L'actionnariat du groupe NGE chamboulé avec l'entrée du fonds Montefiore au capital

Le fonds d'investissement Montefiore va acquérir 28 % de NGE, quatrième groupe de BTP français derrière les géants Vinci, Bouygues et Eiffage. Cette arrivée coïncide avec le départ de deux actionnaires de longue date, Crédit Mutuel Equity et Bpifrance, et la remontée de l'actionnariat interne.

2 mn

Le fonds Montefiore va acquérir 28% du capital de NGE, quatrième groupe français de BTP.
Le fonds Montefiore va acquérir 28% du capital de NGE, quatrième groupe français de BTP. (Crédits : Reuters)

Spécialiste du BTP, le groupe NGE (Nouvelles Générations d'Entrepreneurs) va bientôt composer avec un actionnariat largement modifié. Le quatrième acteur français du secteur a annoncé, le 9 octobre, qu'il s'apprêtait à accueillir le fonds d'investissements parisien Montefiore Investment. Celui-ci va acquérir 28 % du capital. Paradoxalement, l'arrivée de ce nouvel actionnaire va aller de pair avec une remontée au capital « des femmes et des hommes du groupe », tels que les appelle Antoine Metzger, président de NGE.

Le groupe de BTP est majoritairement détenu par ses fondateurs, managers et collaborateurs. Au cours de cette opération capitalistique, leur part va passer de 65 à 72 %, dont 21 % d'actionnariat salarié au sein d'un fonds commun de placement d'entreprise créé il y a six ans.

Cette montée au capital et l'arrivée de Montefiore s'accompagnent du départ de Crédit Mutuel Equity et Bpifrance, actionnaires depuis 10 ans et détenteurs de 35 % du capital.

Jusque-là assez diversifié, si ce n'est plusieurs participations dans le secteur touristique (Cruiseline, Voyageurs du Monde, European Camping Group, etc.), Montefiore n'était pas présent dans le secteur du BTP. Le fonds gère aujourd'hui plus de deux milliards d'euros d'actifs.

Lire aussi 3 mnFlambée du coût des matières premières : les professionnels du BTP espèrent enfin être entendus

Croissance et engagement environnemental

Selon un communiqué, « Avec Montefiore Investment à son capital, NGE se donne les moyens d'accélérer son développement, de saisir des opportunités de croissance et de renforcer son engagement de longue date en matière sociale et environnementale ». Cette dernière partie est devenue aujourd'hui incontournable pour les acteurs du BTP, largement catalogués comme pollueurs.

Bouygues Eiffage et Vinci ont ainsi publié des stratégies de réduction de leur empreinte carbone cette année. De son côté, NGE a préféré s'engager sur des objectifs à court terme une baisse, d'ici à fin 2021, de 8 % des émissions de gaz à effet de serre de son parc automobile et de 10 % de la consommation d'eau potable sur site.

Sur le plan économique, NGE a fortement grossi ces dernières années, réalisant 2,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2020 (+12 % de croissance annuelle moyenne) et comptant 14 500 collaborateurs répartis dans 18 pays. La société vient d'être sélectionnée fin septembre par l'Etat comme « concessionnaire pressenti » pour l'A69, autoroute de 54 km entre Castres et Toulouse. Elle est également engagée dans la fibre optique à Liverpool (Royaume-Uni) ou les travaux souterrains sur le tunnel Lyon-Turin.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.