Voiture connectée : Faurecia finalise son partenariat avec Parrot

 |   |  483  mots
D'ici à 2022, Faurecia pourrait en outre être amenée à détenir l'intégralité des actions de Parrot Automotive, précise encore le communiqué de Faurecia, lui-même contrôlé par PSA.
"D'ici à 2022, Faurecia pourrait en outre être amenée à détenir l'intégralité des actions de Parrot Automotive", précise encore le communiqué de Faurecia, lui-même contrôlé par PSA. (Crédits : Reuters)
La première étape "consiste en une [prise de] participation initiale de 20% au capital de Parrot Automotive". Au-delà des synergies que les deux groupes entendent ainsi créer, ce partenariat "pourrait permettre à Faurecia de prendre progressivement le contrôle de Parrot Automotive", souligne le document.

Faurecia et Parrot ont annoncé lundi avoir finalisé leur partenariat autour des voitures connectées, qui se traduira par une prise de participation initiale de 20% de l'équipementier automobile dans la filiale Parrot Automotive, avec l'objectif d'en prendre le contrôle à partir de 2019.

Le partenariat annoncé début décembre et "conclu entre les deux sociétés va permettre à Faurecia d'accélérer le développement de solutions électroniques pour la voiture connectée", tandis que "Parrot Automotive, spécialiste de la connectivité et de l'infotainment pour l'automobile, bénéficiera [...] de nouvelles opportunités de croissance grâce aux relations stratégiques de Faurecia avec ses clients", selon un communiqué de Faurecia.

Vers une prise de contrôle de Parrot Automotive

Au-delà des synergies que les deux groupes entendent ainsi créer, ce partenariat "pourrait permettre à Faurecia de prendre progressivement le contrôle de Parrot Automotive", souligne le document.

La première étape "consiste en une [prise de] participation initiale de 20% au capital de Parrot Automotive" à travers "une augmentation de capital réservée à Faurecia sur base d'une valeur d'entreprise de 100 millions d'euros pour 100% de Parrot Automotive", détaille le communiqué.

En parallèle, Faurecia "souscrira à une émission d'obligations émises par Parrot SA, convertibles en actions Parrot Automotive, qui permettrait à Faurecia, en cas de conversion, de porter sa part dans le capital de cette société à 50,01% à partir de 2019".

"D'ici à 2022, Faurecia pourrait en outre être amenée à détenir l'intégralité des actions de Parrot Automotive", précise encore le communiqué de Faurecia, lui-même contrôlé par PSA.

Santé financière en berne pour Parrot

De son côté, le groupe Parrot indique dans un communiqué distinct que "la réalisation effective de l'augmentation de capital de Parrot Automotive SAS", qu'elle chiffre à 27,3 millions d'euros, "et de l'émission des obligations par Parrot SA interviendra d'ici au 31 mars 2017". Il précise en outre qu'au titre de l'exercice pour l'année 2016, "l'activité Automotive [...] est présentée comme une activité destinée à être cédée [...] et sera mise en équivalence à compter de la finalisation de l'opération", tandis que "l'impact positif significatif sur le résultat net du groupe en 2017 est en cours de chiffrage".

Ce rapprochement intervient alors que Faurecia vise une croissance annuelle de 6% de son chiffre d'affaires d'ici à 2018 en se concentrant sur des produits de haute technologie à forte marge.

Parrot, qui, outre des périphériques sans fil pour téléphones mobiles utilisées dans les voitures commercialise des drones, affiche une santé financière en berne. Début mars, il a publié une perte nette de 137,9 millions d'euros sur l'année 2016. La division Automotive de Parrot est celle qui affichait la plus faible baisse l'an passé, en recul de 3%. Avec 103,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, elle représente 44% du CA total de l'entreprise. C'est par ailleurs la seule division rentable, avec 10,1 millions d'euros d'EBIT en 2016.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :