Volkswagen : 50.000 emplois supplémentaires d'ici à 2018

 |   |  173  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le constructeur allemand va porter ses effectifs mondiaux à 600.000 d'ici à 2018, contre 550.000 actuellement. Volkswagen veut devenir le numéro un mondial de l'automobile d'ici à 2018 et doubler Toyota.

Volkswagen est en pleine forme. Et pour l'emploi, c'est gagnant. Le constructeur allemand va porter ses effectifs mondiaux à 600.000 d'ici à 2018, contre 550.000 actuellement dans le cadre de la volonté du constructeur allemand de devenir le numéro un mondial de l'automobile", a annoncé le président du comité d'entreprise, Bernd Osterloh. "Volkswagen est en croissance et continue de ce fait à embaucher pour que la production suive", a-t-il précisé dans le cadre d'un entretien qui sera publié ce mardi par le Handelsblatt. Volkswagen, qui a livré quelque 9,1 millions de véhicules l'an dernier, ne cache pas son ambition de vouloir doubler d'ici à 2018 Toyota comme premier vendeur mondial de voitures. 

Le constructeur voit la croissance à l'international compenser la faiblesse de la demande en Europe, Volkswagen ayant ainsi l'intention de doubler sa capacité de production en Chine sur les cinq prochaines années. Bernd Osterloh a noté que Volkswagen embaucherait nouveaux salariés "plutôt en Chine qu'en Europe". Plus de la moitié des employés de Volkswagen sont déjà basés en dehors de l'Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2015 à 22:28 :
Comment travailler à cette groupe
a écrit le 29/07/2014 à 11:57 :
Que la paix soit sur ​​vous et la miséricorde de Dieu, je suis un citoyen de Dzaúaa J'espère travailler avec Volkswagen et à partir de 2018
a écrit le 02/04/2013 à 11:25 :
Germanophile, je me désole de l'Allemagne de Schroeder/MERKEL. Les réalités économiques de l'Allemagne sont très différentes des poncifs développés par l'UMP et le PS. la prochaine crise sera fatale et Volkswagen licenciera malheureusement. Le néo-libéralisme amènera inéluctablement le chaos et K.O final.
a écrit le 02/04/2013 à 9:40 :
mais ils sont ou les défenseurs de psa, pas de réactions de leurs parts, ceux qui voient par le petit bout de la lorgnette et ne se rendent pas compte du retard énorme prit par psa au niveau mondial et ne se rende pas compte non plus de l'incompétence et du manque total de stratégie depuis tant d'années des dirigeants de psa. Et varin on ne l'entend pas non plus, visiblement la crise n'est pas la même pour psa et pour volkswagen!
a écrit le 02/04/2013 à 9:24 :
allez les gars et employées de PSA et de RSA, apprenez l'allemand dans des cours le soir ou bien le week-end. Et allez travailler en Allemagne. Vos familles seront contentes. Quand vous estimerez la vie agréable, vous ferez venir vos familles. Ceci est tout à fait normal et se nomme émigration économique. Beaucoup de personnes (francais) le font déjà. N'attendez pas que les PSA et RSA vous sauvent votre emploi. Ce serait naif.
a écrit le 02/04/2013 à 6:55 :
voila: comme toujours: disait J.Brel!! les bonnes nouvelles pour l'emploi sont toutes
" made in Germany " et font des jaloux chez PSA et Renault.Il faut y croire.........
a écrit le 02/04/2013 à 4:18 :
Si wolkswagen est capable d'etre en passe de devenir numero 1 mondial de ventes pourquoi en serait il autrement de peugeot.La difference en est son investissement enorme dans l'innovation et la recherche et son marketting expansive au US et en chine.alors les francais font du nombrilisme dans un marche hexagonal en voie de saturation.Bravo pour son savoir faire de son president de volkswagen.Mais la future bataille de technologie dans ce domaine est l'ingenierie turbo hybride independant est la nouvelle vague de marketting mondiale.Hors les francais sont toujours en retard d'une guerre alors ils n'ont que des larmes pour pleurer.ils n'ont qu'a copier la technologie allemande comme reference de succes.
Réponse de le 02/04/2013 à 11:29 :
La responsabilité ? la compétitivité des patrons francais et des politiciens Francais, des incompétents qui ne savent que s'attribuer des bonus et des retraites d'entreprise lorsque'ils obtiennent des réductions de charges et de l'autre des politiciens qui se gavent et qui s'accordent des priviléges !!!
a écrit le 01/04/2013 à 19:43 :
On ne peut que leurs souhaiter bonne chance car ils le meritent bien.
Réponse de le 02/04/2013 à 9:36 :
n importe quoi-psa n'est pas jaloux de vw-sa nouvelle platforme modulaire est plus performante que ces concurents-sa futur technologie hybride-azote l'ai aussi-c'est le seul constructeurs qui essaie de construire une gamme premium en partant juste de la defunte ds-alors arrétons de critiquer nos constructeurs- et j 'espéres que psa atteindra rapidement 1 million de voitures en chine et qu il sera bientot en inde- alors soutenons nos entreprises-
Réponse de le 02/04/2013 à 10:11 :
On peut toujours réver, à aprés des années d'erreur et d'incompétebnce de ses dirigeants, psa est devenu un petit poucet dans le monde automobile et ne joue plus du tout dans la même cour que vag ou toyota, ouvrez les yeux et psa n'est plus performant dans aucun domaine.
Réponse de le 02/04/2013 à 10:49 :
certes les dirigants de psa ont commis des erreurs de stratégie et ont eu peu de chance- et peut etre qu 'un pays qui a imaginer les 35heures, la fainientise, les charges demeusurées sur les entreprises et les ouvriers-ça aussi il faut le dire-un slovaque n'a pas notre systeme social et nos salaires-mais l"allemagne a besoin de bras...alors allez y voir si lherbe y est plus verte-lol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :