Drones : le Français Parrot parvient à lever 300 millions d'euros

 |   |  351  mots
L'importante sur-souscription démontre la confiance des actionnaires et des investisseurs dans le potentiel du groupe et dans la stratégie choisie, s'est félicité Henry Seydoux, cofondateur de Parrot.
"L'importante sur-souscription démontre la confiance des actionnaires et des investisseurs dans le potentiel du groupe et dans la stratégie choisie", s'est félicité Henry Seydoux, cofondateur de Parrot. (Crédits : Reuters)
La société française, qui espère se renforcer dans le marché du drone grâce à cette levée de fonds, voit notamment Bpifrance entrer dans son capital.

Mission accomplie pour Parrot. Le spécialiste français des produits technologiques sans fil, a annoncé samedi 12 décembre dans un communiqué avoir levé comme il l'espérait 300 millions d'euros, destinés à consolider ses positions sur le marché des drones. Il avait annoncé son intention d'augmenter son capital le 16 novembre, en s'appuyant sur ses bons résultats et notamment un bénéfice net en forte progression au troisième trimestre -6,2 millions d'euros entre juillet et septembre, soit une hausse de 22% sur un an.

Dans le détail, la totalité des 17.575.279 actions nouvelles créées ont été achetées par les investisseurs au prix convenu de 17 euros chacune, soit un montant global de 298,78 millions d'euros. Le montant total de la demande a dépassé les 426 millions d'euros, a précisé la société dans son communiqué.

"L'importante sur-souscription démontre la confiance des actionnaires et des investisseurs dans le potentiel du groupe et dans la stratégie choisie", s'est félicité Henry Seydoux, cofondateur de Parrot.

Le patron perd des parts dans la société

Parmi ces investisseurs figurent :

  • Henri Seydoux, le PDG du groupe français avait apporté son soutien à l'opération avec une augmentation de sa participation, via la société Horizon qu'il contrôle, pour un montant d'environ 89 millions d'euros mais voit toutefois sa part se réduire, passant de 40,69% avant l'augmentation de capital à 35,16% désormais. Il reste néanmoins le premier actionnaire du groupe.
  • Parmi les nouveaux entrants dans le tour de table de la société, Bpifrance a obtenu 5,15% des titres en participant à l'augmentation de capital mais également en rachetant une partie du capital détenu par Horizon.
  • Les fonds HG Vora Capital et IDG Capital Partners ont également pris part à cette levée de fonds, détenant désormais respectivement 10,91% et 1,47% du capital de l'entreprise.

Avec sa levée de fonds, Parrot espère accélérer son développement et consolider ses positions sur le marché des drones grand public et professionnels, estimant que le marché des drones civils est "en expansion forte et rapide".

A 11h31, en Bourse, le titre prenait 0.50% à 24,31 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :