Citroën soutenu par ses véhicules utilitaires en attendant le C3 Aircross

 |   |  475  mots
Lancé en mars 2016, le Citroën Jumpy se vend très bien et tire le reste de la gamme utilitaire léger vers le haut.
Lancé en mars 2016, le Citroën Jumpy se vend très bien et tire le reste de la gamme utilitaire léger vers le haut. (Crédits : PSA)
Les ventes de la marque automobile française sont inférieures à la performance du marché, sauf sur la partie véhicule utilitaire où le Jumpy tire l'ensemble de la gamme vers le haut. Citroën enregistre ainsi des ventes d'utilitaires légers très au-dessus du marché, y compris sur des modèles vieillissants.

On sait que Citroën est en phase de convalescence après plusieurs années d'errements stratégiques. La marque aux chevrons est en train de dérouler son plan produit avec le lancement de la nouvelle C3 mais surtout avec l'arrivée imminente de la gamme de SUV dont le C3 Aircross en Europe (en octobre) et du C5 Aircross en Chine.

Un pic au mois d'août sur les utilitaires

En attendant, Citroën enregistre des ventes particulièrement dynamiques sur toute la partie véhicules utilitaires légers (VUL). Depuis le début de l'année, la marque a vu ses ventes de VUL augmenter de 10% soit bien mieux que le marché (+7,6%) et en août, les immatriculations ont même enregistré un pic de +27%, contre +15% pour le marché français.

La marque profite du renouvellement de son petit fourgon le Jumpy également décliné en navette de transport. Les ventes ont augmenté de 53% sur huit mois et même de 75% sur le seul mois d'août. Cette performance profite à toute la gamme y compris sur des produits vieillissants puisque les ventes de Berlingots ont augmenté de 16%, celles du Nemo de 8% et celles du Jumper, un fourgon plus grand, de près de 20%.

Une stratégie plus offensive sur les VUL

Chez Citroën on explique que l'activité VUL est fortement liée à des contrats avec de grands comptes qui doivent équiper toute une flotte. Ce qui explique aussi ce volume de ventes. Cette performance correspond également à la volonté de Carlos Tavares d'une action commerciale beaucoup plus agressive en matière de VUL. Le PDG de PSA avait effectivement détaillé cette stratégie VUL, lors du lancement des Jumpy et Expert dans l'usine Sevelnord à Hordain (Nord).

Lire aussi: Carlos Tavares lance une offensive mondiale dans les utilitaires

Cette stratégie se veut plus internationale avec l'arrivée des fourgons en Amérique Latine et à terme en Chine mais également plus efficiente avec des partages de plateforme (Toyota et bientôt Opel fabriqueront leurs utilitaires à l'usine Sevelnord). PSA qui détient près de 20% du marché VUL européen vise une part de 16% sur le seul segment des fourgons, contre 10% sur la génération précédente.

En attendant les SUV...

Pour Citroën, c'est une belle performance qui permet de soutenir la marque en attendant que le plan produit côté voiture particulière prenne le relais. Car pour l'heure, la bonne dynamique de la seule C3 (+68% en août) ne suffit pas à compenser le ralentissement des autres produits notamment Cactus, C4 ou C5. Au final, les ventes VP n'ont progressé que de 1,9% en août en France contre une hausse de plus de 9%. A noter toutefois la bonne résistance de la gamme des monospaces (+9% environ pour C4 Picasso et sa version rallongée) sur un segment pourtant sinistré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :