"Couvre-feu" en Suède pour endiguer une troisième vague qui se profile

 |  | 539 mots
Lecture 3 min.
Le variant britannique se propage très rapidement (...) Ce variant sera très probablement la souche dominante (du virus) d'ici quelques semaines, a expliqué Anders Tegnell, mardi. Anders Tegnell, médecin épidémiologiste, a joué un rôle-clé dans les décisions des autorités suédoises pendant la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009. En 2020, il occupe le poste d'épidémiologiste en chef de la Suède.
"Le variant britannique se propage très rapidement (...) Ce variant sera très probablement la souche dominante (du virus) d'ici quelques semaines", a expliqué Anders Tegnell, mardi. Anders Tegnell, médecin épidémiologiste, a joué un rôle-clé dans les décisions des autorités suédoises pendant la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009. En 2020, il occupe le poste d'épidémiologiste en chef de la Suède. (Crédits : Reuters)
Le pays a toujours écarté toute solution de confinement. De fait, les mesures prises sont très peu contraignantes depuis le début de la pandémie, mais avec l'accélération des contaminations et le bilan létal qui reste le plus élevé de Scandinavie (bien que très inférieur à maints pays européens), la Suède se sait moins à l'abri qu'auparavant et le "durcissement" annoncé mercredi ressemble beaucoup au "couvre-feu" en vigueur chez nous.

Le gouvernement suédois a annoncé hier mercredi qu'il allait réduire les heures d'ouverture des restaurants, bars et cafés du pays, ainsi que limiter le nombre de clients autorisés dans les magasins, dans l'espoir d'éviter une troisième vague de l'épidémie de coronavirus.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le Premier ministre Stefan Lofven a déclaré que la situation en Suède était "grave", avec "une rapide propagation des infections, qui s'accroît".

Un couvre-feu pour les restaurants et cafés

En plus de l'interdiction de la vente d'alcool après 20 heures, déjà en vigueur, le gouvernement va proposer la fermeture obligatoire des restaurants et cafés à 20h30 à compter du 1er mars.

Les autorités ont recensé 5.371 nouvelles infections mercredi, un plus haut quotidien depuis début janvier, alors que l'Agence nationale de santé a prévenu mardi que le variant britannique du coronavirus devenait progressivement le plus répandu dans le pays. Près de 12.800 décès ont été recensés depuis le début de l'épidémie.

Bien que le taux de mortalité par habitant soit beaucoup plus élevé que dans les autres pays scandinaves, il demeure plus bas que dans certains pays européens ayant opté pour des mesures de confinement.

Le variant britannique bientôt dominant

Mardi, l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell avait averti que le variant dit britannique se propageait rapidement en Suède et que le pays se préparait à instaurer de nouvelles mesures dans l'espoir de freiner la résurgence et l'accélérations des contaminations au coronavirus. L'agence de santé publique suédoise a signalé 10.933 nouvelles infections depuis vendredi dernier, soit un bond de 9.458 cas par rapport à la semaine dernière.

"Le variant britannique se propage très rapidement (...) Ce variant sera très probablement la souche dominante (du virus) d'ici quelques semaines", avait expliqué Anders Tegnell lors de sa conférence de presse.

"Nous préparons actuellement un ensemble de mesures nationales, elles seront présentées (mercredi 25 février)", avait-il ajouté mardi 24 février, sans fournir davantage de détails.

Selon la communauté scientifique, le variant britannique du coronavirus serait une souche plus infectieuse. Des cas des variants brésilien et sud-africain ont aussi été détectés mais ils ne se propagent pas aussi rapidement, a souligné l'épidémiologiste en chef suédois.

Lire aussi : L'hôpital de Dunkerque débordé par un tsunami de variants anglais

Crainte d'une troisième vague

L'augmentation du nombre d'infections combinée à la propagation des nouveaux variants du virus renforce, depuis quelques semaines, la crainte d'une troisième vague en Suède.

Le gouvernement de centre gauche dirigé par Stefan Löfven a préparé le terrain en vue d'établir des mesures beaucoup plus restrictives que celles précédemment imposées dans le pays.

Le port du masque désormais recommandé dans certains lieux

Plusieurs des zones les plus peuplées de Suède, dont Stockholm, ont aussi mis en place des mesures, notamment le port du masque, désormais recommandé dans les commerces, les transports et sur les lieux de travail.

Lire aussi : Pas de masques en Suède, où les contaminations continuent de baisser

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2021 à 14:51 :
Ça fonctionne pas en France d’ailleurs le confinement 2 non plus et vous tentez? Bon courage a votre population pour cette future année privée de toute liberté...
a écrit le 27/02/2021 à 11:18 :
Bonjour

Sans confinement sans restriction des libertés ou si peu, la Suède fait ni mieux ni moins bien que la France.

12.800 décès pour un pays qui est 6fois moins peuplé que la France 85.000décés
5.371 contaminations multiplié par 6 = 32.226 ce qui est proche des maxi actuels connus en France.
a écrit le 27/02/2021 à 11:16 :
Bonjour
Sans confinement sans restriction des libertés ou si peu, la Suède fait ni mieux ni moins bien que la France.
12.800 décès pour un pays qui est 6fois moins peuplé que la France 85.000décés
5.371 contaminations multiplié par 6 = 32.226 ce qui est proche des maxi actuels connus en France.
a écrit le 26/02/2021 à 11:38 :
La Suède a raison de ne pas confiner !
a écrit le 25/02/2021 à 18:15 :
C'est a savoir si la Suède a eu droit aux deux vagues précédentes? L'UE lui demande t'elle de ne pas faire exception?
Réponse de le 26/02/2021 à 16:18 :
Bien sûr que la Suède a connu les deux vagues précédentes.
Simplement chez nous, l'économie ne s'est pas arrêtée et on n'a rien interdit à la population.
On lui a expliqué, et on lui a demandé d'être responsable.
Et à la différence de la France, les gens écoutent et s'impliquent.

Quant à l'UE, elle n'a rien à dire sur la politique intérieure des pays qui la constitue.
a écrit le 25/02/2021 à 18:06 :
Voilà bien un mystère : la Suède. On entend tout et le contraire de tout sur la pandémie dans ce pays. Je note donc que "le bilan létal reste (...) très inférieur à maints pays européens". La dernière fois que j'ai lu quelque chose sur la Suède, c'était la catastrophe et la honte de l'Occident, sans aucune exagération.
Réponse de le 25/02/2021 à 18:36 :
C'est allé encore plus loin, le gouvernement suédois a du faire des excuses publiques, enfin devant les journalistes donc, afin de s'expliquer entre plusieurs insultes en effet j'avais honte de ne pas être suédois même !

Quand les idiots font la leçon à ceux qui réfléchissent.
a écrit le 25/02/2021 à 13:43 :
Suède, 10 millions d'habitants pour 12000 décés.

France, 67 millions d'habitants pour 85000 décés.

Même une pipe en maths voit le truc. Bref on demande aux Suédois de confiner un minimum à savoir de mal gérer un minimum comme les autres afin de pas faire trop tâche quand même hein.
a écrit le 25/02/2021 à 12:23 :
Zut, je comptais partir à Stockholm en avril....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :