Vinci, victime d'un faux communiqué, plonge en Bourse

 |  | 197 mots
(Crédits : Reuters)
Le groupe de BTP a perdu plus de 18% de sa valeur en Bourse, après l'envoi d'un communiqué frauduleux faisant état, suite à un audit, de transferts irréguliers.

Le groupe de BTP et concessions Vinci a démenti "formellement" les allégations diffusées dans un faux communiqué de presse qui a fait chuter son titre en Bourse de plus de 18% mardi. Il étudie l'opportunité de lancer des poursuites judiciaires contre ses auteurs.

"Un faux communiqué de presse Vinci a été publié par Bloomberg le 22 novembre à 16h05", affirme le groupe sur son site. Un porte-parole a précisé : "Nous avons été "hackés" et nous allons saisir l'AMF".

Le faux communiqué, reçu également par La Tribune, annonçait notamment que Vinci avait licencié Christian Labeyrie, son directeur général adjoint et directeur financier, après avoir découvert, suite à un audit interne, d'énormes erreurs d'écritures comptables, relatives à ses exercices 2015 et du premier semestre 2016, portant sur quelque 3,5 milliards d'euros.

Ce faux communiqué rapportait même des citations du PDG de Vinci, Xavier Huillard, sur la nécessité de "respecter les plus hauts standards éthiques dans la conduite des affaires du groupe".

Il annonçait par ailleurs une conférence de presse pour demain, mercredi.

La cotation du titre a été suspendue durant 30 minutes. A 17h00, son cours s'affichait en baisse de 3,14% à 59,18 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2016 à 17:50 :
L'Affaire KERVIEL - Société Générale : une "couverture" établie avec des mails non signés électroniquement, et donc invérifiables.

L'Affaire VINCI : Un e-mail non signé électroniquement,transmis aux gazettes renvoyant sur un site parfaitement bidon.

L'Internet est-il décidément un sujet trop sérieux pour être confiée aux Informaticiens ?...

Gilles ROQUETTE - www.support-rgs.com
a écrit le 23/11/2016 à 12:20 :
Un petit problème de sécu Vinci ? Contactez-nous :p
a écrit le 23/11/2016 à 9:52 :
Qui a acheté à -18% et revendu à -2%? Joli profit en 24 heures!
a écrit le 23/11/2016 à 9:31 :
Un faux communiqué et une perte de 18%, on a bien raison de confier l'économie mondiale à des gens si sereins...
a écrit le 23/11/2016 à 5:42 :
Et le client (pardon: l'usager) plonge la main dans son porte monnaie, victime de supporter les hausses de péage à venir, du racket légalisé, n'est il pas !
Réponse de le 23/11/2016 à 9:30 :
tout a fait d'accord!je voulais réagir dans ce sens, les autoroutes françaises vendues par mr villepin a eiffage et vinci, alors que la gestion par l'état a l'époque était super rentable.les actionnaires passent a la caisse et l'état participe encore en partie a la gestion de meme que les régions et départements,un scandale! nous avons payés ces autoroutes avec nos impots et nous payons une 2eme fois en roulant dessus!! payez mes fréres ,payez pour eux,amen
Réponse de le 23/11/2016 à 9:54 :
C'est pour ça que je boycotte les autoroutes (payantes) 99% du temps...
Réponse de le 23/11/2016 à 11:43 :
JC 59
entierement raison lorsque cette societe perd de l'argent on en fait tout un plat mais quand il sur augmente les peages et s'en mettre plein les poches la pas de probleme ,et encore faut pas oublier de dire merci a Mme royal pour le MILLIARD d'euros d'ecomouve qu'elle a geree comme elle a fait pour le departement poitou charente un scandale d'etat ,vivement mai 2017!!!!
a écrit le 22/11/2016 à 21:34 :
Il y a des campagnes électorales présentes et futures à payer.
Vinci à beaucoup à gagner des commandes de l'Etat, des Régions...et aussi de la durée des concessions autoroutières. Fillon, libéral bon teint me semble un bon cheval.
a écrit le 22/11/2016 à 20:53 :
C'est aussi contre bloomberg qu'ils devraient porter plainte. Comment peuvent-ils publier sans vérifier leurs sources ? A moins que ce soit exprès.
Mais ce sont des anglo-saxons donc intouchables. La mafia italienne ce sont de petits joueurs à côté de la mafia anglo-saxonne contrôlant marchés financiers et médias.
a écrit le 22/11/2016 à 17:45 :
c'est usant c'est manipulations de cours en provenance ' de personnes bien informees'
j'aime bien le ' on a ete hackes'
faut regarder qui s'est rempli les poches.....mais je ne doute pas un instant qu'on ne trouvera personne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :