PSA respectera "scrupuleusement" les objectifs européens de réduction d'émission

 |   |  329  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
Dès 2020, les constructeurs automobiles devront afficher sur leur flotte de voitures neuves vendues en Europe des émissions moyennes de CO2 inférieures à 95 grammes par kilomètre.

Le constructeur automobile français PSA respectera "scrupuleusement" les objectifs de réduction d'émission de CO2 fixés par l'Union européenne, tout en dénonçant des décisions "prises sous l'emprise de l'émotion et des opinions publiques", a affirmé samedi son patron Carlos Tavares.

"Nous allons respecter scrupuleusement tous les objectifs très sévères demandés par l'Europe, car nous appartenons à la société dans laquelle nous opérons et considérons donc cette question climatique comme primordiale", a déclaré, dans un entretien au journal l'Est Républicain, celui qui veut fusionner son groupe avec l'italo-américain Fiat-Chrysler.

"D'autres concurrents ne le font pas de la même façon et préfèrent utiliser l'argent de leur entreprise pour acheter des droits à polluer à d'autres entreprises plus vertueuses", a-t-il observé.

Absence de "vision complète"

Dès 2020, les constructeurs automobiles devront afficher sur leur flotte de voitures neuves vendues en Europe des émissions moyennes de CO2 inférieures à 95 grammes par kilomètre. Ils risqueront de fortes amendes s'ils ne le font pas.

Mais Carlos Tavares a critiqué l'absence de "vision complète" des décideurs européens "pour une transition réussie vers une mobilité propre".

"A cause de la tricherie d'un constructeur allemand bien connu (Volkswagen, ndlr), nous sommes tous considérés comme des gangsters. Depuis, le niveau d'écoute des élus européens est proche de zéro", a considéré le patron de PSA.

"Le grand danger de s'embarquer dans le tout électrique de façon non coordonnée, c'est d'avoir des voitures électriques à vendre et des acheteurs qui n'en veulent pas car ils ne voient pas les bornes de rechargement, dont l'installation prendra deux ans", a-t-il argumenté, évoquant des décisions d'objectifs votés au niveau européen à horizon 2030 "prises sous l'emprise de l'émotion et des opinions publiques".

"Et si entre temps, une autre technologie plus pertinente vient percuter cette stratégie latéralement ?", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2019 à 0:53 :
""Le grand danger de s'embarquer dans le tout électrique de façon non coordonnée..."

Le grand danger avec le tout electrique est qu'il s'agit du tout Lithium. Il n'y a pas le moindre espoir de produire assez de Lithium pour repondre au besoin des vehicules electriques legers, meme avant on pense au poids lourds (completement hallucinant) et l'idee d'electrifier les navires (en cours) releve de la folie absolue. Il n'y as pas assez de lithium, OK? Zinc Air fuel cells - peut etre. Sodium Ion - oui. magnesium ion - oui. Lithium - non!!!
a écrit le 17/11/2019 à 15:31 :
Bien sûr, il faut être prudent car le progrès n'est pas maîtrisable, même par un gouvernement progressiste prétendant à un pouvoir global et soumis à l'émotionnel écologique. Aujourd'hui, la pile au lithium dépendant des équipement de recharge rapide et alimentant des moteurs électriques, demain les mini piles à plutonium à vie alimentant des machines à vapeur.
a écrit le 17/11/2019 à 12:37 :
Toujours le meme , il n'y a pas on peut pas lui reprocher sa constance à vouloir nous empoisonner avec ses moteurs diesels.
Evidemment qu'on a pas à prendre en compte votre Avis Tavares , tout ce que vosu avez fait sur l'environnement c’est nous enfumer avec des filtres qui lavent plus blanc les fumées de vos voitures .
Oui la seule voie c'est le vehicule elctrique sinon demain on interdira vos cheres voitures dans les villes vu la pollution de plus plus élévée chaque année avec le NOX et autres polluants
Vous feriez mieux de vous secouer à l'image des constructeurs allemands qui eux fabriquent encore majoritairement leus voitures en Allemagne(alors que les Peugeot sont fabriqués majoritairement hors de France) et investissent dans le vehicule electrique, reseaux de bornes comprises(reseau Ionity snobé par Peugeot) .
a écrit le 16/11/2019 à 20:46 :
Comptez sur moi pour acheter une voiture du groupe PCA " poubelle de camelote assemblé " Il est sérieux ?
Réponse de le 17/11/2019 à 4:36 :
Mauvais francais. Carlos essaie de vous enfumer et vous ne le voulez pas ? Achetez une coreenne.
5 ans a minima de garantie, finitions impec, et j'en oublie, de loin moins cheres et plus fiables que la quincaille francaise.
a écrit le 16/11/2019 à 19:52 :
Pas un mot sur les véhicules hybrides?
Ils éviteraient les grosses et coûteuses batteries tout en étant inférieur à 95g/km.
a écrit le 16/11/2019 à 18:43 :
Qu'en est-il du moteur à taux de compression variable développé par PSA qui est une réelle révolution en terme de rapport consommation/puissance et dans l'architecture même du moteur thermique ??
a écrit le 16/11/2019 à 17:28 :
En effet et ils ont intérêt à la respecter scrupuleusement même, parce que seuls les constructeurs allemands ont le droit de tricher en UE. Si PSA faisait la même fraude que VW elle se ferait balayer donc prudence !
a écrit le 16/11/2019 à 16:57 :
Tout à fait d'accord avec Mr Tavares.
Tout est dit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :