Diabète : le contrat juteux remporté par la biotech lyonnaise Adocia

 |   |  175  mots
Ce médicament, encore en phase de développement, permet de traiter des patients souffrant de diabète de type 1 ou 2.
Ce médicament, encore en phase de développement, permet de traiter des patients souffrant de diabète de type 1 ou 2. (Crédits : Reuters)
Adocia a obtenu 460 millions d'euros du géant américain pour le développement d'un nouveau type d'insuline. L'action de la biotech a grimpé de plus de 60%.

Contrat de poids pour une biotech lyonnaise. La société Adocia a annoncé vendredi 19 décembre avoir obtenu le soutien du géant américain de la pharmacie Eli Lilly & Co, une des "big pharmas" mondiales du traitement du diabète, pour le développement d'un nouveau type d'insuline. La biotech lyonnaise recevra à ce titre des paiements pouvant atteindre au total 570 millions de dollars (460 millions d'euros).

Traitement à effet ultra-rapide

Ainsi, Lilly va reprendre le développement, la production et la commercialisation de BioChaperon Lispro, un traitement du diabète à effet ultra-rapide dont Adocia a assuré les premières phases de développement, selon un communiqué de l'entreprise. Ce médicament, encore en phase de développement préliminaire, permet de traiter des patients souffrant de diabète de type 1 ou 2.

Vendredi, l'action d'Adocia a terminé en hausse de 37% à la Bourse de Paris, galvanisée par le soutien du géant américain de la pharmacie. Le titre est monté jusqu'à 60%.

Lire aussi >> Le diabète, marché inépuisable pour les laboratoires pharmaceutiques ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2014 à 17:44 :
Avec cette insuline, il ne faudra pas avoir à attendre trop longtemps son plat au restaurant. Histoire d'éviter une très fâcheuse hypoglycémie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :