Usine PSA de Rennes : les élus bretons montent au créneau

 |   |  631  mots
Citroën C5 produite à Rennes  Copyright Citroën
Citroën C5 produite à Rennes Copyright Citroën
L'usine bretonne de PSA, qui chôme une semaine par mois, produit presque trois fois moins aujourd'hui qu'au milieu des années 2000. Les élus s'angoissent et réclament des engagements fermes sur la fabrication de nouveaux véhicules dans cette usine de 5.400 personnes (10.000 il y a dix ans). 1.400 suppressions de postes sont en cours.

Les élus bretons s'alarment de l'avenir incertain du site PSA de Rennes.  "Il n'est plus acceptable de se contenter de vagues déclarations d'intentions, sans échéancier relatif au lancement effectif de la future C5 (projet industriel X8)", martèle Philippe Bonnin, maire de Chartres de Bretagne, la commune où est implantée l'usine PSA de Rennes. "Il n'est plus acceptable de voir un groupe industriel qui élude tout projet sérieux et directement lié à la filière automobile sur le site", ajoute cet élu socialiste, coordonnateur du récent Livre blanc sur l'automobile. " L'industriel  (doit) s'engager enfin et annoncer de façon certaine, c'est-à-dire avec des échéances contractuelles rendues publiques, les plans de relance de l'activité automobile sur le site". De tels engagements "doivent être annoncés avant l'été", réclame Philippe Bonnin. 

Réunion tripartite "décevante"

Le problème du site PSA de Rennes est double. D'une part, le groupe automobile a annoncé, en juillet dernier, la suppression de 1.400 emplois dans l'usine bretonne, sur un total de 5.400 salariés. Il s'est du coup engagé à réindustrialiser le site avec des partenaires extérieurs. Pour pallier les suppressions d'emploi. Or, ce dossier ne semble guère avancer.

La troisième réunion tripartite du 24 mai dernier sur l'avenir du site entre les représentants de PSA, les salariés, le Préfet avec les services de l'Etat, les parlementaires et les collectivités n'a débouché sur rien de concret, selon les élus locaux et les syndicats. « Nous en sommes arrivés à l'étude de projets (qui) représentent bien peu d'emplois pérennes à terme. De surcroit, leur financement dépend pour l'essentiel des ressources publiques », déplore Philippe Bonnin. La CFDT,  a dénoncé pour sa part  « zéro contrat CDI proposé aux salariés », le syndicat jugeant la réunion "très décevante".

Production fortement réduite

Mais, au-delà du problème des suppressions de postes, se pose globalement la question du devenir de l'usine de PSA elle-même. Le site, qui est en chômage partiel une semaine par mois aujourd'hui, a produit 129.600 unités à peine l'an dernier.... contre plus de 360.000 au milieu des années 2000, pour un potentiel installé qui était alors de 400.000 ! A cette époque, le site employait 10.000 personnes. Sacrée dégringolade. Juste derrière le site d'Aulnay - qui doit fermer l'an prochain -, Rennes est désormais le plus petit site d'assemblage de PSA en France. 

Naguère site phare et orgueil de PSA, l'usine produit aujourd'hui 2,5 fois moins de véhicules que Sochaux ! Spécialisée traditionnellement dans les véhicules les plus valorisants de gamme moyenne supérieure (Ciroën C5, Peugeot 508, aujourd'hui) et haute, l'usine pâtit de la chute continue de PSA dans ces créneaux. Le dernier vrai modèle haut de gamme de PSA, la Citroën C6, vient d'ailleurs d'y être arrêté.

Plate-forme modulable "EMP2"

Elus et salariés s'inquiètent d'autant plus que les futurs remplaçantes des C5 et 508 seront a priori développées sur la base de la nouvelle plate-forme modulable "EMP2" du groupe - commune aux voitures compactes et de gamme supérieure -,  industrialisée actuellement à Sochaux pour la Peugeot 308 II compacte (lancée au second semestre 2013) et à Vigo, en Espagne, pour le C4 Picasso II. De là à craindre que les futures C5 et 508 soient produites plutôt dans l'est de la France, dans une optique de rationalisation industrielle... 

Une angoisse qui se justifie aussi par le fait que Sochaux, berceau du groupe PSA, est très loin d'être saturé. De toutes façons, la prochaine remplaçante de la C5, qui a pris beaucoup de retard, ne devrait pas être lancée avant 2016... Il y a de quoi s'en faire, effectivement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2013 à 11:33 :
À laisser penser que l'engagement de P.VARIN d'industrialiser X8 sur RENNES n'en soit pas un, les politiques vont apporter la poisse aux employés du site et à l'économie de la Région.
Ils feraient mieux d'être eux-même constructifs dans la recherche de l'amélioration de la compétitivité globale du site, c'est à dire travailler avec PSA à ce qui peut être fait à leur niveau, pour améliorer la compétitivité du bassin..ie. l'usine et tous les équipementiers et fournisseurs automobiles sur le très grand Ouest. Une usine terminale ne peut être compétitive que si elle forme un ensemble efficient avec ses fournisseurs, c'est ce qui déterminera à MT la pérennité économique de l'ensemble. Le lobbying ou la menace politique ne paie pas, ils sont contreproductifs. Il y a des menaces mais il y a également des opportunités à saisir, l'axe logistique maritime que l'on peut faire passer du Nord de l'Afrique, l'Espagne et le Portugal vers StNazaire en est un! Les fournisseurs du Grand Ouest et l'Usine de RENNES sont sur cet axe, qui peut servir à minima l'ensemble du territoire national... Et un axe logistique pour être efficient doit faire le plein dans les 2 sens!
C'est urgent! D'autant qu'il est certain par contre, malgré la tenue des engagements de P.VARIN, qu'il y a une très mauvaise et longue période jusqu'à 2017 à passer... il ne faudrait pas que dans cet intervalle le bassin Fournisseurs périclite. Pour terminer, ce serait une erreur du côté des politiques de traiter du sujet au plan exclusivement local; il faut élargir le périmètre du constructeur à ses fournisseurs et de la région de RENNES au grand Ouest Bretagne, Pays de Loire, Basse-Normandie et Ouest Île de France (à minima).
a écrit le 31/05/2013 à 15:45 :
ce qui m énerve c'est que la BRETAGNE a voté pour lui alors qu elle avait fait toujpurs des votes a droite aussi que maintenant elle se met en transe parceque ils vont etre mis a la porte ils doivent renier leurs anciens votes car celle ci a toujours été une dame aussi maintenant ils devront tout revoir et je dis que la famille c'est quelque chose aussi bien et que PSA aurait peut etre fait un effort pour en garder plus mais quand on les voit ils nous font peur aussi c'est peut etre un commencement de retournement qui peut les sauver; a l occasion des elections de 2014 qui j éspère redeviendra a ses premières amours;
Réponse de le 02/06/2013 à 11:21 :
J'avoue ne rien piper à votre commentaire.
a écrit le 31/05/2013 à 14:49 :
La 508 est juste une bonne familiale sans plus, qui ne fait pas vraiment rêver. Dans le groupe PSA c'est surtout la DS3 qui est réussie avec une game assez large depuis l'entrée de gamme à la DS3 Racing et une bonne personnalisation laissé au choix du client. La 508 haut de gamme c'est du 2,2L ou de l'hybride, pas de v6 pas de v8 et un avant loupé. dommage car l'intérieur et le tableau de bord sont de bonne facture. Et le prix est raisonnable. c'est vrai que ça va faire long jusque 2016 à moins de la restyler. La nouvelle 308 à l'air d'être plus aboutie, pourquoi ne pas l'introduire sur cette chaine si le succès est au rendez vous. Parfois un nouveau modèle qui trouve son public peut renverser la tendance. (ex Mercedes-benz avec sa classe A, qui avant sa sortie était en perte de vitesse aussi, et qui avait dû en faire assembler en Finlande face au succès commercial). Peugeot devrait s'inspirer du design des nouvelles Tesla X ou nouvelle Mondéo (elles même inspirée par Aston-martin). Ou à la limite faire un morfing des 3-4 modèles qui fonctionnent le mieux avec un bon calculateur. A vouloir se démarquer avec des produits "typiques" fatalement on se retrouve sur un marché de niche qui ne fait pas suffisamment de volume pour un généraliste.
a écrit le 31/05/2013 à 11:48 :
RENNES est sinistrée dans les télécoms et bientôt sinistrée dans la bagnole, valorisante ou non.
Réponse de le 31/05/2013 à 14:01 :
Osef que ce soit à Rennes ou ailleurs le problème c'est que pendant qu'on se lamente sur les emplois qui disparaissent ça ou là parce qu'ils fabriquent des produits que plus personne n'achète on ne prépare pas les emplois de demain trop occupés à chouiner sur ceux d'avant-hier. Au lieu de chialer sur l'industrie d'avant-guerre (la bagnole franchement? C'est has been même les allemands auront des problèmes un jour ou l'autre) on devrait capitaliser sur ce qui marchera demain et une chose est sure, ça ne sera pas la voiture française.
a écrit le 31/05/2013 à 10:36 :
Certains éléments ne sont pas en faveur de cette usine. 1) Retard du renouvellement de la C5, qui est largement retardé à cause de l'alliance, repoussé à 2016. 2) Segment de véhicule globalement en déclin. Principaux consommateur : les flottes entreprises. 3) Pas de boîte de vitesse double embrayage, quasiment le seul constructeur à ne pas encore en proposer (EDC, DSG, tiptronic, powershift...).
Espérons des jours meilleurs à venir.. mais pas avant qlq années!
a écrit le 31/05/2013 à 10:20 :
Ces élus bretons proposent ils la suppression des 35%, la réduction d'une semaine des congés, la baisse des impôts sur le capital nerf de l'investissement, la baisse des charges sociales , la réduction des impôts locaux etc... ? Non ! Alors leurs gesticulations , c'est du pipeau. On a déjà vu ce genre de rodomontades en oeuvre à Florange, à Goodyear, etc... Du pipeau. En fait , ils ne veulent rien changer et tant pis pour les 1500 chômeurs de plus chaque jour.
Réponse de le 03/06/2013 à 11:15 :
Vous devriez regarder d'un peu plus près les données que vous avancez : les 35 heures ne sont pas le problème puisque les salariés sont déjà en chômage partiel, les impôts locaux, pour n'évoquer qu'eux, sont les plus faibles à Chartres-de-Bretagne, commune site de PSA Rennes, en comparaison avec tous les autres sites accueillant des sites industriels automobile.
Par ailleurs, il faut savoir que l'usine n'a pratiquement rien coûté à PSA entre le bénéfice de la vente de terrains en région parisienne et les très importantes aides publiques. PSA est sous perfusion de fonds publics. La responsabilité revient aux mauvais choix stratégiques des dirigeants qui sont toujours en place (la famille Peugeot en particulier) plutôt qu'aux responsables politiques qui ne sont jamais sollicités ou remerciés quand tout va bien, mais toujours responsables quand ça va mal...
a écrit le 31/05/2013 à 10:20 :
" L'industriel (doit) s'engager enfin et annoncer de façon certaine, c'est-à-dire avec des échéances contractuelles rendues publiques, les plans de relance de l'activité automobile sur le site".
Il faut demander à nos combinats d'augmenter la production de Trabant pour répondre aux élus bretons. Mais que fait le commissaire politique chargé de cela ?
Seul l'augmentation de la production d'acier de l'extraction du charbon nous permettront d'atteindre les objectifs du plan quinquennal défini par le Secrétaire général pour le bien être de la population. Vive le monde ouvrier et vive la révolution socialiste.
a écrit le 31/05/2013 à 9:58 :
la stratégie de PSA: 'montée en gamme' et internationalisation implique la réduction de la production en Fance! Sochaux sera toujours le dernier sur la liste des sites à fermer, d'ailleurs avec l'appui de Moscovici.
a écrit le 31/05/2013 à 9:54 :
D'un côté, le PS et son vassal, les écolos , est le chantre des petites voitures voire de plus de voitures du tout et de l'autre il râle sur la suppression de sites de production de voiture , qui ne pourrait survivre qu'en étant spécialisé sur des véhicules à forte valeur ! N'oublions pas aussi que le macrhé des sociétés est important dans ce type de gamme et que la valeur prise en compte fiscalement est de 18300 euro , il n' a pas beaucoup de C5 / 508 à ce prix . Racler les fonds de tiroir sur les entreprises se traduit aussi par ce type de dommages
a écrit le 31/05/2013 à 9:06 :
Chers elus.
Yakafokon.
Vous rachetez le site et vous vous engagez, avec votre argent, a la place de PSA plutot que de brasser du vent.
Facile non.
La region bretagne est majoritairement a gauche. Que la gauche montre qu elle est meilleure que la droite (en theorie plus realiste sur le plan economique) sur ce point.
Ils peuvent aussi appeler Montebourg pour regler la situation.
Je suis de la region et cela me fait mal au coeur.

a écrit le 31/05/2013 à 8:58 :
Comment un gars si peu visionnaire que Varin peut-il encore être à la tête de PSA...
Réponse de le 31/05/2013 à 10:52 :
Comment un incompétent comme Hollande peut il etre à la tête de la France ? Il matraque les entreprises privée par des taxes et ensuite leur demande d'embaucher
a écrit le 31/05/2013 à 8:54 :
les elus qui creent de l'incertitude en permanence veulent tjs qu'on leur donne des plans ' surs' a 15 ans pour pouvoir preparer leurs plannings de depenses nouvelles...
a écrit le 31/05/2013 à 8:52 :
Ce sont les élus qui vont réduire les charges écrasantes de ce secteur industriel par rapport à l'Asie ou encore l'Europe de l'Est, la Turquie ou le Maroc ?
Réponse de le 31/05/2013 à 9:11 :
C'est aussi au CONsommateur de faire un choix intelligent au moment de son achat.
Privilégier une auto fabriqué en France comme une C5 qui est une bonne voiture plutôt qu'une VW Passat par exemple.
Réponse de le 31/05/2013 à 9:52 :
Donnez moi une seule bonne raison d'acheter une familiale neuve. On commence par vous demander une TVA qui va augmenter en 2014, de payer un malus, et payer une carte Grise. Ensuite ces belles whouatures sont compliquées et coute chéres a réparer. Donc assurance en augmentation. Ca y est vous etes content, vous allez pouvoir conduire. vous sortez du garage et 50% de vos voisins vous traitent de sale riche car vous ne devez pas payer assez d'impots. ensuite on prend la route, avec des gens qui vous traitent de meurtriers, et qui veulent réduire encore les limitations de vitesse. Et pour finir, la commune en accord avec la Maréchaussée deplacent les panneaux d'entrée de village sans aucune information ( combien coute un panneau JAUNE d'avertissement du changement) et ensuite Ca Flash, BINGO, tous mes collegues se rendant au travail se sont fait pincer avec des +40Km/h sans exception. Par contre les gens qui passent la nuit largement au dessus de 90Km/h, ca n'interesse personne. On nous fait bien comprendre que poster 2 gendarmes la nuit pour chopper 1 gars, c'est pas assez rentable.... Alors vous comprendrez aisément que je n'ai pas envie d'acheter une voiture neuve. Tant pis pour mes compatriotes. La voiture vache à lait, c'est fini pour moi, tant pis pour les conséquences, il fallait que tout ces moralisateurs y pensent avant.
Réponse de le 31/05/2013 à 11:11 :
cher ami Coyote,
vous avez une logique typiquement francaise ou vous vous placez de suite en victime du systeme!. Appliquons votre raisonnement a la table afin d'éviter d'etre trop gros et faire subir a la communauté des dépenses de sécu, a la pollution de l'air en évitant d'utiliser votre moyen de chauffage par exemple...mais vous avez raison, c'était mieux avant! les grecs anciens payaient leur impot de maniere volontare. c'était un honeur de participer a a vie publique. c'était avant aussi :-)
Réponse de le 31/05/2013 à 12:34 :
@Fuchs. Vous avez devinez comme je fonctionne, très bien, effectivement, je cultive une partie de mes légumes, et j'ai fait construire une maison BBC ( cela m'a coute un surcout ) pour reduire ma consommation d'energie, et il y a 2 mois, je me suis préparer ma corde de bois pour l'hiver prochain et ce fut un beau week-end ( avant je l'achetai ). Cependant, relisez mon commentaire, à AUCUN moment je n'ai dit que c'etait mieux AVANT, j'ai juste dit qu'en fonction des nouvelles regles du jeu, j'ai choisi de ne pas participer. ( et du coup, ce fut un plaisir d'apprendre la mécanique pour entretenir moi même mes vieilles autos de 13 et 8 ans ). PS : Cela fait 20 ans que je travaille/ que je cotise a la secu et j'ai été absent 18 jours ! Pour vivre Heureux, vivons cachés !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :