decolonize African people. After physical decolonization we have to continue with decolonization mind. Let's inform Algerian people that french products are not better than other ones. To my point of view, I'd rather deal with german people who are most fair in their busness with pretty good results on qualitiy for the same price, and sometimes cheaper. I really hope my people, the next generation, to change deeply their approach and that they will consider french for win-to-win partenership contrary to those who are leading the country and who are strongly linked with france because of french language and colonization.
Réponse de le 06/11/2012 à 12:19 :
La France est réputé pour la qualité de ses produits dans le mode entier et pas seulement dans le luxe, on nepeut pas en dire autant de l'Algérie qui n'a aucune économie, et aucun groupe industriel important, qui malgré la manne du pétrole et du gaz n'a méme pas réussi a moderniser ses raffineries et qui doit cette année importer du pétrole, quelle incurie, l'algérie n'a méme pas réussi à développer le tourisme contrairement au Maroc et à la Tunisie,aucune infrastructure non plus dans ce pays ou la coruption est partout, le centre d'Alger est dans un état déplorable, pas celui de Paris, donc désolé mosta et kaks mais ce que vous prédisez ca ne risque certainement pas d'arrivé ou peut-étre dans 1 million d'années mais certainement pas avant....
Réponse de le 06/11/2012 à 12:42 :
la jalousie vers l'Algérie ne fait que commencer.
On risque de bien rigoler dans les années à venir. La France s'effrite pendant que l'Algérie s'améliore. That's life. que les francais amis des algériens en profitent, les autres: grattez-vous
Réponse de le 06/11/2012 à 13:03 :
Nous n'avons jamais dit que nous avions une industrie florissante. On sait où l'on est. Mais on sait aussi où on ne veut plus qu'on nous emmène. Vous vous êtes engraissé à moindre frais pendant des années avec ces mammouths que vous formés, formatés et laisser sur place pour péréniser votre busness. Mais fort heureusement, la génération montante elle ne se sent plus obligée de lier son destin à la france. Que l'Algérie n'est pas un pays touristique on s'en moque. C'est pas l'essentiel, et si les pays voisins veulent le développer pour accueuillir des touristes qui se compportent en colons les Algériens s'en passeront bien. C'est vrai qu'historiquement et pour des raisons que vous connaissez (130 années) les algériens allez vers la france naturellement. Mais aujourd'hui et je m'en réjouis, ça change. Le jeune algérien apprend l'anglais, l'allemand, le chinois, ils se trouve à londres, new-york, shangaï, dubaï. Et je je suis sur que cette jeunesse diversifiera les partenaires économique de l'Algérie. Car l'histoire montre que le remorquage de l'Algérie à la france ne lui a jamais rien apporté. Pendant, la colonisation: la misère et l'esclavagisme, à l'indépendance les directives paternalistes des pions laissés sur place et aujourd'hui encore le mépris. Let's change this bad relation.
Réponse de le 06/11/2012 à 15:21 :
D'accord avec le témoignage de quelle La décolonisation était necessaire et indispensable, mais il faut reconnaitre que l'Algérie n'a pas su choisir sa chance, je connais bien ce pays et il faut reconnaitre que l'Algérie tombe en ruine, rien ne marche, coupure d'eau, coupure d'électrecité, aucune infrastructure, dans les villes aucun entretien, aucune industrie ou grosse pme, un chomage et une pauvreté qui explose, la seul chose qui marche dans ce pays c'est l'enrichissement des dirigeants. Et une question à tous ceux qui défendent le modéle Algérien et qui critique la France, si ce pays est si merveilleux, pourquoi sont-ils en France?
a écrit le 06/11/2012 à 9:42 :
Renault et Peugeot sont de marques quasi mahrébines. C'est eux qui les fabriquent en France et ces voitures ne sont pas cheres.
Réponse de le 06/11/2012 à 10:17 :
Il suffit de comparer avec les mains-d'oeuvre en Slovénie, Slovaquie ou Espagne: plus qualifiées et moins chères !
Réponse de le 07/11/2012 à 20:13 :
montée en puissance des pays emergents vous devez vous résoudre à être un peu plus pauvre. Nous en Algérie, nous l'avons vécu de 1830 à 1962. Nous prospérons peu à peu, on est encore loin de la France certes mais nous nous rejouissons de chaque jour qui passe puisque on consomme plus mais vous chaque jour vous devez enterer une envie.
a écrit le 06/11/2012 à 9:29 :
Ah les Algériens qui veulent la repentance de La FRANCE, n'hésitent pas à acheter des autos françaises...et implorer des visas.
Réponse de le 06/11/2012 à 10:08 :
Vous semblez mécontent que les algériens importent des voitures françaises ?!

Vous devriez les remercier d'acheter cette camelote dont personne en veut dans le monde!!!
Réponse de le 06/11/2012 à 10:19 :
@ Madjid: +1, vous l'avez bien mouché le bunga bunga!
Réponse de le 06/11/2012 à 10:26 :
Exactement que savent ils les cokes f.f.f que de pok pok pok merci majid bonne reponse
Réponse de le 06/11/2012 à 10:31 :
Bunga bunga ,vous déja un grand probléme au lit est au toillette donc fau mieu de ne rien dire
Réponse de le 06/11/2012 à 12:28 :
Désolé Madjid, mais il me semble que les produits et les entreprises Françaises sont plus réputés dans le monde que les produits et les entreprises Algériennes, pas difficile car l'Algérie n'a aucune économie, aucun grand groupe et à part du gaz et du pétrole ne produit rien.!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 06/11/2012 à 12:37 :
eh pollux toi qui à l'air si malin tu peux me donner un nom d'une grande entreprise Algérienne et non car il n'y en à pas contrairement à la France, en Algérie il n'y a pas non plus d'infrastructure alors qu'en France oui,il n'y a pas de sécu, pas de chomage, pas de modernisation des villes, mais par contre il y a de la corruption....
Réponse de le 06/11/2012 à 16:05 :
Civital chifre d'affaire, 3 milliards de dollars..
Il emplois 6000 personnes
a écrit le 06/11/2012 à 9:12 :
Apres les Renault made in Roumania, bientot les Renault made in Algeria !
Réponse de le 06/11/2012 à 9:30 :
Il y à bien des Renault made in moroco, alors même que c'est ce marché qui cause les problème en France, dans les city par exemple ..
Le Maroc et Israël en France c'est tabout, tout le monde sai..
Réponse de le 06/11/2012 à 9:32 :
C'est la stratégie de montée en gamme, du low cost vers le premium !
a écrit le 06/11/2012 à 8:40 :
Ce que ne dit pas ou ne veut pas dire l'article c'est à quelle hauteur ces exportations vers l'Algerie sont subventionnées ?
Pour les reste tant mieux pour PSA et Renault le plus important étant les emplois chez nous et si cela permet d'en maintenir quelques un ...
a écrit le 06/11/2012 à 8:10 :
Bonne surprise: Hyundai 3ème juste dérrière PSA !
Réponse de le 06/11/2012 à 12:23 :
Pas de surprise, le marketing virale de Corée continue via ses commentaires bidonés !
Réponse de le 06/11/2012 à 13:21 :
@ lol: le post de Lou_Papet est factuel, où voyez vous un commentaire bidonné ?
a écrit le 06/11/2012 à 7:59 :
Rinaud , Pigeaot ...de bonnes raisons pour ne pas acheter ce type de vehicule
Réponse de le 06/11/2012 à 8:32 :
Bonjour le boche!
Réponse de le 06/11/2012 à 10:20 :
Rep a pollux0358,pigot rinault de ta soeur qui dort?
a écrit le 06/11/2012 à 7:32 :
Où sont fabriquées nos Peugeot-Renault?
Réponse de le 06/11/2012 à 9:18 :
En Turquie.
Réponse de le 06/11/2012 à 10:44 :
Je parlais de celles que "nous" vendons en Algérie.
Réponse de le 06/11/2012 à 22:31 :
En tous cas pas au Maroc, l'Algèrien, n'ont veut pas !!
Réponse de le 07/11/2012 à 1:29 :
Les trois pays du Maghreb doivent se montrer solidaires en toutes circonstances dans un monde, qui doit faire face a` une crise économique bien que passagère.
En plus il n y'a aucune rivalité apparente ou challenge inutile entre les peuples du Maghreb. Qui chaque un avec sa particularité qui fait sa spécificité. Reste tout de même un ensemble homogène.lie par l?histoire et le sang contre les menaces internes et externes de déstabilisation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :