Bourse : Peugeot bondit sur des rumeurs de cession de Faurecia

 |   |  433  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : PSA)
Le titre Peugeot était en hausse de 5,62% à la clôture de la Bourse. Le titre du constructeur automobile s'est envolé suite aux rumeurs d'une éventuelle cession de son équipementier Faurecia et d'un rapprochement accéléré avec l'allemand Opel.

Le titre Peugeot rebondit. L'action était en hausse de 5,62% à la clôture de la Bourse. Le titre du constructeur automobile a été dopé par les rumeurs d'un éventuel désengagement de son équipementier Faurecia et d'un rapprochement accéléré avec l'allemand Opel. L'action Faurecia, filiale à 57,43% de PSA Peugeot Citroën, a d'ailleurs également gagné 5,33%. Selon l'analyste CM-CIC, PSA Peugeot Citroën pourrait mettre en vente cet actif dans son souci de récupérer des liquidités, une cession qui "pourrait avoir lieu en 2013". Le CM-CIC a relevé sa recommandation sur le titre Faurecia et conseille désormais de l'"acheter", contre "accumuler" précédemment.

"Aller plus loin"

Dimanche, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait estimé que PSA Peugeot Citroën pourrait devoir aller "plus loin" dans les mesures engagées depuis quelques mois pour assurer sa survie. Le journal Le Monde affirme par ailleurs ce lundi que l'Etat, inquiet de l'offensive de Volkswagen, pousserait le groupe automobile français à se rapprocher d'Opel, filiale allemande de GM. Le hic, c'est que, si un projet de fusion entre PSA et Opel a bien été envisagé, il s'est vu ensuite abandonné par le groupe américain, allié du constructeur tricolore depuis février dernier. GM détient 7% de PSA.  "Le seul moyen de convaincre les américains, ce serait que PSA rachète directement Opel", explique une source à Bercy citée par Le Monde.

Démentis

"Il n'y a aucun projet de vendre Faurecia", a toutefois fait savoir un proche du dossier. Une source proche du ministère a par ailleurs indiqué que l'information sur un rapprochement accéléré avec Opel n'était pas fondée. Si, pour PSA, vendre des titres Faurecia pourrait avoir un sens, on voit mal l'intérêt de fusionner avec Opel. La firme de Rüsselsheim contrôlée par GM est dans une situation catastrophique. En surcapacités chroniques, Opel perd de l'argent depuis plus de dix ans. Avec quel argent PSA reprendrait-il d'ailleurs Opel et à quoi cela servirait -il de fusionner deux malades ?

Les produits, clés du succès

L'industrie automobile n'est pas un simple jeu d'économies d'échelle. Il faut quatre ans pour concevoir des nouveaux produits. Et la clé de la réussite reste la qualité et l'attractivité des véhicules, que le client achète ou pas... Volkswagen doit son succès à sa maîtrise technologique, à la finition de ses véhicules, à une offre très large et à l'agrément de conduite que distillent ses modèles. On ne peut pas en dire autant d'Opel, loin de là !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2013 à 9:16 :
Rêvons à l' avenir de PSA: Repli sur le design hors automobile, abandon du montage de véhicules, création d'une cinquième activité chez Faurecia ( mécanique et moteurs) et valorisation exclusive de la filière équipementière qui vendra à des clients en meilleure santé du fait de la disparition d'un concurent. Quand à Opel...... son maintien n'est qu'une manière pour GM de géner les autres en maintenant une concurence féroce en Europe, acheter Opel ,c'est assainir le marché pour ses concurents.
a écrit le 08/01/2013 à 10:42 :
Pour racheter Opel il n'y a pas besoin d'argent car GM est prêt à payer plusieurs milliards d'euros pour s'en débarasser......mais après il faut payer les pertes certaines et les restructurations et c'est ce dont GM ne souhaite pas se charger. Il faut être fou pour se lancer dans cette affaire.
a écrit le 08/01/2013 à 1:43 :
Opel et Ford sont les constructeurs généralistes qui ont sortis le plus de modèles ces trois dernières années en Europe... Ford et Opel sont deux labels allemands qui ne profitent pas de la croissance allemande. Le succès de VW s'explique parce que l?entreprise vend en Chine des autos dépassées à des prix compétitifs ce qui lui permet en Europe de casser les prix et de faire du dumping. VW immatricule environ 8 000 Passat pars mois en Allemagne, plus de 80% de Passat sont achetées par des entreprises. VW immatricule plus de 22 000 Golf/Golf Plus/Jetta en Allemange, plus de 62% sont vendues à des entreprises. VW n'arrive pas à percer aux USA là où Kia et Hyundaï arrivent très bien. La Ford Focus est depuis 3 mois, première des ventes en Chine. Si le ralentissement du marché chinois se confirme, VW risque de souffrir!
Réponse de le 08/01/2013 à 8:34 :
hé oui, en Allemagne, on achète allemand en priorité. Les marques allemandes (sans Ford) détiennent plus de 70 % du marché allemand.
Réponse de le 08/01/2013 à 9:29 :
Opel, VW, Audi, Mercedes, BMW, Ford, Porsche et accessoirement Skoda et Seat (qui font ses meilleurs ventes en Allemagne) cela fait un peu beaucoup, çà peut expliquer les 70%. Ford Europe est allemand basé à Cologne et considérée comme une marque allemande.
a écrit le 07/01/2013 à 21:35 :
@AVG : vous recevez des bonnes primes du groupe W pour ne pas pouvoir vous empêchez de glisser une petite pub pour W même quand cela n'a rien a voir avec le sujet de l'article ?
Réponse de le 08/01/2013 à 10:45 :
Exact Garden, et je dirais même plus, les marques allemandes ont aussi leur chaîne Française, M 6 qui ne cesse de leur faire de la pub dans l'émission "turbo" dont le présentateur fait preuve d'un zèle hors du commun.
Mais bon, c'est bien connu, défendre la France et ses produits est devient suspect de nos jours avec le risque de se faire traiter de natio.
a écrit le 07/01/2013 à 20:27 :
Une fois encore, ce journaliste en profite pour faire un peu de pub pour volkswagen... Heureusement, les echos sont un journal plus serieux
a écrit le 07/01/2013 à 19:55 :
" Volkswagen doit son succès à sa maîtrise.." - un coup de pub?
"On ne peut pas en dire autant d'Opel, loin de là !" - un coup d'antipub ! J'espère que quelqu'un de chez Opel voit cet article

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :