BMW manque de place pour ses Mini et va devoir délocaliser... aux Pays-Bas

 |   |  786  mots
La nouvelle Mini arrivera en mars-avril
La nouvelle Mini arrivera en mars-avril (Crédits : DR)
Malgré les investissements, le site anglais d'Oxford est insuffisant pour produire la nouvelle Mini. Le groupe allemand, propriétaire de Mini, va devoir en sous-traiter une partie dans une ancienne usine Volvo, puis Mitsubishi, aux Pays-Bas.

Alors que la plupart des constructeurs européens se débattent dans les surcapacités et les fermetures d'usines, Mini manque de place! La filiale de BMW spécialisée dans les célèbres citadines anglaises va devoir sortir de son site très "British" d'Oxford, faute de capacités. Le groupe allemand annonce ainsi ce lundi qu'il produira la nouvelle Mini partiellement aux... Pays-Bas à partir de l'été 2014.

"La marque connait  une croissance importante. C'est pourquoi il nous faut des capacités de production supplémentaires, en plus de celles du site d'Oxford, qui atteindront les 260.000 unités annuelles environ à moyen terme", affirme Harald Krüger, directeur de la production de BMW.

Une ancienne usine Volvo, puis Mitsubishi

Le bavarois anticipe une production à cinq chiffres cette année à Born, où 1.500 personnes environ assureront la production de la nouvelle voiture dans une ancienne usine néerlandaise, qui a naguère fabriqué des Volvo suédoises, des Mitsubishi nippones, des Smart allemandes (Daimler). Les accords sur la vente de l'ex-site Nedcar de Mitsubishi Motors à l'entreprise néerlandaise VDL avaient été signés fin septembre 2012. Immédiatement après, VDL avait signé un autre accord, avec BMW cette fois, pour fabriquer les Mini.

Si Born produira des Mini anglaises additionnelles, le site britannique traditionnel d'Oxford n'en demeure pas moins l'usine phare. BMW avait annoncé en effet en juillet 2012  qu'il comptait investir 250 millions de livres (310 millions d'euros) d'ici à la fin de 2015, pour augmenter son potentiel industriel en Grande-Bretagne ! Le constructeur automobile allemand veut muscler son site d'Oxford mais aussi son usine de mécanique également britannique de Hams Hall. Depuis 2000, BMW affirme avoir investi plus de deux milliards d'euros outre-Manche. 

303.177 Mini en 2013

Le groupe germanique a produit 303.177 Mini l'an dernier, sont 175.986 à Oxford. Le reste avait été déjà fabriqué ailleurs, à Graz, en Autriche, chez MSF. Il s'agit des versions "SUV" (4x4) Countryman et du coupé Paceman. Depuis que la marque a été relancée en 2001, près de 2,8 millions d'unités ont vu le jour.

BMW a complètement revu sa Mini, dont la quatrième génération sera commercialisée en mars-avril 2014. Celle-ci repose sur une toute nouvelle plate-forme, qui servira aussi à de futures voitures de la marque BMW elle-même, comme le monospace compact BMW Série 2 Active Tourer prévu pour la rentrée prochaine. La nouvelle Mini étrenne aussi une panoplie de tout nouveaux moteurs à trois et quatre cylindres. Des mécaniques modulaires qui permettront de faire même des six cylindres pour BMW par la simple multiplication des cylindres (500 centimètres-cubes chacun). Histoire de réaliser des économies d'échelle.

La Mini a grandi

La Mini Cooper à essence à trois cylindres développe 136 chevaux, la Cooper S à quatre cylindres 192 et la Cooper diesel à trois cylindres 116.  Ces moteurs remplaceront les actuelles mécaniques (à essence) co-produites  avec PSA. La citadine anglaise a bien grandi puisqu'elle mesure 3,82 mètres de long (20 centimètres de plus que la Twingo III de Renault). Elle aura, pour la première fois, une version à cinq portes.

C'est le 26 août 1959 que British Motor Corporation (BMC) dévoilait sa petite citadine révolutionnaire à traction avant présentée alors sous deux marques: la Morris Mini-Minor et l'Austin Seven. Entre 1959 et 2000, date de l'arrêt de production de la première Mini, cette voiture s'est  fabriquée à 5.3 millions d'exemplaires dans ses nombreuses versions et sous divers labels (Austin, Morris, Wolseley, Riley, Van den Plas, puis Mini). 

Un véhicule à peine amélioré au fil du temps, qui a conservé tout du long ses qualités (gabarit riquiqui, ligne originale, tenue de route, maniabilité) comme ses défauts (fiabilité douteuse, inconfort...). Ces voitures ont  même eu leur heure de gloire  en remportant trois victoires au Rallye de Monte-Carlo avec les Mini Cooper S en 1964, 1965 et 1967.

Reprise en 1994

BMW a  repris la marque Mini en 1994, en rachetant le groupe britannique Rover, dernier avatar du conglomérat en déliquescence  BMC devenu British Leyland puis... Rover. Mais las, faute de pouvoir redresser la barre, le bavarois s'est  débarrassé de Rover (et de Land Rover) six ans après! A ce moment, Mini aurait pu sombrer. 

Mais BMW a alors eu le coup de génie de conserver cette pépite. Partant d'une feuille blanche avec une gamme de véhicules au style "rétro", tous inspirés de la célèbre devancière mais modernes et  fiables, BMW est parvenu à relancer en 2001 un label "glamour" à souhait. A l'aide d'un marketing positionnant les produits en haut de gamme (par rapport au gabarit).  De multiples dérivés ont vu le jour depuis, comme le break Clubman ou le 4x4 Countryman. Des noms repris dans le patrimoine même de la vieille firme anglaise.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2014 à 18:30 :
Mini...la voiture de la fille à papa qui a eu ça pour ses 20 ans.Tellement caricatural que ça en devient grotesque.
a écrit le 19/02/2014 à 9:58 :
un peu cher pour ce que c'est les Mini. Il faudrait un mini prix
a écrit le 19/02/2014 à 8:56 :
Appelez la, Maxi
a écrit le 18/02/2014 à 20:25 :
De sous-traitance de Magna Steyr à Graz en Autriche pour BMW en 2016 qui explique le fait que BMW quitte l'Autriche pour la Hollande de VDL Nedcar dès 2014, pour, le temps de mise en place des chaines d'assemblage, arriver à pleine production en 2015-2016.
a écrit le 18/02/2014 à 19:14 :
Hein quoi BMW NE PRODUIT PAS EN ALLEMAGNE? Pas possible... Et sinon les pièces que les chaines assemble, elles sont produite où?
Réponse de le 19/02/2014 à 11:19 :
Elles sont produites en Ouganda ? Pourquoi ???
a écrit le 18/02/2014 à 16:20 :
En plus elles sont moches et chéres ces minis, très bien qu'elles aillent se faire assembler aux Pbas, là bas ils ont une longue expérience des voitures moches avec la firme DAF
Réponse de le 19/02/2014 à 10:44 :
Super intéressant votre commentaire !! Et instructif en plus... Bravo.
a écrit le 18/02/2014 à 13:19 :
Dans l'industrie automobile, il ya l'excellence : BMW en particulier

et il y a la médiocrité : DaciaLadaRenault en particulier
Réponse de le 18/02/2014 à 16:09 :
Oui c'est comme les commentaires..... y'a les bons et puis y'a toi
Réponse de le 18/02/2014 à 16:34 :
Et concernant l'argumentation, vous vous mettez dans quel panier ?
Réponse de le 19/02/2014 à 9:55 :
c'est pa sle même prix non plus
a écrit le 18/02/2014 à 13:07 :
Les pays bas sont un paradis fiscal avec un impôt sur les société faible et des conditions très avantageuses pour les holdings. De plus il commence à y avoir une incertitude sur l'avenir du RU dans l'Europe et BMW cherche à limiter ses risques.
Réponse de le 18/02/2014 à 15:28 :
C'est une opération industrielle, rien à voir avec une opération financière
Réponse de le 18/02/2014 à 16:13 :
Moi je suis déçu (humour), le RU c'est tellement magnifique beautifull !!!! Pourquoi les allemands vont ils aux PBas? Après tous ces commentaires élogieux sur la perfide albion de nos grands economistes hexagonaux, je suis déçu que les allemand choisissent un pays de la zone euro et qui plus est "en recession"
Réponse de le 18/02/2014 à 20:12 :
@ lachcor ;
Bien vu....Fiorantino en tête , les Allemands n'ont pas changé de crèmerie par hasard. Mais pour ça il faut un esprit d' analyse un peu plus pointu .
a écrit le 18/02/2014 à 12:22 :
Ce que BMW ne dit pas et je le sais car je bosse la bas c'est que la qualité d'assemblage des nouvelles minis est catastrophique en Angleterre et que le faire assembler dans un autre pays et pas une boîte externe lui permet de proposer des meilleurs voitures que celle assemblées en Angleterre
a écrit le 18/02/2014 à 12:06 :
Les différents gouvernements ont beaucoup de responsabilités dans l'état actuel de PSA, mais il ne faut pas oublier que Peugeot et Citroën ont compris très récemment l'importance du design...
Réponse de le 18/02/2014 à 12:33 :
en quoi les diff. gouv. sont responsables de la situation de PSA???
Réponse de le 18/02/2014 à 15:29 :
Euh.... Des comportements comme ceux de Montebourg par exemple,pour ne citer que le dernier en date, ça vous parle ?
Réponse de le 18/02/2014 à 18:07 :
ben voyons c'est la faute de montebourg si les français achetent peu de peugeot ? et pourquoi pas la faute du pape ?
Réponse de le 19/02/2014 à 0:19 :
je pense que Montebourg a raison de défendre le fabriqué en France.
Il faut que cela devienne un réflexe d'acheter français ou une marque française du moins.
a écrit le 18/02/2014 à 11:28 :
quand on a un bon design (mini, fiat 500, Evoque), tout le reste n'est qu'une formalité. A méditer.
a écrit le 18/02/2014 à 10:12 :
et pourquoi pas en France
Réponse de le 18/02/2014 à 11:32 :
Montebourg, Hollande....
a écrit le 18/02/2014 à 9:57 :
Peut être Peugeot devrait il proposer son site d'Aulnay pour produire des Bmw, Toyota, et autres marques qui s'en sortent plutôt bien, Bmw et Mitsubischi ont bien un partenariat avec Peugeot il me semble !!!!!!!
Réponse de le 18/02/2014 à 10:09 :
Peugeot avait un partenariat avec BMW, partenariat qui devait continuer et même augmenter.( nouvelle plate-forme commune etc). Mais quand Peugeot s'est allié avec GM sans prévenir BMW, tout à été rompu. Les petits moteurs Bmw sont maintenant fabriqués par BMW.
a écrit le 18/02/2014 à 8:58 :
ce qui prouve que sans vision du secteur il est impposible de croitre
en plus lorsque ignare et politique ce melle au decision a la catastrophe
psa ancien allie de bmw cercher l'erreur
a écrit le 18/02/2014 à 8:42 :
Je ne suis pas fan des Mini, mais il faut reconnaitre qu'elles se vendent comme des petits pains - le label "BMW" et la qualité allemande y sont certainement pour beaucoup.
a écrit le 18/02/2014 à 8:06 :
Il y a quand même des entreprises automobiles européennes qui tournent bien! Si la France avait été compétitive, et si Montebourg était plus simple, ces Minis auraient été faites en France dans les usines Peugeot !
Réponse de le 18/02/2014 à 8:48 :
ou chez Renault (Flins par ex)
Réponse de le 18/02/2014 à 10:10 :
Exact. On voit bien la la politique actuelle du gouvernement qui veut tout régenter et préfère se vendre aux chinois !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :