Alzheimer : Biogen dit détenir "la molécule la plus avancée au monde"

 |  | 544 mots
Lecture 3 min.
Biogen attend des résultats courant 2019 pour cet essai clinique de phase III.
Biogen attend des résultats courant 2019 pour cet essai clinique de phase III. (Crédits : Reuters)
Merck & Co et Eli Lilly ont connu des échecs retentissants lors d'essais cliniques avancés contre la maladie d'Alzheimer. Biogen, qui suit une stratégie thérapeutique proche, espère faire mieux grâce à une meilleure sélection des patients et une molécule qui serait plus efficace. Si la biotech américaine réussit son pari, le premier médicament capable de s'attaquer à la maladie d’Alzheimer pourrait être lancé dans trois ou quatre ans.

Ces derniers mois, les espoirs des associations de lutte contre la maladie d'Alzheimer ont été douchés à plusieurs reprises. Un important test clinique de phase III pour le solanezumab (dernière étape avant un lancement potentiel sur le marché), mené par Eli Lilly, s'est soldé par un échec en novembre. Merck & Co a enregistré de mauvais résultats avec le verubecestat en phase II/III, il y a quelques jours, mais va toutefois poursuivre les essais. À ce jour, les traitements sur le marché ne s'attaquent qu'aux symptômes de la maladie.

Mais tous les laboratoires ne désespèrent pas. "Depuis les échecs de Merck & Co et d'Eli Lilly, nous avons la molécule (appelée aducanumab, NDLR) la plus avancée au monde", soutient Patrick Meshaka, directeur des affaires médicales de la filiale française de Biogen.

Une affirmation osée ? La biotech américaine s'appuie sur une stratégie thérapeutique très proche de celle explorée par Merck & Co et Eli Lilly. Elle est basée sur des agents s'attaquant aux plaques amyloïdes. Jugées toxiques pour les cellules nerveuses, elles se forment avec l'accumulation de protéine bêta amyloïde. C'est un facteur jugé responsable de la maladie d'Alzheimer selon plusieurs publications scientifiques. La molécule de Biogen a pour objectif d'empêcher l'accumulation des plaques amyloïdes, voire les faire disparaître.

Soigner "des patients en phase prodromique"

Comment l'aducanumab pourrait supplanter les molécules concurrentes ? Patrick Mashada estime que la molécule de Biogen a pour avantage de s'attaquer aux plaques amyloïdes insolubles en plus des plaques solubles. Par ailleurs, selon lui, la clé pour réussir l'essai clinique est une meilleure sélection des patients. Biogen explique qu'il se focalisera sur "les patients en phase prodromique", c'est-à-dire au début de la maladie. "On espère que le fait d'aller très amont de la pathologie sera la stratégie gagnante. C'est trop tard si l'on essaie de traiter des patients à un stade avancé de la maladie, les neurones ont commencé à dégénérer", explique Patrick Mashada.

Si l'essai clinique d'Eli Lilly ne s'est pas avéré concluant, "c'est parce qu'ils se sont focalisés sur des patients à des stades avancés", assure dl ce denier. Merck & Co d'ailleurs continue son essai clinique pour des patients en phase prodromique. Il espère publier des résultats positifs en 2019.

Des résultats attendus en 2019

Avec cet essai clinique, Biogen va tenter de prouver que sa molécule est capable de ralentir la déficience cognitive et fonctionnelle des patients. En clair, de ralentir la progression de la maladie.

Le groupe attend des résultats courant 2019 pour cet essai clinique de phase III. Il espère obtenir les feux verts des agences des médicaments européenne et américaine à partir de 2020-2021.

La biotech américaine espère capter une large part marché juteux des médicaments contre Alzheimer. Le cabinet de conseil Globaldata estime que le marché pourrait atteindre les 23 milliards de dollars en 2023. La pathologie touche plus de 30 millions de personnes dans le monde (47,5 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démence, et la maladie d'Alzheimer est impliquée dans 60 à 70% des cas).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2017 à 18:31 :
..... a quel prix ???
Réponse de le 14/09/2018 à 16:35 :
De quel prix parlez vous ? Financier ou humain? Je vous que votre message est deja ancien...je suis rentree dans ce protocole il y a deja quelques mois, je le vis comme une chance pour moi, mais aussi pour tous...je ne sais pas, il faut attendre 2 annees completes pour savoir si l on a le medicament ou bien un placebo...mais ca fait avancer..et cela suscite l espoir....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :