AstraZeneca rejette l'offre de Pfizer à 117 milliards de dollars

 |   |  264  mots
Jusque là, AstraZeneca ne cesse de rejeter les avances de Pfizer. (Photo : Reuters)
Jusque là, AstraZeneca ne cesse de rejeter les avances de Pfizer. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le conseil d'administration du groupe britannique rejette ce lundi la "dernière" proposition du leader mondial de la pharmacie.

C'est non. Une fois de plus AstraZeneca rejette l'offre d'achat de l'américain Pfizer. Son conseil d'administration l'a annoncé ce lundi,. Pour justifier sa décision, il affirme qu'elle sous-estimait l'entreprise et ses perspectives de développement.

Le laboratoire britannique a pourtant fait monter les enchères jusqu'à ce que le numéro un mondial de la pharmacie relève son offre à 70 milliards de livres sterling (117 milliards de dollars) dimanche.Validée, elle aurait représenté la plus grosse transaction de l'histoire de secteur.

Surenchère

Pfizer précisait dimanche qu'il s'agissait de son dernier mot, et qu'il "ne fera pas d'offre hostile". Il ajoute par ailleurs qu'il ne mettre son projet en oeuvre "qu'avec la recommandation du conseil d'administration d'AstraZeneca", selon un communiqué. Le groupe britannique avait déjà rejeté début mai une proposition de l'américain à 106 milliards de dollars, après avoir dit non en janvier à près de 99 milliards. Et Pfizer indique dimanche qu'une offre intermédiaire présentée vendredi, à 53,50 dollars par action AstraZeneca, a aussi été rejetée.

AstraZeneca se dit sous-estimé

Le groupe britannique, qui développe une série de molécules notamment en oncologie, affirme jusqu'ici que les offres de Pfizer le sous-estiment et dénonce une démarche "opportuniste" du groupe américain, qui compte profiter de l'opération pour déménager son domicile fiscal au Royaume-Uni où l'impôt sur les sociétés est moins élevé qu'aux Etats-Unis.

Le projet suscite aussi des craintes de suppressions d'emplois et de coupes dans les budgets de recherche de la nouvelle entité au Royaume-Uni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :