L'activité de Legrand soutenue par la croissance des pays émergents

 |   |  319  mots
Copyright Reuters
Au premier trimestre, Legrand a dégagé une hausse de près de 14% de son activité dont un tiers provient des pays émergents en 2011.

Le marché des pays émergents profite au groupe Legrand. Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment a annoncé ce jeudi une hausse de près de 14% de son activité au premier trimestre, tirée par la croissance des pays émergents.

Ces derniers devraient représenter 35% du chiffre d'affaires du spécialiste des infrastructures électriques du bâtiment sur l'année. L'activité du groupe a été particulièrement vigoureuse dans des pays en forte croissance comme l'Inde, la Russie, la Chine, le Brésil ainsi que la Turquie, le Chili et le Pérou.

La France tire également son épingle du jeu. Au premier trimestre, dans l'Hexagone Legrand affiche une croissance de 12,1% contre +3,7% dans le reste de l'Europe, en partie cependant grâce à un effet de base favorable.

Au total, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 1,036 milliard d'euros au premier trimestre (+13,7%), avec un résultat opérationnel ajusté de 218,2 millions d'euros (+15,4%). Cette dernière se traduit par une marge de 21,1% en ligne avec l'objectif du groupe de dégager une marge d'au moins 20% sur l'année. Quant au résultat net, il s'établit à 127,5 millions (+41,2%).

Le groupe prévoit de faire des acquisitions. Après avoir généré un cash flow libre de 93,2 millions (-1%) au premier trimestre, il a déclaré vouloir poursuivre sa politique d'acquisitions ciblées.

Au cours des douze derniers mois, Legrand a racheté une série de sociétés représentant au total 210 millions de chiffre d'affaires supplémentaires, notamment en Turquie, en Inde en Italie et, le mois dernier, au Brésil.

Le marché ne semble pas apprécier ce chiffre d'affaires. Ce jeudi, l'action perdait 2,64% à 29,64% à 10h47. La veille, elle avait clôturé à 30,46 euros. Le titre Legrand, dont la capitalisation boursière dépasse huit milliards d'euros, est quasiment stable depuis le début de l'année, après avoir gagné plus de 56% en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :