Lafarge et Anglo American vont devoir vendre des actifs en Grande-Bretagne

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le régulateur britannique de la concurrence a dressé mardi la liste des actifs que le cimentier français Lafarge et le groupe minier Anglo American vont devoir céder pour pouvoir mener à bien leur projet de coentreprise, "une étape positive" pour Lafarge.

La commission de la concurrence ("competition commission") "va demander à Anglo American et à Lafarge de vendre un portefeuille significatif d'actifs, ouvrant ainsi la voie à l'arrivée d'un nouveau concurrent sur le marché britannique du ciment, avant que la coentreprise qu'ils proposent dans les matériaux de construction ne puisse voir le jour". Le groupe français et le groupe minier anglo-sud-africain devront ainsi céder une usine de ciment à Hope, ainsi qu'une carrière proche et des dépôts ferroviaires attenants, détaille la commission dans un communiqué. Elle leur demande aussi de se séparer de centrales à béton, de carrières de granulat ou encore de deux usines d'asphalte.

La commission souhaite qu'une partie de ces activités aille à un seul et même acheteur, permettant ainsi l'arrivée d'un nouvel acteur sur le marché de taille suffisante pour assurer un niveau de concurrence satisfaisant, explique-t-elle. Lafarge a salué "l'autorisation de la concurrence sur le projet de joint-venture entre Lafarge UK et Tarmac". Le français avait annoncé en février 2010 vouloir fusionner ses activités dans les matériaux de construction en Grande-Bretagne avec Anglo American, au travers de sa filiale locale Tarmac, au sein d'une société détenue à parité qui devrait voir le jour cette année. "Les deux entreprises sont confiantes en leur capacité à pouvoir réaliser les désinvestissements nécessaires", ajoute le premier cimentier mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2012 à 17:55 :
Belle nouvelle, Lafarge progresse et nous avons un autre cimentier en France : Vicat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :