Tesla : Elon Musk alimente le mystère autour d'un "grand plan secret"

 |   |  463  mots
Elon Musk pourrait divulguer cette semaine le second volet de son grand plan secret.
Elon Musk pourrait divulguer cette semaine le second volet de son grand plan secret. (Crédits : Reuters)
Alors que Tesla traverse une zone de turbulences après une série d'accidents, le patron de la marque de voiture électrique de luxe tente de rebondir en alimentant le buzz autour d'un "grand plan secret". Le charismatique patron promet d'en divulguer la teneur cette semaine...

L'entrepreneur américain Elon Musk, fondateur de Tesla, promet de nouveaux projets pour le constructeur de véhicules électriques de luxe, englué aux Etats-Unis dans deux enquêtes sur son système de pilotage automatique après deux accidents dont un mortel.

Le grand plan secret divulgué cette semaine ?

"Travaille actuellement sur la partie 2 du grand plan secret de Tesla", écrit sur son compte Twitter M. Musk, également cofondateur de la société de paiements en ligne PayPal revendue depuis. "Espère la publier en fin de semaine", conclut, énigmatique, celui qui est considéré à Wall Street comme un visionnaire au même titre que Steve Jobs, l'ancien patron d'Apple, ou encore Jeff Bezos (Amazon).

Le "grand plan secret" de Tesla dont la première partie avait été dévoilée en août 2006, a pour ambition de révolutionner l'automobile avec des voitures 100% électriques et des technologies sophistiquées -  notamment le pilotage automatique - afin de réduire le nombre d'accidents sur les routes.

La première partie est divisée en trois étapes: produire une voiture de sport électrique (Roadster), puis une berline de luxe familiale (Model S) et enfin une voiture abordable (Model 3) avant de devenir une entreprise de transport et d'énergie "intégrée verticalement". Les deux premières ont déjà été réalisées, tandis que la troisième devrait être finalisée en 2017 avec la commercialisation très attendue du Model 3, qui a déjà reçu plus de 300.000 pré-commandes.

Une série d'accidents embarrassants pour Tesla

La mise en appétit d'Elon Musk intervient dans un contexte mouvementé pour Tesla: les autorités américaines enquêtent sur deux accidents survenus en mai et en juillet impliquant Autopilot, l'assistance d'aide à la conduite permettant aux voitures Tesla d'effectuer seules des manoeuvres comme le freinage d'urgence.

Autopilot était activé lors d'un accident mortel le 7 mai sur une route de Floride (sud-est) avec une "Model S". Ni le conducteur ni le système n'avaient détecté le camion qui avait coupé la route à la berline, en raison de la météo et de la luminosité, selon Tesla et l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA).

| Lire aussi : Accident mortel, objectifs de production ratés... Tesla, le doute s'installe

Cet accident a porté un coup, selon les observateurs, au développement de la voiture autonome et conduit certains à se demander si Tesla, fondée en 2003, avait suffisamment testé Autopilot.

Cet accident a également entraîné une autre polémique parce qu'il n'a été signalé aux autorités que 9 jours après, laissant le temps au groupe de procéder à une importante levée de fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2016 à 23:37 :
Tant que ce sont les occupants d'une Tesla qui trépassent... mais imaginez qu'une Tesla autopiloté (plus de 2 tonnes, tout de même) fauche une famille entière car leur voiture est en panne au milieu de l'autoroute ou je ne sais quoi de pas vraiment anticipé par le système, ce sera alors une toute autre histoire !
Si le conducteur d'une Tesla roupille pendants que l’autopilote conduit, c'est son problème, mais ça ne peux absolument pas être le problème des autres usagers !!!!!!!
a écrit le 11/07/2016 à 18:12 :
Les financiers vont suivre, ya rien de plus crédule que quelqu'un bourré de fric à ne plus savoir qu'en faire...
a écrit le 11/07/2016 à 17:35 :
"...deux enquêtes sur son système de pilotage automatique après deux accidents dont un mortel."

En fait un nouvel accident impliquant un Model X vient tout juste d'être signalé.


"Cet accident a également entraîné une autre polémique parce qu'il n'a été signalé aux autorités que 9 jours après..."

Le toit de la voiture à été sectionné lorsqu'elle a passé sous le semi-remorque coupant l'antenne et empêchant la centrale de Tesla de recevoir une alerte d'accident. Les données de la 'boîte noire" ne pouvant être récupéré à distance, un employé de Tesla à dû se rendre là où la voiture accidentée à été remorquée afin de procéder à l'extraction des données enregistrées. Il a dû rapporter ces données au labo de Tesla pour fin d'analyse. Et ce n'est que lorsque les techniciens de Tesla on constaté que l'Autopilot était activé au moment de l'accident que Tesla a contacté la NHTSA afin de lui en faire part. Il n'y a donc absolument rien d'anormal dans ce délais.
Réponse de le 12/07/2016 à 10:22 :
Les concurrents sont tellement loin derrière Tesla que la mauvaise foi est de mise. Il y aura toujours des morts sur la route : un animal qui traverse, un arbre qui se couche, un poids lourds qui percute le véhicule, une plaque de verglas (sauf en Californie :)... Je trouve que le pilotage automatique est un vrai progrès, surtout sur les autoroutes. J'étais persuadé que les Tesla ne disposaient d'une camera infrarouge qui permettrai de voir un véhicule blanc sur fond blanc, de voir dans le brouillard ou la nuit malgré les intempéries.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :