Nouveau Peugeot 2008 : les enjeux d'un SUV revisité, ambitieux et agrandi

 |   |  974  mots
(Crédits : Peugeot)
La marque automobile française lève le voile sur le 2008, un SUV très compact à très forts volumes. Peugeot espère en faire sa nouvelle vache à lait et marquer encore des points dans sa stratégie de montée en gamme. L’arbitrage inattendu sur les dimensions pose néanmoins question sur le positionnement du nouveau 2008 face à la concurrence, mais également sur la suite de la stratégie produit de la marque...

L'année 2019 sera décidément l'année du renouvellement de gamme chez Peugeot. Trois mois environ après le lancement d'une nouvelle 208, Peugeot renouvelle un autre de ses best-sellers, le 2008. Sans surprise, la marque au lion a totalement revu ce SUV compact qui n'a désormais plus rien à voir avec la génération précédente.

Un 3008 miniaturisé ?

Le nouveau 2008 se met désormais au diapason du nouveau langage stylistique inauguré en 2016 avec le 3008 : lignes plus racées, choix de coupe plus radicale, expressivité plus prononcée à la limite de l'agressivité. Pour Peugeot, l'enjeu était de repositionner ce SUV qui, s'il a bien fonctionné, souffrait de nombreuses lacunes comme celles de ne pas assumer entièrement sa vocation SUV. Le restylage de 2016 avait permis de lui réattribuer quelques attributs baroudeurs, relançant les ventes, mais l'arrivée d'une nuée de concurrents sur ce segment a contraint la marque française à aller plus loin.

Peugeot 2008

Au point que le nouveau 2008 ressemble un peu à un petit 3008... Là aussi, il n'y a pas de surprises. Peugeot n'avait aucune raison de s'écarter de la voie ouverte par son SUV devenu une référence sur le marché mais également une véritable cash machine tant les ventes sont bien margées grâce à un important mix produit (les finitions les plus haut de gamme sont privilégiées).

Lire aussi : Peugeot : pourquoi la nouvelle 208 sera aussi importante que la 3008

Pour Guillaume Clerc, chef de projet 2008, le cahier des charges est clair : "faire du 2008 le plus haut de gamme des généralistes, c'est à dire une qualité sans compromis, un design acéré et une expérience de conduite instinctive". "Dès le début de la conception du 2008, nous étions parti du principe que les années 2020 seraient une année charnière dans l'industrie automobile avec l'avènement de l'autonomie et de l'électrification. Nous avons voulu traiter cette transition avec la touche Peugeot en dessinant un futur plus excitant et faire de la contrainte énergétique une opportunité pour plus de plaisir", raconte celui qui a également piloté le projet 208.

Objectif : numéro un en qualité perçue

En résumé, le 2008 qui fait partie du top 3 des modèles qui ont fondé le segment (avec le Nissan Juke suivi du Renault Captur) dispose d'un important réservoir de client si on en croit "l'excellent taux de satisfaction", d'après Guillaume Clerc. L'enjeu pour Peugeot est plutôt de repositionner ce SUV à la place de numéro un en termes de qualité perçue. Il s'agit de consolider, à travers ce modèle, la stratégie de montée en gamme de la marque au lion.

Sur les technologies, le nouveau 2008 s'équipe de toute la panoplie des adass désormais standards. Mais Peugeot revendique des assistants de conduite "de dernière génération" qui affine davantage le positionnement dans la voie. En outre, le fameux iCockpit est repris (système de connectivité, petit volant sportif...), et notamment le tableau de bord en 3D inauguré sur la 208.

Peugeot 2008

Enfin, côté motorisations, le 2008 disposera de 3 moteurs essence dont le dernier de la famille des Puretech (le 155 chevaux boite automatique) et un 130 chevaux qui devrait être le coeur de gamme espère Peugeot qui prévoit néanmoins un petit 100 chevaux uniquement disponible en boîte manuelle. Deux moteur diesels sont également au programme.

Mais la nouveauté c'est la version 100% électrique ! Oui, un SUV 100% électrique ! Entre ce qui est actuellement disponible sur le marché et ce qui est annoncé pour les trois prochaines années, ce type de modèle se compte sur les doigts d'une main... Sur les marques tricolores, il n'aura guère que son cousin DS3 Crossback E-Tense, mais qui sera lui, clairement positionné sur le segment premium.

Le 2008 électrique disposera d'une puissance de 136 chevaux qui sera accélérée par un couple moteur de 260 Nm, et disposera d'une autonomie de 310 km (norme WLTP). Avec la 208, Peugeot se dote ainsi d'une belle gamme offensive dans l'électromobilité, un segment où il avait jusqu'ici accumulé un retard - assez relatif - mais criant face à son principal concurrent français Renault. Mais les objectifs de CO2 imposés par la Commission européenne vont le contraindre à pousser sa gamme (et surtout les ventes) de produits 100% électrique, ou hybrides. Sur le 2008, Peugeot vise 10% des ventes dans sa version électrique (15% sur la 208).

Un choix de dimensions qui pose question

Le 2008 cherche donc avant tout un succès d'image afin de tirer les ventes au meilleur des finitions et des options. Mais Peugeot a fait un arbitrage qui risque d'être lourd de conséquences sur le positionnement de ce SUV en termes de dimension. Jusqu'ici, le concept même du segment dit B-SUV était d'apporter une véritable compacité par rapport aux SUV classiques de type Qashqai ou 3008. Mais le 2008, lui, grandit de 14 cm pour atteindre les 4,30 m ce qui le rapproche dangereusement du 3008 (4,44m). Le 2008 prend le risque de perdre cet attribut de compacité, véritable argument de vente notamment pour les citadins, et offrir un boulevard aux marques concurrentes au premier rang desquels Volkswagen qui a lancé un T-Roc de 4,23m et un T-Cross de 4,10m...

Lire aussi : Peugeot 208 et Renault Clio, deux stratégies, un enjeu : le leadership européen

Deux questions se posent alors. Le prochain 3008 va-t-il lui aussi grandir afin de consolider l'écart avec sa petite soeur et bien marquer son territoire? Est ce que le 2008 est en train de faire de la place à un modèle encore plus compact qui irait directement chatouiller l'ultra-compact T-Cross? Ces deux questions risquent de rester en suspens pendant encore quelques années. Reste à voir la réaction des consommateurs qui vont désormais avoir le choix entre une vingtaine de modèles sur le segment, contre 3 seulement au lancement du premier 2008...

Peugeot 2008

Peugeot 2008

Peugeot 2008

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2019 à 17:30 :
OUH, ça vol haut ici... que les moi je moi je. On parle stratégie de positionnement et voila, on a en retour une déferlante de commentaires sur les gouts et couleurs....Pour revenir sur le positionnement, oui c'est courageux mais quels sont les clients les plus importants ? ceux des métropoles où les véhicules thermiques seront bientôt bannis ou ceux de l'autre France, moins exposés aux futures restrictions de circulation ?
a écrit le 19/06/2019 à 16:44 :
J'ai roulé de très longtemps en Peugeot (et en Citroën) mais cela remonte à des années !
Tant que les designers s'entêteront dans cette voie d'exploitation d'un seul et même style extérieur et des habitacles aussi mal conçus où le volant est soit trop haut ou trop bas pour les compteurs, je ne serai plus client du Lion.
Comme je vois, ça risque de durer encore longtemps.
Réponse de le 21/06/2019 à 13:11 :
Et ça nous fait une belle jambe...
a écrit le 19/06/2019 à 11:07 :
Ça rappelle le Concorde, un avion complètement décalé en raison de la crise pétrolière. On recommence avec les 4x4 , des camions qui encombrent les villes gloutons en énergie.
On veut une planète propre mais on favorise le tourisme de masse, l'utilisation de l'avion bon marché pour aller bronzer 8 j par an , des voitures inappropriées, pas terrible notre façon de percevoir le changement climatique.
a écrit le 19/06/2019 à 11:03 :
Quel est le poids de ce véhicule ridicule pour circuler en ville ?
a écrit le 19/06/2019 à 9:03 :
Un peu trop long, dommage qu'il ne soit pas hybride.
Deux défauts rédhibitoires, l'autonomie est ridicule en électrique et en moteurs classiques, rien de bien nouveau, si seulement les consommations faisaient un bon en moindre en essence?
Réponse de le 19/06/2019 à 9:54 :
chez PSA, curieuse politique pour les moteurs essence...... on a l impression d être resté à il y a 5 ans, voir 10 ans en arrière
l hybride simple n a pas l air d'être à l ordre du jour.....
on parle d un boite électrique dans un an ou deux qui ferait baisser la conso de 15%
je crains que Renault fasse un carton avec ses prochains hybrides simple.....sur clio et captur
Réponse de le 19/06/2019 à 11:01 :
Monsieur curieux vous etes conscient de ce que vous écrivez ?
Les moteurs PureTech essence sont les plus modernes sur le marché.....
A vous lire
Réponse de le 19/06/2019 à 13:19 :
L'hybride c'est surement très bien en ville, sur route c'est un peu une cata. Quand aux nouveaux moteurs essence, allez sur le site spritmonitor prenez peugeot 2008 motorisation essence, construits en 2018/2019, on est déjà à 6.9 litres aux 100 de moyenne toutes puissances/cylindrées confondues. Les nouveaux modèles, entre la conso mixte affichée et la réalité des gens il faut facilement rajouter 25 a 50%. Mais bon, ça à une jolie vignette critair et peut être même un bonus a l'achat. Ah vertu quand tu nous tiens.
Réponse de le 19/06/2019 à 14:57 :
@capuloulou
je n ai pas exactement ce sentiment la..... les trois cylindres ne sont pas si efficients que cela en particulier en ville, le 4 cylindre est probablement arrivé à une certaine maturité mais ce que je veux dire en particulier c 'est que PSA ne semble pas vraiment concerné par les hybrides non rechargeables....
je serai curieux de connaitre les chiffres d émission des ces moteurs une fois le nouveau cycle publié...il se peut que l on ai des surprises de tailles

peut être devons nous attendre la boite "électrifiée" qui devrait arriver en 2020 ou 2021....

d autre part, PSA a abandonné son alterno demarreur dune rare efficience au profit d un démarreur renforcé.... je l avais teste sur une c cactus diesel a l époque avec boite robotisée, c 'est très efficace et sans aucun acoup au redémarrage ni effet de latence

je pense que les nouveaux essence Renault sont meilleur.... certain WV aussi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :