Michelin se restructure et ferme des usines en Europe

 |   |  268  mots
Michelin a également confirmé dans un communiqué distinct l'interruption de son projet d'usine de génie civil à Chennai, en Inde, suspendu depuis mi-2013.
Michelin a également confirmé dans un communiqué distinct l'interruption de son projet d'usine de génie civil à Chennai, en Inde, suspendu depuis mi-2013. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Le fabricant français de pneumatiques a annoncé la fermeture d'ici à la fin 2016 des usines de Fossano en Italie, d'Oranienburg en Allemagne, et, d'ici à la mi-2018, de celle de Ballymena au Royaume-Uni. Près de 1.500 salariés au total (sur les 65.000 du groupe) sont concernés par ces fermetures.

Michelin a annoncé mardi 3 novembre une réorganisation de ses activités au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne, un projet qui se traduira par une provision d'environ 280 millions d'euros dans les comptes 2015 du leader français des pneumatiques.

"Depuis plusieurs années, le contexte concurrentiel et la crise économique ont durablement affecté le marché européen des pneumatiques, en particulier le marché des pneus poids lourd, neufs et rechapés", souligne le groupe dans un communiqué.

"Afin de préserver sa position de premier manufacturier et poursuivre sa croissance en Europe, Michelin souhaite consolider son positionnement sur des productions à forte valeur ajoutée", ajoute-t-il.

Trois usines fermées en Europe

Le groupe va investir 265 millions d'euros au Royaume-Uni et en Italie pour moderniser son outil industriel et le réseau logistique dans ces deux pays. Cette modernisation passera par la fermeture d'ici à la fin 2016 des usines de Fossano en Italie, d'Oranienburg en Allemagne, et, d'ici à la mi-2018, de celle de Ballymena au Royaume-Uni.

Près de 1.500 salariés au total (sur les 65.000 du groupe) sont concernés par ces fermetures.

"Pour financer ces projets de réorganisation, le groupe Michelin enregistrera une provision d'environ 280 millions d'euros en charges non récurrentes dans ses comptes consolidés au 31 décembre 2015", indique le groupe,

Par ailleurs, Michelin a confirmé dans un communiqué distinct l'interruption de son projet d'usine de génie civil à Chennai, en Inde, suspendu depuis mi-2013.

Michelin enregistrera ainsi dans ses comptes 2015 une autre charge non récurrente, d'environ 75 millions d'euros, correspondant à la perte de valeur des investissements engagés pour ce projet.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :