L'usine Renault de Sandouville en proie aux inquiétudes

 |   |  569  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'usine havraise qui tourne actuellement au ralenti, attend le véhicule utilitaire Trafic. La CGT estime que le chiffre annoncé de 100.000 véhicules n'est pas en phase avec la réalité du marché, et que Renault cherche à «faire rêver» les salariés.

L'usine Renault de Sandouville (2.150 salariés) près du Havre (Seine-Maritime) s'apprête à quitter l'univers du haut de gamme pour celui du nouveau véhicule utilitaire Trafic. «Ce sont 100.000 fourgons garantis, soit près du double de ce que nous faisons actuellement» (Ndlr : 69.000 voitures produites en 2010), avait annoncé Jérôme Moinard, le directeur du site en février 2011. En attendant le «branchement» imminent de la chaîne de production du véhicule Trafic, un modèle à durée de vie longue, l'usine tourne au dixième de ses capacités. Selon la CGT, seulement 125 voitures (Laguna et Espace) sortent chaque jour de l'usine, contre 1.500 par jour en 2000. Et l'effectif de l'usine fond inexorablement. Selon Nicolas Guermonprez, secrétaire CGT de Renault Sandouville, «il y a un car entier de salariés -50 personnes- qui quitte chaque mois l'entreprise du fait des départs anticipés».

Ouverture des vannes des départs

Selon lui, les critères pour ces départs anticipés ont été assouplis par la direction de Renault. «La direction a ouvert grand les vannes. 1.046 salariés peuvent prétendre à partir d'ici 2016.» Soit en 2016 une usine d'un millier de salariés, contre 5.000 en 2006, 6.500 en 2003 et plus de 10.000 dans les années 1970 avec la mythique Renault 16. Le site n'étant pas équipé pour assembler des véhicules utilitaires, il vient de bénéficier d'un investissement de 230 millions d'euros pour industrialiser le Trafic. Si certains salariés se font progressivement à l'idée de voir à terme partir à Douai la production des futurs Laguna et Espace, les salariés s'interrogent sur le niveau de charge de l'usine à terme. Pour deux raisons: en premier lieu parce qu'il y a beaucoup moins de pièces à monter sur un Trafic que sur une Laguna, donc beaucoup moins d'activité industrielle; ensuite parce qu'ils craignent que le chiffre des 100.000 Trafic ne soit gonflé.

70.000 par an?

Nicolas Guermonprez, secrétaire CGT, brandit un document de travail émanant du Comité stratégique industriel de la division des véhicules utilitaires de Renault daté du 28 septembre 2010. «Dans ce document, Renault table sur un objectif de 70.000 véhicules avec 1.350 salariés.» Le syndicaliste estime que le chiffre de 100.000 Trafic n'est pas en ligne avec les tendances actuelles du marché. «En 2012, 67.500 véhicules Trafic Renault ont été vendus dans le monde. Sur les dix dernières années, il s'est vendu en moyenne 55.000 Trafic par an.» Et que se passerait-il si Nissan, allié de Renault, attribuait la fabrication de son véhicule utilitaire Primastar à Sandouville? «Cela en ferait 18.000 de plus», estime le secrétaire de la CGT.

Incertitudes sur l'avenir

Les salariés de Sandouville ont aussi des interrogations liées à l'organisation industrielle mondiale de Renault. Quelle certitude de pouvoir à terme conserver un véhicule comme le Trafic? Certains à Sandouville se souviennent des propos de Nicolas Sarkozy venu annoncer le 5 octobre 2008 que l'usine était sauvée par le véhicule utilitaire et que Sandouville ne serait pas un nouveau Vilvoorde. Mais, nous étions alors aux premiers jours d'une crise qui a, depuis, littéralement saigné le secteur automobile. Le secrétaire de la CGT ne peut pas s'empêcher de penser à la fermeture brutale de l'usine belge de Vilvoorde en 1997. «Renault avait investi 600 millions d'euros en six ans sur ce site. Le matin même, la RTBF filmait des salariés tout sourire à l'entrée de l'usine prenant leur travail. A 17h, la fermeture était annoncée en CCE.»

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2013 à 9:58 :
2 constructeurs automobile en France , c'est trop pour le "marché"(duopole) . Il faut un marché de petit et moyen de gamme (garder les camions et VL ) , si ce n'est pas trop tard ,faire racheter Saab par Renault et avoir des noms commerciaux sensés : pas comme le dernier scenic. Et puis se passer de l'immobilisme suicidaire de la CGT.
nouveau scenic
a écrit le 02/02/2013 à 9:41 :
c'est bien trop facile de critiquer la CGT. pour ceux qui l'ignorent et ceux qui l'ont oublié, mais aussi pour ceux qui n'ont jamais voulu l'admettre, l'utilitaire à fait son entrée à sandouville grâce aux luttes de 2008 et 2009 engagées par la CGT renault sandouville suivie par un nombre important de salariés. je suis prêt à parier que les médisants auraient fait partie de ceux qui attendaientt bien docilement que les autres aillent se battre pour eux.
a écrit le 01/02/2013 à 18:53 :
ne vous en faites donc pas Hollande va arranger tout ça?diminution du chômage pour 2013 qu'il a dit,comment va t il faire ?puisque tout ferme,il coule la France merci la gauche .
Réponse de le 01/02/2013 à 21:24 :
ce n'est pas une question de gauche ou droite...les voitures inondent depuis des dizaines d'années le monde entier. Il y a bien un moment ou on ne pourra plus vendre de voitures du tout et donc forcément si il n'y a pas de demandes il n'y aura pas d'emplois!
a écrit le 01/02/2013 à 14:32 :
Pendant que la CGT est en train d'administrer les "derniers sacrements" aux usine PSA, Renault doit songer aux méthodes à mettre en oeuvre pour se désengager de plus en plus de l'Hexagone. Quant à la CGT elle ne fait pas rêver la direction de Renault mais doit plutôt lui donner des cauchemars.
A propos Nicolas Guermonprez, secrétaire CGT de Renault Sandouville, travaille réellement ou s'occupe à 100% du syndicat ? Tout cela payé par l'entreprise évidemment.
Réponse de le 05/02/2013 à 17:02 :
en periode dite de crise , tous les delegués syndicaux sont censes être en deleguation permanente pour s'occuper ! pas question de bosser ! demandez donc aux delegués de florange qu'ont voit en boucle à la TV depuis 2 ou 3 ans , depuis combien de temps ils n'ont pas mis le bleu de chauffe ? delegué CGT c'est une occupation à plein temps !
a écrit le 01/02/2013 à 11:09 :
la culture économique de la majorité des rédacteurs de ce fil est proche de zéro. Qui peut croire que les problèmes structurels que la France et ses entreprises affrontent ne datent que de quelques mois ???
Oui le comportement irresponsable de certains syndicats français n'aide pas à trouver des solutions. Les relations sociales en Allemagne sont de ce point de vue exemplaires avec des syndicats qui maitrisent le fonctionnement des entreprises et qui sont de ce fait associées à la conduite des entreprises.
Les dirigeants français, sauf quelques exceptions, ne contribuent pas à faire émerger ces syndicats impliqués et pertinents ...
Maintenant, le stratégie des entreprises relève et relèvera toujours de leurs dirigeants et lorsqu'elle est inadaptée ou inefficace, ils doivent en tirer les conclusions.
Si vous avez des propositions concrètes et non caricaturales, n'hésitez pas à les exprimer.
Réponse de le 01/02/2013 à 11:21 :
Charges salariales, patronales?
Encourager l'entreprenariat?
Ou alors contineur d'offrir des vols vers Londres et la Belgique aux seuls créateurs de richesse. Les entrepreneurs. (Car un homme politique ne crée rien)
Réponse de le 01/02/2013 à 13:32 :
Ce ne sont ni les entrepreneurs, ni les politiques, ni les travailleurs, ni les investisseurs, ni les syndicats (d'ouvriers, comme de cadres, ou meme de dirigeants) qui créent la richesse... C'est tous ensemble !!!
Comme dans une entreprise, ce n'est ni le commercial, ni l'ingénieur, ni le fabricant qui fait marcher l'entreprise. Chacun a besoin des autres !
Toutes les remarques qui visent à montrer qu'untel est important et que les autres doivent se plier à ses désirs est totalement inutile et improductive.
Ca défoule sans doute de dire que le gouvernements est nul, que les patrons sont des voyous, les syndicats des égoistes, mais ca n'a jamais fait avancer la moindre chose !
Réponse de le 01/02/2013 à 17:04 :
Vue ce que vous affirmez est exact SI tous les intervenants sont BONS ! Alors les résultats sont là ! GARANTI !!! Mais beaucoup d'intervenants sont loin d'être BONS ! Car ce que l'on voit en est la démonstration !!! Démonstration dite : ab absurdo !!!!
Réponse de le 01/02/2013 à 21:32 :
Non, c'est toujours le cas. Que les individualités soient bonnes ou mauvaise (qui juge ?) c'est l'ensemble qui crée la richesse !
Un Etat gère tout le monde : les bons et les mauvais, et surtout tous les autres, nettement plus nombreux, qui ne sont ni des bons, ni des mauvais (vous et moi !) ! La valeur de chacun ne joue qu'à la marge, sauf exception très rare (et sauf bien sur dans les très petites entreprises)...
L'illusion des bons et mauvais est aussi une facilité pour critiquer les autres, pour trouver un bouc émissaire, et éviter de réfléchir...
a écrit le 01/02/2013 à 10:46 :
faut demander au syndicat du port de Marseille pour achever Renault dans un délai cout , car là ça traine un peu .
a écrit le 01/02/2013 à 10:12 :
"Le changement c'est maintenant".
a écrit le 01/02/2013 à 10:02 :
Renault cherche à «faire rêver» les salariés... sous entendu on ne parle pas de ses clients qui ne doivent pas "rever"..Dommage..
Renault s'apprête à quitter l'univers du haut de gamme ....Depuis quand Renault fait du haut de gamme? J'ai du mal a suivre cette journaliste. desole.
Réponse de le 01/02/2013 à 10:30 :
Vous le faites exprès ou vous ne savez pas lire ? Dans une gamme de véhicules, il y a le haut et il y a le bas. Depuis son ouverture, Sandouville était dédiée au haut de la gamme Renault, peu importe comment vous la considérez (R16, R20, R30, R25, R21, Safrane, VelSatis, Espace 4, Laguna 1, 2 et 3). Maintenant ils vont passer au Trafic...
Réponse de le 01/02/2013 à 11:02 :
@ MilliThierry: Vu la qualité des véhicules haut de gamme qui sortaient de Sandouville, il vaut mieux y produire des utilitaires de base !
Réponse de le 01/02/2013 à 11:06 :
La seule composante "haut de gamme" ce sont les cadences de fabrication, 125 voitures/jour, qui sont équivalentes à celles d'une usine Porsche !
Réponse de le 01/02/2013 à 11:11 :
@ MilliThierry.... Le haut de game....? Renault ne sait pas faire.Cette firme cherche à «faire rêver» les salariés... sous entendu on ne parle pas de ses clients qui ne doivent pas "rever"..Dommage.. Renault s'apprête à quitter l'univers du haut de gamme ( le haut de game est essentiellement allemand)....Depuis quand Renault fait du haut de gamme? J'ai du mal a suivre cette journaliste. desole
Réponse de le 01/02/2013 à 12:29 :
@HectoPascal : Je suis d'accord sur le fait que BMW et Mercedes font rever les clients oui, mais les clients n'achètent pas ce qui les fait rever. Ils achètent les "petites" BMW et Mercedes, équivalentes aux Safrane, VelSatis ou Laguna. Le pb de Renault est effectivement qu'il manque des modèles pour faire réver. Ca n'empeche pas les LAguna, VelSatis et Espace d?être le haut de la gamme Renault.
L'utilitaire n'a effectivement pas la même image, mais il n'est pas plus simple à fabriquer, en particulier à cause d'une diversité de caisses inimaginable !
@Grincheux : encore une idée reçue qui a la vie dure ! Les problèmes électroniques de Laguna 2 (erreur tragique de Renault) n?empêche pas les autres véhicules, en particulier la Laguna 3 et VelSatis, d'être parmi les meilleures qualité du marché aujourd'hui.
Conseil : trop tard pour VelSatis, mais Laguna3 est un des meilleurs rapport qualité/prix du marché sur ce segment en ce moment !!! Surtout par rapport aux BMW et Mercedes !
a écrit le 01/02/2013 à 9:41 :
" Renault cherche à «faire rêver» les salariés." dit la CGT... wow c'est la charite qui se fout de l'hospital.
a écrit le 01/02/2013 à 9:35 :
CGT... Cancer Généralisé du Travail... Avez-vous déjà essayé de négocier avec ces gens là ?... Dans l'opposition systématique, toujours, avec leurs intérêts personnels à la clé. Regardez Goodyear Amiens... Du sabotage des négociations collectives pour des intérêts électoraux personnels... Ils sont pourris ces gens là, rien à faire des salariés qui vont rester sur la touche ! Est-ce le syndicat qui va payer les chômeurs ? Non, c'est vous et moi... Tant que cette nuisance sévira, la France aura beau vouloir lancer le "made in France", n'en déplaise au Ministre du Redressement Productif, ça ne marchera pas...
Réponse de le 01/02/2013 à 10:04 :
Yes entièrement d'accord
Réponse de le 01/02/2013 à 10:43 :
Les négociations ont lieu avec tous les syndicats, y compris ceux des cadres. Pas la seule CGT.
Quant à défendre ses propres intérêts, ce n'est pas la règle du libéralisme ?
Réponse de le 01/02/2013 à 13:28 :
non, ce n'est pas ça le libéralisme. autre chose ?
Réponse de le 01/02/2013 à 14:07 :
Le libéralisme ce n'est pas (que) ça, mais ça (défendre ses propres intérêt sans tenir compte des contraintes du voisin) c'est du libéralisme. Le rapport de force décide ensuite de la voie suivie.
a écrit le 01/02/2013 à 9:29 :
la CGT est bien pire que ces "patrons voyous" qu'ils accusent en permanence. La France ne pourra se porter mieux qu'une fois ce syndicat définitivement supprimé
a écrit le 01/02/2013 à 8:21 :
Et vlan, la CGT est encore là ! Du coup, l'évolution et le dialogue ne vont pas être constructif. Cela risque même de faire plus de dégâts que prévus à la base. Dommage !
Réponse de le 01/02/2013 à 17:18 :
Les antécédents de la C G T Sont ""malheureusement"" là ! Manufrance ;LIP ; le FRANCE ; pour ne citer que les plus """éloquents """ ! Vraiment DOMMAGE !!!!
a écrit le 01/02/2013 à 7:49 :
nous allons jouer du piano, le vent dans les voitures c' est un sport top jeune organisé par une manière touristique sans le moindre apport à la vie de nos plages, retournons au cerf volant, on verra le ciel
Réponse de le 01/02/2013 à 8:22 :
Heu...! oui..??
a écrit le 01/02/2013 à 7:40 :
Rassurez vous le gaz hollande et la CGT vont vous aidez
Lol
Aller a pôle emploi
L ANPE c est maintenant
Réponse de le 01/02/2013 à 9:41 :
Hollande et la gauche vont tuer la France , maintenant ceux qui ont voté pour eux vont le payer cash
Réponse de le 01/02/2013 à 10:39 :
Nous sommes tous dans le même bateau ! Hollande ou Sarko, nous paierons tous, ou nous bénéficierons tous de ce nous allons tous faire ensemble !...
Ras le bol des remarques partisanes, des critiques du passés, des raisonnements sur quelques cas particuliers ou sur les agissements de quelques extrémistes, que ce soit des syndicalistes à ?illère ou des actionnaires à très court terme !
Aujourd'hui, Renault et PSA essayent de s'en sortir ! Dans cet article, la CGT pose quelques bonnes questions, en particulier "pourquoi parier sur 100 000 véhicules par an alors qu'on en a fait la moitié jusque maintenant ?"
Sans dire que la direction se fout du monde, il faut quand même poser la question ! Et avoir une réponse !
a écrit le 01/02/2013 à 7:20 :
Ce résultat vient de l'incohérence de la politique de gamme de Renault: Laguna II calamiteuse, Laguna III meilleure, mais d'un design inodore et obsolète, aventurisme de Avantime et Velsatis ne répondant pas au marché, Espace IV au design torturé, peu fiable et d'un prix élevé. Renault a laissé en jachère le marché du moyen et haut de gamme. Allemands, Japonais ont pris la place.
Réponse de le 01/02/2013 à 9:07 :
betafoin, vous avez raison de pointer les lacunes de la direction de Renault a une certaine époque, mais il faut ajouter qu'il est toujours très difficile et très long de remonter une pente rapidement descendue...
Réponse de le 01/02/2013 à 10:42 :
Peu importe d'où ca vient. Vosu croyez que les dirigeants et les syndicats ne le savent pas ? Vous proposez quoi maintenant ?
Renault propose une redistribution de ses fabrications et des négos pour améliorer la compétitivité des usines, pour les garder toutes ouvertes et actives.
Une meilleure idée ? Vous baissez les bras, vous fermez tout et vous jetez tout le monde à la rue ?
Réponse de le 01/02/2013 à 11:18 :
@ alphablé: je suis incompétent et pas payé pour dire ce qu'il faut faire, ni qu'il ne faut pas redistribuer les fabs. Mais que la direction de R, bien payée, est responsable de la situation actuelle, après des années d'errements
Réponse de le 01/02/2013 à 12:36 :
Alors que pensez vous de l'arrivée de Laurens Van den Acker à la tête du design, et de son travail sur Clio4, Zoé et Captur ? Que pensez vous de l'arrivée de Carlos Tavarès, issu du métier automobile, pilote lui même, responsable dans le passé de la gamme Megane et en particulier de la naissance des Megane Trophy ? Que pensez vous des mesures économiques mises en place par Carlos Gohsn, qui empeche Renault d'etre obligé, comme PSA, de courir après les liquidités ? Que pensez des décisions de Louis Schweitzer en son temps, qui donnent aujourd'hui à Renault toute une gamme de modèles rentables (les "Dacia", dont la majorité sont vendues dans le monde sous la marque Renault avec un niveau de finition supérieur aux Dacias européennes) et une participation dans Nissan donnant une Alliance unique en son genre qui fait baisser les couts de Renault tout en apportant une contribution importante dans son résultat ?
Ce sont des "errements" ca ? ou des gestions de priorités bien menés ?
Réponse de le 01/02/2013 à 17:44 :
@ alphablé: je parle des errements de gamme, pas de stratégie ni de je ne sais quel trophy qui ne fait pas vendre à 90% des clients potentiels. Quant à Zoé et Captur, on n'en voit pas dans la rue, et pour cause, Zoe inutilisable par un particulier vu ses pbs de branchement.
Réponse de le 01/02/2013 à 21:44 :
Vous parliez de la direction de Renault. Et les décisions concernant la gamme ne sont-elles pas de la stratégie ?
Vous restez sur des petits arguments faciles sans aucune réflexion réelle. Rappeler un problème de prise d'appartement dans une discussion sur la cohérence de Gamme de Renault en est un bon exemple !...
(la prise en question est la prise standard dans les logements, qui permet une recharge en 8h minimum, est n'est utilisable que dans les maisons individuelles ayant un garage puisque les parking d'immeuble n'en sont pas équipés.)
Quand au Trophy, il faudrait savoir ! Vu le nombre de commentaires qui parlent des voitures "d'image" qui sont la panacée et la clé de la réussite des allemands, c'est plutôt intéressant de voir que vous ne connaissez pas celles qui participent à l'excellente image de Renault Sport aujourd'hui !... Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !
Réponse de le 01/02/2013 à 22:56 :
@ alphablé : ne pensez vous pas que ce problème de recharge avec une prise standard 16A n'en cache pas d'autres sur les batteries Lithium-ion de la Zoé ?
Réponse de le 01/02/2013 à 23:41 :
Je vous trouve trop élogieux vis à vis de Carlos Goshn. Il a eu le mérite de construire un groupe mondial, dans la foulée de ce qu'a initié Louis Schweitzer. Mais il l'a fait en pillant la marque Renault : les profits ont été réinvestis en Roumanie, Corée, Russie, Brésil, Maroc. Les véhicules de la gamme ont donné naissance à la gamme Dacia. Mais tout s'est arrêté en France : renouvellement tardif et incomplet de la gamme, baisse drastique des budgets publicitaires, erreurs de marketing, abandon des innovations, sauf dans les véhicules électriques qui ne répondent pas à la demande. Et pour compléter, vente des filiales bus, poids lourds et agriculture.
Aujourd'hui PSA a une belle gamme mais pas assez ouverte sur les marchés émergents. Et la solution la plus stupide a été retenue en s'alliant avec GM-Opel.
Renault Nissan est devenu crédible au niveau mondial mais la marque historique est en train de disparaître. Dans les deux cas, les erreurs des dirigeants ne sont pas dénoncées, ni sanctionnées et la France va perdre son industrie automobile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :