5 milliards : c'est le montant de la perte record de PSA Peugeot-Citroën

 |   |  200  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les résultats du groupe automobile français ont été pénalisés par de lourdes dépréciations d'actifs (3 milliards d'euros) en 2012. Il affiche une perte opérationnelle annuelle de 576 millions d'euros. Le groupe espère diviser par deux sa consommation de cash flow en 2013, et un retour à l'équilibre dès 2014.

Comme attendu, les résultats annuels du groupe Peugeot-Citroën sont très mauvais. Le résultat net affiche une perte historique de 5 milliards d?euros, contre un profit de 588 millions d?euros l?année précédente. Les dépréciations comptables ont pesé à hauteur de 3 milliards d?euros sur ce résultat, précise le communiqué du groupe. Il faut également compter 879 millions d'euros de "valeur nette des impôts différés".

Le résultat opérationnel ressort à -576 millions d?euros, contre un excédent de 1 milliard en 2011. La division automobile enregistre une perte opérationnelle de 1,5 milliard d?euros. La marge opérationnelle courante s?établit à -1% (1,9% en 2012).

Le free cash flow à l'équilibre en 2014

Le chiffre d?affaires a baissé de 5,2% à 55,4 milliards d?euros en 2012, contre 58,5 milliards en 2011. La division automobile a vu son chiffre d?affaires baisser de 10,3% à 38,3 milliards d?euros.

Le groupe estime toutefois avoir touché le fond en 2012 et veut croire à un rebond dès 2013. Il vise à réduire par deux la consommation de free cash flow opérationnel qui est passé à -1,4 milliard d?euros en 2012. L?objectif est de repasser ce free cash flow à l?équilibre dès 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2013 à 18:52 :
est exilée fiscale en Suisse pour fuir le FISC français.
Voir le très bon article de la Tribune sur le sujet :

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121207trib000735887/qui-sont-ces-milliardaires-francais-exiles-en-suisse-.html
a écrit le 17/02/2013 à 18:26 :
est exilée fiscale en Suisse pour fuir le FISC français. Manquerait plus qu'elle demande de l'aide au contribuable français !
a écrit le 13/02/2013 à 16:33 :
a l'entretien de 30000km lorsque l'on decouvre un casse croute jambon sous un aile,
a écrit le 13/02/2013 à 14:34 :
Faisons un peu de comptabilité. Une entreprise perd de l'argent quand ses charges dépassent ses produits. Pour PSA en 2012, ce déficit d'exploitation (déficit opérationnel) s'établit à -576 millions d'euros, soit 1% du Chiffre d'affaire !
Par la magie des normes IFFRS, imposées par la finance anglo-saxonne, PSA estime que la valeur de sa filiale automobile a baissé et inscrit dans ses comptes une baisse de valeur de 3 milliards d'euros. Mais tant que la filiale automobile n'a pas été vendue personne ne connait la valeur de cele-ci et PSA n'a pas perdu d'argent.
La question est : ces 3 milliards ont il une existence matérielle ?
Cela est bien pratique car quand Peugeot redeviendra bénéficiaire, la société ne paiera pas d'impôts car elle amortira sa perte de 3 milliards d'euros ......
CQFD!
Réponse de le 13/02/2013 à 16:45 :
Je suis d'accord avec vous et quelle sera l'attitude des CAC face à ces dépréciations ? Complaisante, critiques, objective ou responsable ?
Idem pour les banques, les normes IFRS sont très pratiques pour l'optimisation fiscale. Maintenant nous sommes d'être une fois de plus les dindons de la farce!!
Réponse de le 13/02/2013 à 17:24 :
Dans ce cas la ces 3 milliards d'euro correspondraient a un impairment du goodwill de la filiale, dons il n'y a pas d'amortissement futur...
a écrit le 13/02/2013 à 14:18 :
La famille Peugeot n'est pas exilé en Suisse faut arrêter de dire n'importe quoi Peugeot a voulu rester en France ,produire Français ,c'était tout à leur honneur qui a crée leur malheur
Réponse de le 13/02/2013 à 16:46 :
les ouvriers palmes sont responsables
a écrit le 13/02/2013 à 14:18 :
C'est le moment pour les entreprises d'avouer leurs pertes et de nettoyer leur bilan de tous ces actifs fictifs que sont les recherches sans avenir, les acquisitions surcotées, les contreparties sans valeur d'avantages fiscaux, les immobilisations qui ne vont plus servir, etc. Il y a Peugeot, Lucent-Alcatel, Mittal, etc. mais le plus gros devrait venir des banques. Toutes ces pertes privées inavouées pèsent sur l'activité bien plus que les pertes des états.
a écrit le 13/02/2013 à 14:17 :
Pourquoi ne pas publier la réaction de la CGT qui dénonce une manipulation d'écriture de 4,7 milliards d'euros ? Vous manquez d'honnêteté journalistique ! Donc vous vous décrédibilisez et manipulez vos lecteurs dont je ne ferai plus parti. !
Réponse de le 13/02/2013 à 23:26 :
Qui s'intéresse vraiment à ce que dit ou fait la CGT à part les cégétistes?
a écrit le 13/02/2013 à 13:06 :
pour calmer le feu qui couve vous annoncez un gros kaka ( quelques milliards ! plus que moins , ça fait plus riche !! ) pour le smicard ! c'est la fin du monde ces chiffres , et là , ça va calmer tout le monde . nous savons que les chiffres , ça va ça viens et que les dépréciations servent de " variables d'ajustement " ( terme syndicaliste ) dans un sens comme dans l'autre . je suis pas inquièt du tout .
Réponse de le 13/02/2013 à 14:37 :
certes..il y à une part d?arbitraire. Mais pas tout à fait. Mine de rien, les règles de dépréciation sont assez cadrées, et surtout , les choix doivent être expliqués dans les documents comptables fournis. Ce qui signifie que les analystes sont capables d'estimer le bien fondé des choix. ce qui n?est pas négligeable pour une entreprise cotée, car la publication de documents fantaisistes , ou les variations de cours trop importantes uniquement justifiés par des artifices comptables sont durement sanctionnées : une plaint déposée par un investisseur à new-york pour tromperie sur les bilans fait bein plus peru à tout dirigeant du CAC que les moulinets ministériels ...
a écrit le 13/02/2013 à 12:43 :
La famille Peugeot est exilée fiscale en Suisse...
Manquerait plus qu'elle demande de l'aide au contribuable français !
Réponse de le 13/02/2013 à 13:10 :
l'état arrive très rapidement .. déjà mis 7 milliards dans la banque suisse de peugeot .. hé hé ils adorent les banques les .. sotscialistes .
Réponse de le 13/02/2013 à 14:01 :
la famille peugeot n'est pas exilée fiscale, alors evite de raconter n'importe quoi.
tout les membres peugeot qui travaille pour psa ou ffp(holding) sont contribuable français.
ne pas confondre avec nos sportifs ou stars du show biz toujours prompts à donner des leçons qui eux fuient le matracage français .depardieu, deneuve, ddelon, virenque, les joueurs de tennis , de foot etc.

La verite est que la famille peugeot est originaire de Suisse et on devrait plutot leur dire merci d'etre venu en France et d'avoir creer de la richesse en France et des dizianes de milliers d'emplois en FRance et non en Suisse. vous feriez mieux de verifier vos dires au lieu de rabacher les aneries des syndicalistes.
Réponse de le 13/02/2013 à 15:39 :
L'énorme majorité des joueurs de foot en activité vivent dans le pays qui les embauchent car ils ne peuvent justifier des éventuels 6 mois et 1 jour passés en Suisse. La famille Peugeot peut aussi remercier les francais car c'est grace aux travailleurs et aux acheteurs qu'ils se sont enrichis. Ca va dans les deux sens, au lieu de rabacher les aneries des syndicalistes du MEDEF.
Réponse de le 17/02/2013 à 18:17 :
Suffit de s'informer
http://www.journaldunet.com/economie/dirigeants/plus-riches-francais-en-suisse/1.shtml

Voir également :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121207trib000735887/qui-sont-ces-milliardaires-francais-exiles-en-suisse-.

Voir encore :
http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20111202.CHA7777/quels-sont-les-plus-gros-exiles-fiscaux-francais-en-suisse.html

Réponse de le 17/02/2013 à 18:25 :
Originaire de Suisse ??????????? Quel joli mensonge !!!!

"La famille Peugeot est une famille historique d'industriels français, surnommée « le clan des Sochaliens » et connue en France depuis le XVe siècle" autrement dit depuis toujours.

Elle est exilée fiscale en Suisse. Voilà la vérité !

a écrit le 13/02/2013 à 12:42 :
...la famille Peugeot est en Suisse, où elle fait du ski en attendant des jours meilleurs...
a écrit le 13/02/2013 à 12:34 :
Tour actionnaire qu il soit petit ou grand sait que placer son argent en bourse represente un risque de perte mais aussi la chance d étre mieux renuméré qu en caisse d´epargne.
Jouer à la bourse c´est aussi accepter de perdre, voire de tout perdre ! Cetains jouent au Lotto , d´autres jouent a la Bourse.
Les gros actionnaires, les fonds , les assruances, fonds de retraite etc. prennent
aussi ce risque ...
Beaucoup font leur fortunde a la Bourse. Il suivent l evolutions des cours et reagissent a temps mais cela ne va pas sans une bonne portion de chance !
Et ceux qui ont invesit dans les grans grouoes allemands, VW , BASF etc. se frottent les mains ,... Les valeurs ne cessent de monter et les dividends sont tres honnetes !


a écrit le 13/02/2013 à 12:05 :
Qui peut acheter encore des véhicules provenant d'usines sans cesse en grève avec sabotages répétés sur les chaîne de montage ? Et les gros malins qui tirent à boulets rouges contre les cationnaires, ils proposent qui pour les remplacer ces horribles actionnaires dont certains ont acheté les actions à plus 900 F ? L'Etat sans doute comme cela a très bien réussi en URSS.
Réponse de le 13/02/2013 à 12:21 :
Maintenant que les juges les syndicats le gouvernement se mele de cette affaire PSA n'a plus qu'a mettre la clé sous la porte .............................ce sont tous des mauvais ..................
Réponse de le 13/02/2013 à 12:22 :
Déja vous noterez que les greves sont essentiellement a Aulnay, et que la poignée d'individus destructeurs ne représente pas la majorité des employés. Si vous ne voulez pas que les ouvriers critiquent les patrons et les actionnaires, commencez par les respecter.
Réponse de le 13/02/2013 à 14:04 :
Si peugeot a décidé de liquider Aulnay, ça ne doit pas être sans raison, alors que sochaux Mulhouse et Rennes la barre thomas continuent, La qualité du personnel, surtout de l'encadrement, la productivité, la ponctualité, la réactivité des sous-traitants ont sans doute entré en ligne de compte.
C'est comme dans mon groupe ou c'est l'usine la moins performante qui a été fermée avec la crise.
a écrit le 13/02/2013 à 11:39 :
Pour relativiser le gros de la perte doit être due aux dépréciations d'actifs faites récemment. C'était rendu indispensable, car a vue de nez la valeur comptable après dépréciation doit être de 11 milliards vs une capitalisation boursière de 2 milliards... Il faut espérer que ça fera partie des recovery de 2014 tant pour le personnel que pour les actionnaires. Curieux quand même d'avoir construit la plus grosse usine du groupe en Chine dans cette crise, alors qu'il souffre de sur-capacités de production.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:49 :
ben il vont produire en chine pour la chine...la bas, le marché croit !
Réponse de le 13/02/2013 à 14:13 :
@sherpa; tu penses que le Chinois achètent du pigeot...non du haut gamme teuton qui bientot sera remplacé
par du Chinois (ex le T.G.V de SIEMENS...) en France il y a de très bons techniciens le problème c'est les stratèges...
Réponse de le 13/02/2013 à 14:30 :
le chinois achètent PSA, je croit que les taxi de Shanghai sont des citroen. contrairement à l?Europe, le marche chinois n?est pas saturé ; le riches achètent mercedes, mais les classes moyennes émergentes achetent des voitures....et les classe moyennes chinoises, ça fait beaucoup de gens qui n'ont pas encore de véhicule. donc, oui, ils vont acheter des peugeots. mais des peugeots parfois adaptées au marché, et pour l?essentiel produitess sur place.
Réponse de le 14/02/2013 à 4:03 :
Je vis en Chine et SHerpa a raison. Ceux qui croient que tous els chinois roulent en BMW etc... sont des gogos.
a écrit le 13/02/2013 à 10:49 :
Une seule solution, il faut licencier..vite et massivement....et l'actionnaire sera enfin content....
Réponse de le 13/02/2013 à 11:15 :
C ´est ben vrai il faut licencier massivement .... les actionnaires !
Réponse de le 13/02/2013 à 11:22 :
Redimensionner l'outil de production est surtout une nécessité pour sauver un maximum d'emplois ! C'est exactement ce qu'a refusé la CGT chez Goodyear à Amiens Nord, et vous voyez le résultat...
Réponse de le 13/02/2013 à 11:31 :
Ha les vilains actionnaires qui s'en mettent plein les poches...
Action acheté il y a plus de 5 ans a 45?, valeur actuelle 5,5?, plus de dividendes..
Je n'attend plus rien de Peugeot, ha si une OPA d'un chinois avec une petite surcote

Si les actionnaires gagnent autant, pourquoi il y en a si peu ? et que l'on prèfère le Livret et les fonds Euros.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:32 :
C'est déjà le cas vu la chute de l'action.Celui qui avait tout misé sur Peugeot et qui n'a pas vendu à temps, doit être proche du suicide. Curieux d'opposer actionnaires et employés les 2 sont pourtant bien sur le même bateau. Si il coule les 2 seront à l'eau.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:32 :
Qui ne savent même pas ce qu'est la bourse ou un actionnaire !
Faut-il répondre à un tel post ? Je n'en suis même pas certain ...

Faut-il dire dire qu'en moyenne un actionnaire perçoit 2% de dividende, c'est a dire MOINS que ce que rapporte un livret A ( compte tenu que le livret A n'est pas imposé, alors que les dividendes le sont)

Faut-il dire que l'IMMENSE majorité des actionnaires sont des petits épargnants, qui ont simplement placé leurs maigres économies dans une entreprise afin de permettre à cette dernière de créer de l'activité et de l'emploi ?

Doit-on rappeler que la bourse (et les actionnaires) ont pour but d'apporter des capitaux aux entreprises afin d'assurer leur développement ?

A mon avis ceci ne sert à rien ...

Car ceux qui ont des idées toutes faites, qui n'ont même jamais acheté une seule action de leur vie, continueront à critiquer les actionnaires ! c'est tellement plus facile de critiquer les autres !!!

Réponse de le 13/02/2013 à 11:42 :
Lorsqu'une Entreprise va mal, elle doit en effet redimensionner l'outil de production, afin d'assurer sa pérennité, ceci signifie -soyons franc - licencier une partie de son personnel.

Si elle ne le fait pas, c'est toute l'entreprise -et DONC TOUT LE PERSONNEL - qui est condamné à terme.

La meilleure façon de sauver l'emploi c'est donc de LICENCIER, afin de retrouver un situation saine, qui permettra à l'entreprise de passer la cap, et dans quelques années de REEMBAUCHER à nouveau.

=> Pour ceux qui seraient choqués par mes propos, je les invite à étudier les manuels d'économie.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:47 :
ou encore que sur les 3 dernières années, PSA n'a distribué de dividende qu?une année (et jamais les années en perte ) , et que la plan de sauvegarde de PSA finance prévoit 0 distribution pour 4 ans....
Réponse de le 13/02/2013 à 12:19 :
Hum, je comprends bien votre explication du systeme boursier, sauf que selon moi vous etes tout a fait partial. Je ne suis pas d'accord avec vous sur le but des actionnaires. Le but réel (et dire le contraire serait naif), c'est de spéculer et de faire de l'argent, point final. La plupart du temps, l'actionnaire se fiche bien de l'entreprise dans laquelle il investit, tant qu'elle lui rapporte. Lorsqu'on voit certains groupes actionnaires investir dans des domaines qui leur sont totalement inconnus, on a bien la preuve de ce peu d'attachement aux entreprises ciblées. Ca se rapproche souvent plus du pari sportif que de l'investissement productif. Le résultat est certes proche car l'argent sert l'entreprise (pas toujours non plus), cependant beaucoup d'entreprises se retrouvent pieds et poings liés face aux actionnaires et c'est la le probleme. Je n'ai rien contre les actionnaires, mais ne les faites pas passer pour des enfants de choeur.
Réponse de le 13/02/2013 à 12:52 :
faut il rappeler à certains qui se piquent de connaissances économiques que l'apport d'argent aux entreprises ne s'effectue que lors des augmentations de capital, les échanges d'actions au jour le jour ne s'effectuant que sur des actions déjà émises ? Eh oui, 99% de la bourse est de la spéculation ( sur une plus value, un dividende), l?investissent, qui est l'apport aux entreprises, c'est peanuts et en plus, lorsqu?il y a augmentation de capital, donc véritable demande d'investissement, les actionnaires sont les premiers à hurler !
Réponse de le 13/02/2013 à 13:23 :
Je recommande à certains commentateurs de passer au concret : Acheter des actions (par beaucoup). Ils comprendront tout de suite beaucoup mieux !...
Réponse de le 13/02/2013 à 14:09 :
pour preuve les resultats de michelin qui a une epoque a restructurer son outils industriels et c'est vrai c'est separer de collaborateurs contre de belle prime. Voir les idiots de coco et socs qui à l'epoque avaient pondu un amendement michelin. et maintenant michelin fait des benefices , embauche à nvx, investit dans ses sites France et surtout paye des impots et charges qui remplissent les caisses de la France gerer par là des vrais nuls qui eux touchent tjs leur salaire et plein d'avantages et en cas de defaites ce trouvent de jolie poste chichement paye
a écrit le 13/02/2013 à 10:47 :
"Seulement " 576 millions de pertes opérationnelles ! Dans la conjoncture actuelle cela montre que le redressement est tout à fait possible après restructuration et mise en place, pour une fois, d'une stratégie de qualité !
On peut rêver que les syndicats le comprennent, malgré tout ce que cela coûte à certains salariés ...........
a écrit le 13/02/2013 à 10:07 :
5 Milliards, pas grand chose,demander à J. Kerviel: quelques clics et le tour est joué!
Réponse de le 13/02/2013 à 10:59 :
Sauf qu'a l'epoque si je ne m'abuse la SG s'en sortait avec un resultat net a peu pres nul donc avait compense a cote, tandis que la...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :