PSA Peugeot Citroën décolle enfin en Chine

 |   |  470  mots
Copyright Citroën
Copyright Citroën
Le groupe automobile français a accru ses ventes de plus de 37% en Chine le mois dernier. Il ouvre deux nouvelles usines et multiple les nouveautés. L'ex-Empire du Milieu sera son premier débouché mondial en 2014.

Une croissance à faire rêver! Alors qu'il n'en finit pas de se retructurer en Europe, PSA Peugeot Citroën est en pleine offensive... en Chine. En avril dernier, le constructeur français a encore accru ses immatriculations de 37,4% dans l'ex-Empire du milieu à plus de 45.000 voitures. Sur quatre mois,  PSA progresse de 32% à 186.800 véhicules. Et ce, grâce notamment à la montée de puissance des nouveaux modèles comme le "crossover" (mi-monospace-mi-faux 4x4) Peugeot 3008 et la berline classique à coffre séparé Citroën C4L. Dès l'an prochain, la Chine devrait devenir le premier débouché du constructeur dans le monde, devant la France. Elle l'était déjà au premier trimestre pour Citroën.

Bonnes marges

Après des années d'errements, PSA décolle enfin en Chine. Le groupe auto tricolore compte "vendre 557.000 véhicules cette année en Chine (ndlr : contre 442.000 en 2012)", pronostiquait récemment Grégoire Olivier, membre du directoire de PSA en charge de l'Asie, lors d'une rencontre avec quelques journalistes français en marge du salon de Shanghai. Au premier trimestre, "notre chiffre d'affaires a crû de 50%, ce qui traduit notre montée en gamme. Et notre marge opérationnelle progresse davantage encore. Elle s'établissait à 7% du chiffre d'affaires sur les trois premiers mois », soulignait le dirigeant.

Deux nouvelles usines

PSA va augmenter fortement son potentiel industriel. Il inaugurera le site de Wuhan III en juillet prochain, lequel ajoutera à terme des capacités supplémentaires de 300.000 voitures par an et portera le potentiel total de production des usines de Wuhan à 750.000 véhicules annuels. Puis, la firme française démarrera en septembre-octobre 2013 la nouvelle usine pour  DS à Shenzhen, qui fabriquera dans un premier temps la DS5. Le groupe multiplie les nouveautés sur place. Il  lancera la Citroën C-Elysée, une  berline compacte à quatre portes simplifiée pour pays émergents, à l'été 2013, puis sa soeur jumelle Peugeot 301 en fin d'année. Viendront en 2014 la Peugeot 2008, une DS compacte inédite,   puis un « Crossover » toujours chez DS. En 2015 ou 2016 arrivera même une grande berline de prestige.

Réseau musclé

PSA  muscle aussi son réseau. Celui-ci compte déjà 404 concessions Citroën et 328 Peugeot. Fin 2013, il y en aura respectivement 472 et 400, selon les projets. Ca va vite ! En parallèle, DS, qui est en Chine une marque séparée de Citroën, a déjà monté un réseau spécifique de 25 points de vente, qui devraient être portés à 60 en fin d'année, 130 en 2014, 170 en 2015.

Part de marché encore réduite

Ceci dit, après avoir fait oeuvre de pionnier dès les années 80, PSA est encore à la traîne par rapport à ses grands concurrents Volkswagen, GM, Nissan, Hyundai-Kia, avec une pénétration certes en hausse mais qui demeure inférieure à 4%. C'est peu. L'objectif est de doubler à moyen terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2013 à 14:10 :
Espérons que nos technocrates Peugeot se mueront en techniciens Peugeot en Chine et que le savoir faire manuel prendra le pas sur le savoir faire de l'ordinateur. Sinon embaucher des ouvriers et ingénieurs allemands.
a écrit le 22/05/2013 à 16:21 :
Bonne chance à PSA ! Par contre, en Russie cela se passe pire que prévu. A moins avis, à cause d'erreurs de management. On verra...
Réponse de le 22/05/2013 à 21:36 :
Par contre, pour Renault en Russie ça cartonne, numéro 2 derrière le russe ARTOVAZ qui pour l'instant appartient à 25% à Renault.
a écrit le 22/05/2013 à 15:23 :
On croise les doigts pour PSA
Pour moi PSA était condamné car trop franco français et trop d'attente sur le marché Chinois où tout le monde est déjà, à commencer par les chinois eux-mêmes
J'espère me tromper
a écrit le 22/05/2013 à 14:07 :
PSA cartonne depuis un an en Algérie ou il est passé leader. Son taux de progression en 2012 a été de 100%. Peugeot est leader des marques. Citroen commence à bien progresser également. Mine de rien PSA vend plus de voitures en Algérie que sur des marchés comme le Brésil ou l'Argentine. A noter le vrai succes des nouveaux modèles 301 ou Elysée.
a écrit le 22/05/2013 à 13:02 :
bonne chance a psa... aprés des années de vegetudes- depuis que les centres de recherches sont en chine, il fabrique des produits pour les chinois- par contre il va falloir d'autres usines pour augmenter sa part de marché et suivre ses concurents-espérons que la marque ds face un carton-
Réponse de le 22/05/2013 à 16:59 :
Bientôt le titre à 50? :)
a écrit le 22/05/2013 à 12:10 :
article très interressant , en france peugeot c'est fini mais en chine cela commence , les salariés apprécieront et il faudra pas s'étonner de leurs colères , mais c'est la mondialisation il faut accepter car sinon c'est la mort de l'entreprise a un moment ou a un autre peugeot n'a plus le choix c'est sa survie qui est en jeu et des concurrents lorgnent déjà sur son probable déclin
Réponse de le 22/05/2013 à 12:44 :
On se rappellera aussi des propos de Calvet et des fourmis japonaises. Quelle ironie de l'histoire!
Réponse de le 22/05/2013 à 12:47 :
On voit que vous connaissez bien mal l'entreprise: en France c'est 100 000 personnes.
2 des plus grosses usines de moteur au monde ( Tremery et Française de Mécanique).
Sochaux le plus gros site industriel du pays avec 12 000 personnes ( devant Airbus Toulouse).
1er déposant de brevet.
Contribution à la balance commerciale de la France positive à hauteur de 10 Milliards d'Euros.

Quel manque de culture industrielle!
Réponse de le 22/05/2013 à 13:11 :
Je vous rejoins, indiscutablement, une des plus belle entreprise française avec Renault et Total pour ce qui touche l'automobile.
Réponse de le 22/05/2013 à 14:32 :
@ godrev: les équipementiers (Valéo, Plastic Omnium,...) sont souvent oubliés et pourtant beaucoup d'innovations viennent de chez eux et ils représentent 70% de la valeur d'une voiture
Réponse de le 22/05/2013 à 17:15 :
C'est juste mais à défaut de tous les citer, on a tendance à classer hâtivement par taille.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :