PSA Peugeot Citroën va annoncer des pertes considérables pour 2012

 |   |  394  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le groupe a annoncé avoir passé des dépréciations d'actifs de 4,7 milliards d'euros en 2012, pour prendre en compte l'aggravation de la situation du marché automobile européen. Conséquence, "un impact négatif de même montant sur le résultat net part du groupe de PSA Peugeot Citroën en 2012, mais cette dépréciation n'affecte ni sa solvabilité ni sa liquidité. e montant va s'ajouter à la perte déjà attendue, que certains analystes chiffrent jusqu'à 1,4 milliard.

Les pertes comptables en 2012 s'annoncent colossales pour  PSA Peugeot Citroën. Le groupe a annoncé ce jeudi avoir passé des dépréciations d'actifs de 4,7 milliards d'euros en 2012, pour prendre en compte l'aggravation de la situation du marché automobile européen. L'essentiel de ces dépréciations (3,89 milliards) portent sur sa branche automobile du groupe. Concrètement, la direction a procédé à un ajustement de valeur des actifs de la division automobile pour un montant de 3,009 milliards d'euros et à un ajustement de valeur nette des impôts différés de 879 millions. Cette dépréciation "est réversible", selon le constructeur. Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier du groupe a expliqué lors d'un point presse qu'"il y a eu une prise de conscience au deuxième semestre, que la crise serait sans doute plus longue que prévu" sur le marché automobile européen, dont PSA est encore très dépendant, ce qui a conduit à cette opération comptable.
A cela s'ajoutent 855 millions supplémentaires, liés à des dépréciations de stocks, une baisse de volumes de ventes ou encore au plan de restructuration en France. PSA avait déjà passé pour 612 millions de dépréciations dans ses comptes du premier semestre.

Près de 6 milliards de pertes

La direction a néanmoins confirmé ses prévisions de trésorerie et d'endettement à court et moyen terme. Les 4,7 milliards annoncés jeudi soir vont avoir "un impact négatif de même montant sur le résultat net part du groupe de PSA Peugeot Citroën en 2012, mais n'affectent ni sa solvabilité ni sa liquidité", selon le communiqué. Ce montant va s'ajouter à la perte déjà attendue, que certains analystes chiffrent jusqu'à 1,4 milliard. Bref, la note finale du dernier exercice pourrait avoisiner la semaine prochaine les 6 milliards d'euros.
 "Ces dépréciations d'actifs sont sans impact sur la trésorerie", insiste le groupe. Ce qui laisse présager néanmoins une perte nette massive. En 2011, le groupe a dégagé un bénéfice net de 588 millions d'euros en chute de 48%.

Le constructeur a maintenu ses prévisions à court et moyen terme, avec un "objectif de dette nette à fin décembre 2012, qui devrait s'élever à environ 3 milliards d'euros", une consommation mensuelle de liquidités divisée par deux et un retour de sa trésorerie opérationnelle à l'équilibre fin 2014.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2013 à 18:37 :
est exilée fiscale en Suisse, où elle dispose d'un fortune personnelle estimée entre 1.2 et 1.6 milliards d'euros.
De quoi attendre confortablement la fin de la crise...
a écrit le 10/02/2013 à 16:50 :
Montebourg avait raison : 6 milliards de pertes attendues pour 2012, PSA, Peugeot et Citroën sont des marques à la dérive...
a écrit le 10/02/2013 à 15:41 :
Il y a tout a parier que Montebourg et Hollande vont se faire tout petit. D'ailleurs ou est Hollande ?
a écrit le 09/02/2013 à 10:42 :
...la famille Peugeot est bien au chaud en Suisse où elle ne paye pas d'impôts...
a écrit le 09/02/2013 à 10:36 :
Montebourg avait raison : 6 milliards de pertes attendues pour 2012, PSA, Peugeot et Citroën sont des marques à la dérive...
a écrit le 08/02/2013 à 20:02 :
Il paraît que ce sont les coûts de garantie qui plombent les comptes de l'entreprise...

a écrit le 08/02/2013 à 18:38 :
Montebourg avait raison : PSA est effectivement très mal gérée. 6 milliards de pertes attendues pour 2012 ! Rien que ça !
a écrit le 08/02/2013 à 14:46 :
Moi j'ai toujours eu des Peugeot et j'étais très content. En 2003 j'ai acheté une 307 hui et la catastrophe. Toutes sortes de problèmes (volant moteur, commodore valeo , ventilateur, démarreur etc )j'ai écrit au sav Peugeot qui m'a répondu qu'il n'y avait aucun problèmes sur les 307. J'ai envoyé à ce monsieur une seconde lettre avec 20 euros pour qu'il puisse s'acheter des journaux automobile. À l'avenir je n'achèterai plus Peugeot.
a écrit le 08/02/2013 à 14:07 :
On sait depuis 15 ans que le marche auto va devoir se restructurer car surproduction....elle arrive comme pour avant pour la siderurgie....en France on va mettre 20 ans de plus que les autres...et cela va couter 10 fois plus....surtout ne bougeons pas...
a écrit le 08/02/2013 à 14:04 :
De toute facon l auto comme la presse comme...est gangrene par la CGT ....good year aussi il faut laisser mourir le malade pour eradiquer la maladie
Réponse de le 08/02/2013 à 21:37 :
la CGT a raison de se préocuper de l'emploie dans l'automobile le problème c'est que la crise personne ne la vue venir toute les entreprises sont toucher ! le problème c'est que se qui savait qu'il avait une crise non rien dit,en premier l'ancien président sarkozy maintenant ça c'est agravervraiment énormement, il faut remobilisés toute les cadres pour relancer sinon sa peu encore s'agraver
Réponse de le 10/02/2013 à 15:44 :
Mais beaucoup on vu venir la concurrence et l'on accepté comme une réalité..... T'as compris ce que je voulais dire bobi.
Réponse de le 10/02/2013 à 20:05 :
la concurence ça fait avancer,il faut se redonner du courrage,une invention innovante (moteur a eau) ,revenir au sport automobile peu relancer la marque, la 205 turbo 16 nous a fait réver j'ai eu moi méme une 205 GTi sa était une voiture de sensation,la 307 n'a pas eu cette gloire trop asseptisé manque d'originalité on espère plus de créativité de la part de peugeot .
a écrit le 08/02/2013 à 11:19 :
Avant, j'entretenai moi même ma 205 et pour les grosses réparations, je la confiais au concessionaire et la facture était justifiée. Depuis sur ma 307 je ne peut pratiquement plus rien faire, elle me coûte une fortune pour un moindre entretien et quand j'ai une panne (gasoil gelé dans l'injection comme la semaine dernière) la réparation m'a coûté 360 euros! et pour une clé dont le plastique s'est découpé autour de la partie où l'on appuie pour télécommander l'ouverture des portes on m'a facturé 160 euros!! alors BASTA. je ne suis pas près de remplacer cette bagnole de M....E
Réponse de le 08/02/2013 à 11:29 :
L 'Electronique des voitures allemandes n'est pas meilleure !
Réponse de le 08/02/2013 à 11:50 :
Si vous avez peur des frais de maintenance et de réparation, n'allez pas chez les Allemands alors... Et puis, vous remarquerez, si vous n'êtes pas trop de mauvaise foi, qu'entre la 205 et la 307, il y a un écart technologique immense. Donc, si vous voulez une voiture que vous pouvez réparer vous même, prenez une 2CV.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:54 :
Amusant votre remarque sur l'électronique des voitures allemandes. Nous avons une VW et une Audi. La VW est gentiment à 265700 kms nous avons fait les révisions d'usages uniquement et une vitre avant un peu capricieuse en plus. L'Audi a 109 800 kms révisions d'usage et toujours le même plaisir de conduite. Mon beau-père et mon père ont une 407 et une 408 je ne compte plus leurs passages au garage. Avec 21 000 la 408 de mon père avait déjà rencontré deux gros soucis d'électronique. Et je vous passe les factures ! Oui mes révisions sont plus chères que les leurs, mais moi je n'ai QUE ces entretiens là, et jamais rien d'autres. Un peu comme Citroën à la grande époque. Tout cela est fini. Il faut bien le reconnaître.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:02 :
Achetez des voitures destinees aux pauvres....on supprime une grosse partie des gadgets donc des pannes....pas le look mais ...on s en fout
Réponse de le 10/02/2013 à 17:49 :
Vous m'excuserez; mais votre commentaire sent le mensonge pour faire du french bashing. Je ne pense pas que votre père possède une 408, réservé au marché Russe et Chinois et non commercialisé en Europe.
D'ailleurs, puisque l'on parle de technologie et d'électronique : vous ne mentionnez pas les modèles VW et Audi ni la génération en question. Ceci pour s'assurer que l'on ne compare pas une 205 avec autoradio en option avec une 208 avec ABS, ESP, systeme Stop&start, écran de navigation etc, si vous me comprenez.
a écrit le 08/02/2013 à 11:14 :
On peut se faire du souci pour une entreprise qui fait parti du patrimoine industriel national. Mais je sais qu'en cas de problèmes graves nous avons Montebourg qui peut devenir un brillant président de Peugeot, avec Melenchon comme directeur des ventes et avec Nathalie Arthaud comme directrice des ressources humaines. On est sauvé, Ouf !
Réponse de le 08/02/2013 à 13:50 :
J adore votre humour. Une fois n est pas coutume.
Et puis sous cet organigramme prestigieux je propose quelques fonctionnaires à trouver dans les unités organisation dans les ministères. Le fruit sera alors mur pour une nationalisation pour un euro symbolique. Ensuite lors de la privatisation du nouvel ensemble j?achète et je vire tout le monde.
a écrit le 08/02/2013 à 11:08 :
je conserve dans mes comptes de vieux trucs qui trainent dans mon attelier et qui ne servent à rien depuis des années;ça rassure mes actionnaires dont j'ai besoin.
a écrit le 08/02/2013 à 10:48 :
Quand, à l'image de nos gouvernants; les firmes Françaises cesseront de nous prendre pour des vaches à lait; Ils pourront peut-être se refaire. En effet, de source sûre, les véhicules de bas et moyenne gamme nous sont vendus de deux à quatre fois leur prix de revient. Cherchez l'erreur.........!
Réponse de le 08/02/2013 à 11:44 :
S'il en était ainsi, les constructeurs nationaux feraient des profits pharaoniques ... Réfléchissez un peu avant de raconter n'importe quoi svp.
Réponse de le 08/02/2013 à 17:54 :
n'importe quoi, j'ai jamais entendu des bêtises pareilles.
La marge opérationnelle de renault et de 2,2 % en moyenne sur toute sa gamme.
a écrit le 08/02/2013 à 10:35 :
dépréciation réversible!!! cela montre bien la principale diificulté de PSA: être doté de dirigeants qui ne voient pas la gravité de leur situation, ce n'est pas le marché la principale cause de la situation mais leurs erreurs et la poursuite aveugle d'une stratégie stupide
Réponse de le 08/02/2013 à 11:12 :
C'est depuis le mois de juillet que PSA tire le signale d'alarme (et même un an avant sur le cas d'Aulnay), que le gouvernement (Holland et Montebourg) traitent de menteur (ils ont enfin fini de comprendre 6 mois plus tard que c'était la réalité) et que la CGT n'a toujours pas compris et ne comprendra sans doute jamais.
Oui, on peut sans doute reprocher aux dirigeants des erreurs de stratégie mais pas leur reprocher de ne pas se rendre compte de la gravité de la situation.
Réponse de le 08/02/2013 à 11:47 :
Un dirigeant ne doit pas se contenter de suivre au fil de l'eau une situation, mais doit etre capable d'anticiper.. ce dont manque cruellement le management de PSA
Réponse de le 08/02/2013 à 13:55 :
c'est une accumulation d'appréciations successives fausses; PSA annonce un grand accord mondial avec GM, on se retrouve avec un accord européen avec Opel , la branche malade de GM et l'arrêt de l'Iran
Fermeture d'Aulnay pas à l'ordre du jour en mai 2012, indispensable en juillet, et puis en août c'est la banque qui ne peut plus se financer, etc..
A quand la prochaine découverte?
Réponse de le 08/02/2013 à 16:44 :
ben si, une dépréciation (traduction pas terrible du terme américain), c'est parfaitement réversible comme opération. Tout cela dépend de "la valeur économique réelle de l'actif concerné". Valeur qui elle-même peut faire l'objet de vastes débats, mais il se trouve que le référentiel comptable que doivent utiliser les entreprises cotées non seulement le permet, mais en plus le recommande très très fortement justement lorsque que le marché réel ( c'est-à-dire dans le vrai monde : nombre de voitures vendues, produites, et pas seulement les élucubrations des financiers) fluctue de manière importante, particulièrement à la baisse. Il faudra voir dans les compte et les annexes comment auront été calculé ces "dépréciations " , mais sur le principe, ils sont dans les clous.
Réponse de le 08/02/2013 à 20:40 :
Manque de ... Tous nos dirigeants , depuis 40 ans avaient Et ont une capacité d' ""anticipation"" EXCEPTIONNELLE !!! Les résultats sont là !!! Mieux que P S A !
Réponse de le 11/03/2013 à 19:37 :
En même temps, vu de l'étranger, la France st probablement le pays le plus difficile à réformer. Pendant qu'on discute le bout de gras avec des syndicats qui ne représentent personne eu que l'on n'ose aps prendre de décision, les autres nous passent devant. C'est vrai au niveau national comme dans nos entreprises et SA en est la preuve, elle qui était le fleuron de l'industrie automobile française il y a pas tellement longtemps.
a écrit le 08/02/2013 à 10:26 :
je me souviens...combien de fois je suis allé rever devant la vitrine du concessionnaire Renault
(angle Haussmann/Taitbout) devant la R8 Gordini avant de l'acheter ! a cette epoque la aucun
constructeur proposait un jouet aussi excitant et qu'on pouvait s'offrir...
a écrit le 08/02/2013 à 10:20 :
Et ce n'est pas fini avec la CGT qui a juré la perte de l'entreprise. Qui peut être assez fou acheter des véhicules fabriqués dans des usines sans cesse en grève avec des sabotages continuels ?
Réponse de le 08/02/2013 à 10:43 :
Il n'y a qu'une usine en grève (Aulnay) et elle ne sort pas de voiture. Vous pouvez donc acheter sans risque une voiture PSA et soutenir l'économie française !
Réponse de le 08/02/2013 à 17:57 :
des usines sans cessent en grêve ???? vous êtes un menteur.
Il n'y a que depuis l'annonce de la fermeture que aulnay fait grêve, avant on entendait jamais parler de gréve dans le milieu automobile
a écrit le 08/02/2013 à 10:14 :
il ni a rien de bien sorcier si les véhicule était moins cher on pourrait changer plus souvent mais non il son a des prix énorme et de plus moins bien fini et plus cher que les véhicules étrangers alors il ne faux pas se plaindre et faire attention a se que long fait voila messieurs les dirigent et baisser un peux votre salaire sa pourrait jouer également dans la balance
Réponse de le 08/02/2013 à 18:34 :
Vous devez être un tigre en économie.......étant donné vos facilités en orthographe !
a écrit le 08/02/2013 à 9:50 :
Et si les dirigeants des entreprises industrielles revenaient à leurs basiques: produire et vendre, et moins à jouer aux petits financiers avec toutes les fluctuations théoriques que cela implique.
Keep it simple! comme disent les américains, i.e. passer plus de temps à faire produire de bonnes voitures et pas monter des usines à gaz financières
Réponse de le 08/02/2013 à 10:35 :
+1
Réponse de le 08/02/2013 à 11:26 :
+10
Réponse de le 08/02/2013 à 18:46 :
Lorsqu'on ne comprend pas le sujet ou que l'on ne connait rien en comptabilité: on s'abstient d'écrire des conneries !
a écrit le 08/02/2013 à 9:49 :
il faut alors un TRES gros plan social justifie aupres des syndicats car 'ils ne font pas de benefices en volant les cgtistes sur leur dos exploite'
Réponse de le 08/02/2013 à 11:27 :
@churchill . Pourriez vous svp construire des phrases simples et compréhensibles, avec les accents et la ponctuation. Je ne comprend même pas votre position
a écrit le 08/02/2013 à 9:21 :
Qu'en dit le meneur de "Lutte Ouvrière" et CGT qui mène la Guerre contre ses patrons ?
Va-t-il Payer le déficit ? Va-t-il continuer à couler sa boîte ?
Réponse de le 08/02/2013 à 10:40 :
@ gegeclermont : virons ce patron incapable ! Et je n'ai aucun lien, ni aucune sympathie particulière pour la CGT et/ou Lutte Ouvrière !
a écrit le 08/02/2013 à 9:20 :
Le problème, c'est le top-management à la française. Le recrutement et la formation des soit disant élites en France n?a pas su suivre l'évolution de l?économie mondiale. Nos Top-Manager sont en fait des Top-Fonctionnaires certes travailleurs mais aussi technocrates, peu orienté business et pas créatifs. D'où la désindustrialisation et le chômage.
Ce serait un peu exagéré de donner toute la responsabilité aux politiques, bien que le droit du travail et la fiscalité française n?arrange pas les choses. Par exemple, la semaine à 35 heures et la retraite à 60ans dans une compétition globale c?est presque du suicide.
Réponse de le 08/02/2013 à 9:58 :
Votre analyse est un peu trop simpliste : de nombreux "Top-Managers" français ont hissé les sociétés qu'ils dirigent aux plus hautes places mondiales. La France est, proportionnellement à sa taille, le pays qui compte le plus de grands groupes puissants : énergie, luxe, aéronautique, etc.
Dans le cadre de PSA, on ne peut pointer du doigt un seul responsable. Les responsabilités sont nombreuses: erreurs stratégiques des actionnaires qui ont voulu rester trop indépendants, boite trop franco-française qui a vu ses coûts exploser suite aux mauvaises décisions des politiques, syndicalistes arriérés dans certaines usines, concurrence plus souple et mieux positionnée, et bien sûr, des erreurs de stratégie du "top-management".
Réponse de le 08/02/2013 à 10:04 :
concernant la retraite à 60 ans, elle ne concerne plus, pour les gens du privé que ceux qui ont commencé à travailler entre 14 et 18 ans..... et qui ont donc cotisé entre 42 et 45 ans.......

concernant les 35 heures, on oublie que les grands groupes ont négocié une très grande flexibilité en échange... sans compter CDD et CDI qui sont une très grosse variable d'ajustement..... même si sur le fond, et philosophiquement, j'ai toujours été contre la généralisation des 35 heures..... son principe étant plus de partager la misère qu'autre chose.......

ceci étant, les malheurs de PSA viennent en bonne partie d'erreurs de stratégie industrielles et marketing...

Réponse de le 08/02/2013 à 10:53 :
J'ai une bonne visibilité concernant le management dans l'industrie automobile. En France il n'a pas su s'adapter. Et, c'est mon avis personnel, je suis souvent surpris par le niveau et la qualité très moyenne de mes interlocuteurs. Quand je suis avec des managers Allemands ou Coréen par exemple, c?est un autre monde: engagement, remise en question permanente, créativité etc.

L?industrie française dans son ensemble ne vit elle pas de ces succès passés ? (Aéronautique, nucléaire, armement, pétrole, pharmacie?.) Quelle est l?importance de la France dans les industries récentes ? (informatique, électronique, télécom?). Si la France à du succès dans certains nouveaux domaines, c?est plus dû aux talents de certains individus qu?a des formations élitaires et dépassées. En dehors de la France nos grandes écoles n?ont qu?une réputation moyenne. Le système des réseaux de grandes écoles ne tient plus la route dans une économie et des entreprises globales.

Concernant les concessions qui ont été faites (flexibilité du travail), la France et encore très loin du niveau de ces concurrents. Et c?est ça qui compte malheureusement. Idem pour la retraite. Quand dans un autre pays on travaille 67 ans, c?est 10% de plus qu?en France. Comment payer tout ça et rester compétitif ?

La France ne devrait-elle pas évoluer plus rapidement?
Réponse de le 08/02/2013 à 11:34 :
@kesako Pour les grandes écoles, il est sur qu'en se basant sur des études chinoises ou Américaines, les Ecoles Francaises (pourtant les meilleures du monde) ne pourront jamais faire face.... Ce n'est que de l'intox, mais ca marche !!
Je travaille tous les jours avec et sous la direction des Allemands. Bilan : nous n'avons pas à rougir. Jamais vous verrez un allemand se dévaloriser, pourtant je peux vous dire qu''ils n'inventent pas la poudre.
Rappelez vous qu'ils vivent de leur misère (certains salaires à 2? / heure)
Réponse de le 08/02/2013 à 12:46 :
Nos écoles sont les meilleures au monde? Ça c'est de l'intox! Quant aux allemands... 6% de chômage, une économie qui marche...
J?espère que nous serons bientôt capables de nous remettre en question, parce que nous ne sommes pas si bons que ça. Au contraire on dérive vers le milieu du tableau dans beaucoup de domaines.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:25 :
+1 pour kesako!

Dans les nouveaux secteurs de pointes (telecom, electronique...) nous sommes des purges.
Les meilleures formations sont américaines, anglaises, taiwanaises, israeliennes, allemandes et nordiques

il n' ya pas de sociétés high tech en france.. Alcatel fait de la 4G, mais ce sont ces centres de R&D aux USA qui ont tout fait (USA 1er marché actuel de la 4G, de plus les équipements concurrents étaient interdits car chinois)

Réponse de le 08/02/2013 à 17:06 :
Eh bien allez faire un tour a Grenoble ou a Sophia Antipolis pour voir si nous sommes vraiment aussi nuls que vous le dites: STMicroelectronics principalement a Grenoble, ARM, NVIDIA, Intel, et plein d'autres a Sophia, ils sont venus en France parce qu'on est nul certainement.... Je ne dis pas que nous sommes les meilleurs, mais parler de purge.... De plus les télécoms et l'électronique en général sont des domaines bien particuliers dans lesquels seulement une poignée si ce n'est moins se partagent le marché. Samsung et Apple pour les mobiles par exemple.
a écrit le 08/02/2013 à 9:13 :
Après avoir pavé le marché français de l'automobile d'obstacles fiscaux, réglementaires, renchéri son usage, encouragé la vente de "voiturettes" peu rentables type 107 ou C1, l'Etat, par la voix de son ministre du Budget, magnanime dans la rouerie, envisage de prendre une participation dans PSA. Une entreprise d'un secteur qu'il a affaibli, une nationalisation rampante digne à faire réfléchir les plus téméraires des investisseurs directs étrangers (ou nationaux)!
a écrit le 08/02/2013 à 9:12 :
Ce qui chagrine le plus la majorité c'est qu il est difficile de dire que c est N. Sarkozy et non la crise qui est responsable !
Réponse de le 08/02/2013 à 9:50 :
je ne vois pas en quoi ca va empecher le gvt d'accuser la rolex de sarkozy qui mangeait au fouquet's !!!!
a écrit le 08/02/2013 à 9:07 :
Il en faut pas réagir plus que cela à cette annonce. Cela traduit une politique prudente, on mange le pain noir pour préserver le pain blanc. La stratégie et les moyens de Peugeot pour s'en sortir sont plus interessants
a écrit le 08/02/2013 à 8:30 :
Des années d'errements stratégiques, un vrai fiasco et çà continue comme si de rien.
Vais finir par croire que PSA fait partie de l'administration.
a écrit le 08/02/2013 à 5:54 :
Credit Agricole, PSA, meme combat.
a écrit le 08/02/2013 à 4:12 :
Et la perte du marché iranien ?
Réponse de le 08/02/2013 à 11:18 :
C'est malheureusement un tribu payé pour travailler avec GM. 350.000 véhicules perdus. Ca n'arrange peronne, ni GM ni PSA, ni la France, sauf les coréen, japonais etc qui en profitent. Un peu d'intelligence, d'astuce, de bon sens... On trouve bien des armes made in USA dans des pays où il y a l'embargo, pourquoi pas des autos françaises.
a écrit le 07/02/2013 à 23:32 :
Mais ce n'est pas un problème il y a superspidman Montapette qui arrive et l'autre le Hollandise avec son charisme youpie !
Réponse de le 08/02/2013 à 7:32 :
Excellent +1000
a écrit le 07/02/2013 à 23:08 :
Quand on sait pas faire des voitures, on change de métier, les français aiment les VW, désolé.
Réponse de le 08/02/2013 à 7:38 :
la bêtise n'a pas de limite.
Réponse de le 08/02/2013 à 10:53 :
Bien d'accord avec toi, les français aiment les VW les audi etc. Ce sont celles là qui les font rêver pas les Pigeot ni les Renault car avec Renault et Peugeot ... chaque jour un bruit nouveau !
Réponse de le 08/02/2013 à 17:59 :
effectivement vous avez raison, le francais achète des voitures 10000 euros plus chers que des francaises, qu'elle honte, il faut augmenter les impots en france pour que le francais se rabatte sur des véhicules moins chers.
a écrit le 07/02/2013 à 22:42 :
6 milliards de pertes ? C?est mieux d?être la SNCF, c?est 12 milliards par an sur le budget? le travail des uns finance la paresse des autres, vive Colbert ! La police politique fait bien son travail, les diplômés sont persécutés par le régime, qu?on se méfie? voyez Pyong-yang : le politique trône dans sa gloire et tout le monde est du même avis? sauf la population qui crève au sens propre. Oh, vous n?êtes pas du symposium politique, alors qui êtes-vous ? Le méchant fonctionnaire en pantoufle trône sur son tas de chômeurs et de pauvres? vive Louis 14 et l?absolutisme de l?Eta c?est Moi ! Alors partisans du Nord pour le progrès, ralliez ! Qui veut d?une paperasserie ou d?une économie Concorde ou bien des grands projets inutiles de bétonnage de Sa Majesté à la Courante !
Réponse de le 10/02/2013 à 21:50 :
d apes certains comentaires franchouiard la FRANCE a les meilleurs avions le meilleur porte avion europeon les autos les plus fiables alors que d ans agricol il ni a aucune machine francaises sur les chantiers aucun engin de TP made in france aucune marque de moto ou est le made in france de MONTEBOUG

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :