Même Volkswagen commence à patiner

 |   |  286  mots
Seat Leon  Copyright Seat
Seat Leon Copyright Seat
La Chine et les Etats-Unis tirent le groupe allemand. Mais, en Europe, le consortium germanique a vu ses ventes baisser de 5,9% au premier trimestre.

Aïe, ça patine ! Eh oui, même le premier constructeur automobile européen, à qui tout semblait réussir jusqu'ici, commence à pâtir de la crise et notamment du marasme du marché allemand. Oh, rien de catastrophique pour l'instant, toutefois ! Le groupe Volkswagen a ainsi livré 864.400 voitures en mars, ce qui marque une progression de seulement 0,2% par rapport au même mois de 2012. "Le mois de mars montre clairement que le marché mondial devient encore plus difficile", commente laconiquement, dans un communiqué, Christian Klinger, le Directeur des ventes du consortium aux douze marques.

Etats-Unis et Chine tirent

Sur l'ensemble du premier trimestre, toutefois, le groupe germanique affiche une hausse encore  sensible de 5,1% à 2,27 millions de véhicules. C'est surtout l'Amérique du nord (+14,9% à 205.700 unités) et la Chine (+21,3% à 769.200) qui ont tiré les ventes trimestrielles du groupe de Wolfsburg. En Allemagne, les volumes ont en revanche reculé de 7,2% à 262.100 véhicules au premier trimestre. Sur l'Europe dans son ensemble,  ils ont baissé de 5,9% à 881.600. En Inde, autre marché difficile, les livraisons ont reculé également, de 24% à 25.900 au premier trimestre.

Seat progresse

Générant plus de la moitié des ventes du groupe, la marque Volkswagen elle-même a progressé de 5,2% sur le trimestre, à 1,43 million. La filiale espagnole Seat progressait de 8,7% à 87.100 véhicules en mars, la marque haut de gamme Audi de 6,8% à 369.500. En revanche, le tchèque Skoda décline de 9,2% et la branche Volkswagen utilitaires de 5% sur le trimestre. Le groupe profite de ses nombreuses nouveautés. Après la Golf VII sur le dernier trimestre 2012, le consortium a commercialisé la Seat Leon compacte. Il commercialise désormais une nouvelle Skoda Octavia, toujours sur la plate-forme des Golf VII et Audi A3,  et va décliner sa Golf en plusieurs versions

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2013 à 23:01 :
La réputation du groupe est en train de tomber à cause de toutes les pannes. Ils font partie des marques les moins fiables alors ça se paye à un moment. Les européens vont finir de plus en plus à aller vers Kia, ou Dacia. Ou retrouver les marques japonaises. Et PSA dans tout ça, peuvent ils rebondir ?
Réponse de le 13/04/2013 à 7:30 :
Tant qu'il y aura des neuneus sensibles aux discours des journaleux concernant les "assemblages audi" et que les dits neuneus n'auront pas le germe de la contradiction, audi aura un bel avenir.
Réponse de le 14/04/2013 à 23:31 :
@ Fiabilité catastrophique de Volkswagen et Audi: je partage complètement votre analyse.
Réponse de le 16/04/2013 à 9:17 :
Quand on voit le groupe Hyundai-Kia faire un rappel de 1,9 millions de véhicules pour des problèmes de freinage et d'airbag, on se dit que les voitures européennes sont tout de même très fiables.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/04/03/97002-20130403FILWWW00486-hyundaikia-rappel-de-19m-de-vehicules.php
a écrit le 12/04/2013 à 17:27 :
Volkswagen vend presque autant de véhicules en Chine 769.200 qu'en Europe 881.600 ! mais pourquoi les voitures françaises ne font-elles pas autant rêver les chinois ?
Réponse de le 12/04/2013 à 22:59 :
PSA visent 500000 ventes en 2013 contre 440000 en 2012. Ils progressent constamment mais ont commencé à réinvestir à l'international trop tardivement à cause de la famille Peugeot.

Ceci dit, les chinois tapent sur Volkswagen en ce moment !
Réponse de le 13/04/2013 à 3:44 :
Eh oui, d'as auto la fiabilité de la boîte dsg est remise en cause et ça va coûter très cher à VW
a écrit le 12/04/2013 à 14:47 :
prix d'achat et d'entretien très chers pour une qualité "apparente" et une fiabilité très discutable ( pour rappel casse moteur 1/27 chez audi), sans parler des autres problèmes techniques(boite auto etc);étant gros rouleur, je préfère plus confortables et moins prétentieux!
a écrit le 12/04/2013 à 14:23 :
J'ai fait 4000 kilomètres en Audi A1 récemment: consommation épouvantable, mal de dos, un tape-cul étroit. J'ai compris: pour la route, dorénavant, ce sera Citroën !
Réponse de le 12/04/2013 à 14:55 :
4000 km d'une seule traite ? pas mal avec une Audi A1....
Réponse de le 12/04/2013 à 16:12 :
En une semaine. Quelques étapes. J'ai dîné à Metz (une pizza, un tiramisu), puis j'ai pris la route pour Orléans.
Réponse de le 12/04/2013 à 16:36 :
Et ensuite ? Et ensuite ?
Réponse de le 15/04/2013 à 10:41 :
Du gros pipo le post de Berliner. Et il n'est pas le seul... Dites nous les gars vous vous donnez rendez vous a chaque fois que AGV ecrit un article sur VAG? C'est a celui qui raconte la plus grosse connerie?
a écrit le 12/04/2013 à 13:39 :
Les consommateurs sont aujourd'hui informés des problèmes de qualité que connait le groupe VAG sur ses gammes avec notamment les casses en série de boites auto DSG et les résultats plombés du sondage fiabilité d'AUDI au USA.Cela permet de remettre la qualité réelle du produit allemand à son vrai niveau ; par ailleurs l'attitude du groupe dans sa volonté boulimique de rachat de marques et son affichage maladroit d'une puissance hégémonique est devenue tout à fait contreproductive.
Réponse de le 12/04/2013 à 14:09 :
Pourtant, ils font toutes sortes de cadeaux pour s'implanter en France et virer les constructeurs historiques !
a écrit le 12/04/2013 à 13:26 :
Le jour où la BCE changera de ploitique monétaire on se portera mieux en Europe.
Réponse de le 12/04/2013 à 16:14 :
C'est effectivement une grosse part de nos problèmes,la monnaie d'un pays devant refléter sa santé économique, ainsi à l'heure actuelle on ne devrait pas pouvoir acheter une Golf à moins de 50.000 (francs?) ce qui rendrait nos productions compétitives, et restreindrait les importations (etle tourisme sous d'autres cieux).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :