Volkswagen va supprimer 2.500 emplois par an en jouant sur les pré-retraites

 |   |  209  mots
L'emploi des salariés de VW est sécurisé, dit Osterloh, cité par le Handelsblatt.
"L'emploi des salariés de VW est sécurisé", dit Osterloh, cité par le Handelsblatt. (Crédits : © Fabian Bimmer / Reuters)
La direction et les syndicats discutent âprement de la future stratégie et des économies à réaliser pour la marque. Pour ces derniers, les licenciements secs doivent être évités.

Le scandale des tests n'en finit plus d'affecter Volkswagen. Deux semaines après que la tribunal de Brunswick, en Allemagne, a annoncé crouler sous les quelque 1.400 plaintes d'investisseurs réclamant 8,2 milliards à la marque, le quotidien financier Handelsblatt révèle que le constructeur automobile allemand pourrait supprimer jusqu'à 2.500 emplois par an sur une période de 10 ans par le biais de pré-retraites, d'après des déclarations de Bernd Osterloh, le président du comité d'entreprise.

Des embauches dans la conception de logiciels

La direction et les syndicats discutent âprement de la future stratégie et des économies à réaliser pour la marque Volkswagen, ajoute Osterloh. De leur côté, les syndicats, qui détiennent la moitié environ des sièges du conseil de surveillance, veulent éviter des licenciements secs et privilégient les départs volontaires en pré-retraite.

"L'emploi des salariés de VW est sécurisé", dit Osterloh, cité par le Handelsblatt.

Confronté à l'énorme scandale des tests d'émissions polluantes truqués, Volkswagen devra par ailleurs engager du personnel dans la conception de logiciels et les services de mobilité, ajoute le syndicaliste.

Lire aussi : Volkswagen un an après le scandale des moteurs diesel truqués : qui savait ? qui a décidé ?

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2016 à 13:40 :
Avec WW roulez tranquille. Après avoir trompés ses clients WW, maintenant il s'en prend à son personnel.
WW: Das autos..........
a écrit le 12/10/2016 à 12:16 :
Oui, mais le chômeurs écologiques vivront dans un monde écologiquement correcte.
Air pur et chômage: bienvenus en Ecologie!
a écrit le 12/10/2016 à 9:53 :
Et oui, tjrs les meme recettes. L'ajustement sur le personnel de base. Les postes de directions eux, sont epargnes.
a écrit le 12/10/2016 à 9:45 :
Encore une fois ce sont les salariés qui font les frais de la mauvaise gestion et de la malhonnêteté des décideurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :