Renault-Nissan affiche des ventes record grâce à ...Nissan

Avec 8,1 millions de ventes l'an dernier, l'alliance franco-japonaise est le quatrième groupe auto mondial. Renault (avec le russe Avtovaz) contribue à hauteur de 39% aux volumes totaux. Les deux groupes visent 4 milliards d'euros de synergies annuelles.

2 mn

Le PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn   Copyright Reuters
Le PDG de Renault et Nissan Carlos Ghosn Copyright Reuters (Crédits : Carlos Ghosn - Photo Reuters)

L'Alliance Renault-Nissan annonce un record de 8,1 millions de ventes cumulées au titre de 2012. Certes, la hausse n'est que de 1%. Il n'empêche. L'ensemble franco-japonais est le quatrième constructeur auto mondial, derrière Toyota, GM, Volkswagen. Il revendique 10% de part de marché mondiale. Ces chiffres sont toutefois contrastés.  Nissan a écoulé 4,94 millions d'unités (+5,8% grâce notamment à un rebond au Japon et aux Etats-Unis) et Renault 2,55 millions seulement (-6,3% à cause du plongeon des marchés européens). Le constructeur russe Avtovaz (Lada), dont Renault détient 25% des parts avant d'en prendre prochainement le contrôle, a pour sa part contribué à hauteur de 610.900 unités (-5,5%). Renault (avec Avtovaz) a contribué aux ventes de l'Alliance à hauteur de 39% (42% l'an dernier).

Doublement des synergies

Renault et Nissan  veulent d'ailleurs renforcer leurs liens  industriels ainsi que de recherche et développement d'ici à 2016.  "Nous avons réalisé 2,3 milliards d'euros de synergies (dont 1,2 milliard pour Nissan) l'an dernier, contre 1,5 milliard en 2009. Nous comptons réaliser des économies d'échelle supérieures à 2,5 milliards cette année et ciblons les 4 milliards en 2016", explique ce lundi à quelques journalistes Christian Mardrus,  Directeur délégué de l'Alliance.  "Le gros des synergies, c'est l'ingénierie véhicules pour 7 à 800 millions, puis viennent les moteurs et transmissions à hauteur de 600 à 700 millions. Mais nous réalisons des économies dans des tas de domaines. Par exemples, nos équipes dédiées aux problèmes de droits de douane ont permis d'économiser l'an passé pour 180 millions en taxes d'importation", souligne le dirigeant.  "L'an dernier, nous avons partagé entre Renault et Nissan 12%  de pièces (en valeur), contre moins de 5% il y a quatre ans,  et nous visons  les 30% en 2016".

Deux plates-formes en gestation

D'ores et déjà, Christian Mardrus affirme que "60% des moteurs servent à l'un et à l'autre et nos projets nous permettront d'arriver à 80%", même si les composants en eux-mêmes ne sont pas identiques. Par ailleurs, les deux partenaires développent de vraies plates-formes communes. "Nous préparons deux plates-formes développées en commun, une sur le créneau "C" (NDLR: compactes et de gamme moyenne supérieure) pour 2014, l'autre sur le "B"(petites)" pour 2016", assure le dirigeant. Aujourd'hui, Renault ne fait que prêter des plates-formes à quelques modèles Nissan, explique l'Alliance.  Ces deux nouvelles plates-formes "généreront plusieurs millions de véhicules par an",  indique Christian Mardrus. Eh oui, les synergies sont très longues à venir. Renault et Nissan  ont scellé leur alliance en mars 1999 à Tokyo ! 

Participations croisées avec Daimler

Aujourd'hui, la firme au losange détient 43,4% du consortium nippon, lequel possède 15% du français. Par ailleurs, depuis 2010, l'allemand Daimler détient 3,1% de Renault et autant de Nissan, ces deux derniers ayant chacun 1,5% du groupe de Stuttgart.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 06/02/2013 à 11:59
Signaler
L'Alliance Renault/Nissan est en passe de devenir second ou même premier constructeur mondial avec des avancées et des stagnations de temps à autre pour une marque ou pour l'autre, mais vous en êtes toujours à chaque péripétie à écrire le faire part ...

à écrit le 05/02/2013 à 8:20
Signaler
Carlos Ghosn a torpillé la marque Renault en bas de gamme en estampillant sa marque Dacia du logo Renault et avantagé en montant en gamme Nissan. Carlos Ghosn a été le premier à démanteler l'industrie automobile en France avec la complicité de l'état...

le 05/02/2013 à 10:24
Signaler
je ne vois pas ce que les socialistes viennent faitre la dedans, les groupes comme renault naviguent en décennie, les décisions prises aujourd'hui auront un impactes dans 10 ans.

à écrit le 05/02/2013 à 8:19
Signaler
Si la stratégie de Nissan pour remplacer celle envisagée avec Volvo puis la voiture à bas coût avec Dacia n'avait pas été mise en place par Mr Schweitzer, peut être que Renault n'existerait plus, maintenant que l'alliance fonctionne il reste à savoir...

le 05/02/2013 à 10:00
Signaler
La stratégie de Schweitzer initiée par Ghosn et déployée par Ghosn est un désastre industriel, Renault a perdu 68% de sa valeur en Bourse et fait des pertes opérationnelles ... De surcroît avec les aides de l'Etat, le CIR, Renault est pillé par Nissa...

le 05/02/2013 à 10:49
Signaler
entièrement faux, la perte des actions est du à la crise de 2008, TOUS les constructeurs ont dégringolé. Renault est plutôt très bien placé en bourse à l'heure actuelle, arrêtez de prêcher le faux. Pour les aides de l'état comme vous dite, il s'a...

à écrit le 05/02/2013 à 6:16
Signaler
Et les salariés français sont licenciés !!!!!!!!!!!!

le 05/02/2013 à 10:26
Signaler
ou avez vous entendu que renault licencié, merci de me donner votre source d'information. le nouveau plan va permettre à des gens de 58 ans avec en moyenne 35 ans de chaine de partir en retraite, donc pas si mal que ca. Aprés des horaires de pos...

à écrit le 04/02/2013 à 22:08
Signaler
Un grand merci à Carlos Ghosn pour la stratégie géniale qu'il a su mener chez Nissan et Renault depuis maintenant quinze ans. Renault engrange les bénéfices de cette politique et les critiques à l'égard de Monsieur Ghosn sont plutôt mal venues.

le 05/02/2013 à 2:50
Signaler
Et pendant ce temps, les usines françaises disparaissent les une après les autres. Stratégie géniale effectivement pour.....Nissan!!!

le 05/02/2013 à 10:02
Signaler
"Philou" répète les blas blas de la communication Ghosn comme une piplette et un benet ... à moins que Philou soit le service communication mensongère de Renault

à écrit le 04/02/2013 à 21:39
Signaler
Nissan fabrique 2 fois plus de voiture que Renault avec quasiment autant de salariés. M. Gohsn sait très bien tout ça, Renault n'est qu'une sous-marque de Nissan et l'état français actionnaire de Renault n'a rien à dire sur la stratégie de l'ensemble...

le 05/02/2013 à 0:26
Signaler
Renault:128000 salariés et nissan 235000. Ça presque du simple au double. Donc déjà, vos informations sont inexactes. Ensuite, il serait temps que Mr Ghosn s'occupe de Renault, qui est en train de s'effondrer. Et c'est pas avec la Zoé que Flins va po...

le 07/03/2013 à 11:42
Signaler
Merci de me dire ce qui vous fait dire que Renault s'effondre? Volumes mondiaux quasi stables, free cash flow positif, accord avec Mercedes, 13 nouveaux produits prévus en 2013, quasiment tous les nouveaux modèles dans le top3 au niveau qualité (sour...

à écrit le 04/02/2013 à 19:30
Signaler
Groupe Renault: 2,55 millions de voitures, donc Renault (sans Dacia) = 1,5 million de voitures. Soit 900.000 de moins qu'en 2004. CQFD

le 07/03/2013 à 14:27
Signaler
Mais enfin, Dacia c'est le groupe Renault, comme Lada, Samsung (Koleos), Dongfeng et Alpine bientôt...etc.... s'il y a transfert de volumes entre les marques...c'est tant mieux....

à écrit le 04/02/2013 à 18:29
Signaler
et tout ce que M. Montebourg trouve intelligent à demander à Mr Ghosn c'est de baisser son salaire !

le 05/02/2013 à 10:32
Signaler
c'est une sociéte privé, si vous n'êtes pas d'accord devenez actionnaire renault et votez NON pour la réèlection de ghosn, c'est aussi simple que ca. @ooiooi, donc pour vous les gens qui touchent le smic font un boulot médiocre ??? bravo pour vot...

le 13/02/2013 à 15:26
Signaler
Effectivement c'est une société privée. Nous avons donc une démocratie comme en rêve les marchés financiers. Avec vos moyens, vous pourrez vous acheter 3 actions, et votre voix portera pour 0,003% de la décision... tandis que certains banquiers auron...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.