Pas de masques en Suède, où les contaminations continuent de baisser

 |  | 783 mots
Photo prise le 20 août dans le quartier de Sodermalm, à Stockholm (Suède).
Photo prise le 20 août dans le quartier de Sodermalm, à Stockholm (Suède). (Crédits : Reuters)
Dans une Europe masquée, la Suède fait de nouveau cavalier seul. Mais contrairement à de nombreux pays d'Europe qui connaissent une recrudescence des nouveaux cas, comme la France, les Pays-Bas, l'Allemagne ou la Belgique, les données pour la Suède sont en baisse depuis juin.

La Suède, qui a attiré l'attention avec sa stratégie moins stricte face au coronavirus, se retrouve à nouveau isolée dans sa lutte contre l'épidémie, continuant pour l'heure à bouder le masque.

Alors que Paris a rendu obligatoire le port du masque dans toutes ses rues, à Stockholm, rares sont ceux qui l'arborent dans les supermarchés, bureaux, bus et métros. Seule une poignée se plie à son usage.

Consignes de distanciation sociale et lavage régulier des mains

Si les autorités sanitaires suédoises le jugent insuffisamment efficace, elles insistent sur le respect de la distanciation sociale et le lavage régulier des mains.

"Je trouve cela un peu étrange. En Suède, qui est un petit pays, ils pensent qu'ils savent mieux que le reste du monde", juge Jenny Ohlsson, responsable d'une boutique d'accessoires dans la capitale suédoise, où l'on trouve toutes sortes de masques colorés en tissu.

Contrairement aux dispositifs imposés dans le reste de l'Europe, la Suède n'a pas confiné sa population et a maintenu ouverts cafés, bars, restaurants et entreprises, demandant à chacun de "prendre ses responsabilités".

Bilan contestable mais chiffres en baisse

Le bilan est contestable: avec plus de 5.800 morts et 84.000 cas, la Suède est parmi les pays les plus touchés relativement à sa population.

Mais, contrairement à de nombreux pays d'Europe qui connaissent une recrudescence des nouveaux cas, comme la France, les Pays-Bas, l'Allemagne ou la Belgique, les données pour la Suède sont en baisse depuis juin.

Lire aussi : En Suède, les nouvelles contaminations au coronavirus repartent à la hausse

Les dangers du masque ?

Face à cette tendance, les autorités sanitaires ne voient pour l'instant aucune raison de changer de stratégie, y compris concernant les masques.

L'épidémiologiste Anders Tegnell, visage de cette stratégie suédoise assumée, considère que son efficacité reste à prouver. Mal utilisé ou mal manipulé, le masque pourrait aussi contaminer la personne qui le porte, défend-t-il.

"Il y a au moins trois rapports de poids, de l'Organisation mondiale de la santé, de l'ECDC (agence européenne de la santé) et de The Lancet que l'OMS cite, qui affirment tous que les preuves scientifiques sont faibles", explique le chercheur.

KK Cheng, épidémiologiste à l'Institut de recherche appliquée en santé de Birmingham, dénonce lui une logique "irresponsable" et "entêtée".

"Si ceux qui pensent comme lui ont tort, cela coûte des vies. Mais si moi j'ai tort, quel dégât est ce que cela fait?", plaide ce partisan du port du masque.

Amélioration des conditions dans les maisons de retraite

Anders Tegnell préfère insister sur la baisse des chiffres depuis l'amélioration des conditions dans les maisons de retraites, qui ont enregistré un grand nombre de décès au début de l'épidémie, conjugué à un respect accru des recommandations comme le télétravail.

"Essayer de remplacer ces mesures par des masques ne fonctionnera pas", selon lui. "Plusieurs pays qui ont introduit les masques connaissent maintenant une forte recrudescence", a-t-il déclaré mi-août à la télévision publique.

Volte-face des voisins nordiques

Si les voisins nordiques de la Suède ont aussi longtemps boudé le port du masque, tous ont changé de cap au milieu de l'été.

La Finlande recommande désormais le port du masque dans les lieux publics, la Norvège le conseille dans les transports publics de sa capitale Oslo, et le Danemark l'a rendu obligatoire dans les transports publics et les taxis.

En juin, une vingtaine de médecins et chercheurs ont signé une tribune dans la quotidien Aftonbladet pour demander à Anders Tegnell et à l'Agence de santé publique suédoise de reconsidérer la politique sanitaire face au masque.

Lire aussi : Le port du masque se généralise dans les grandes villes, "une contrainte raisonnable" pour Macron

Les autorités suédoises affirment garder le contrôle

Face à cet appel régulièrement répété depuis, les autorités disent "garder un œil sur" la question et pourraient introduire la mesure si cela était jugé nécessaire.

Reste à voir si la transmission du Covid-19 en Suède continuera à diminuer.

Devant la boutique de masques de Jenny Ohlsson, Gilbert Sylwander, un Stockholmois de 69 ans, contemple le choix de couleurs qui s'offre à lui.

Le sexagénaire dit avoir confiance dans la stratégie conduite par l'agence suédoise de santé publique.

Et s'il fallait porter un masque demain ? "Bien sûr que je le ferais" rétorque-t-il, "juste pour être poli vis-à-vis des autres".

Lire aussi : Virus: le masque obligatoire gagne du terrain en Europe, plus de 700.000 morts dans le monde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2020 à 10:52 :
Tout cela n'explique pas l'étonnante inégalité géographique de ce virus après 9 mois de contagion.

Je m'explique :

Au niveau d'un pays, au début d'une crise vous voyez sur la carte de gros points rouges et le reste en blanc. C'est normal, il y a les premiers foyers d'infection, et le reste qui n'est pas encore touché. Mais au bout de 9 mois, en l'absence de séparation parfaitement étanche,le virus aurait du avoir le temps de se propager partout, et les taux de décès auraient du s'égaliser.

Pour ce qui est de la France, prenez la Nièvre par exemple. Comment se fait-il qu'elle soit si peu touchée, bien qu''elle soit proche de Paris et du Grand-Est ? Mais ce phénomène se répète dans tous les pays.

Pour la différence entre pays, en début de crise l'explication est simple : les différents pays ont adopté des mesures différentes, qui ont provoqué des résultats différents. Mais au bout de 9 mois, en l'absence de séparation parfaitement étanche,le virus aurait du avoir le temps de se propager partout et les taux de décès auraient du s'égaliser.

Prenez par exemple la différence drastique de taux de décès entre des pays limitrophes comme la Belgique et les Pays Bas, l'Autriche et l'Italie, et bien sûr la Suède et ses voisins. Je veux bien que certaines populations soient plus vertueuses que d'autres, mais n'empêche, au bout de 9 mois, seule une séparation étanche de type film de science-fiction aurait pu empêcher que les taux de décès s'égalisent.

Toutes les explications qu'on me donne ne valent que pour le court-terme (densité, climat...). Il faut méditer un moment pour comprendre ce que signifie une période de 9 mois, en termes de milliards d'opportunités de contagion.

Il n'y a eu nulle part d'isolation de type militaire/science-fiction. Ce virus semble avoir existé dans des univers parallèles selon les localités/pays. Il ressemble aussi à une mauvaise herbe qui colonise densément certaines parties d'un terrain et pas du tout d'autres parties, selon des propriétés mystérieuses du sol en-dessous.

Cela demanderait une explication. Nous ne sommes plus en début de crise.
a écrit le 03/09/2020 à 8:39 :
C'est fou comme les gens veulent defendre leur gouvernement. Nous sommes dirigés par des criminels qui ne se soucient pas de votre santé. Nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes loin de la, et beaucoup de gens souffrent de déni, c'est à dire le refus de voir la réalité tél qu'elle se présente. . Tous les dirigeants de ce monde sont soudoyés par une petite élite de milliardaires qui veulent faire du profit en vendant de la peur. Ils veulent imposer un vaccin pour une épidémie qui n'existe plus. Que faut il encore pour que les gens se réveillent de leur torpeur ?
Réponse de le 03/09/2020 à 17:40 :
j'ai pas encore vu qq'un s'enrichire grace a cette crise
c'est vraiment n'importe quoi ces hypotheses selon lesquels tous gouvernement est forcement mauvais ou soudoyer
je pense que vous devriez faire un petit tour dans les hopitaux pour vous rendre compte de la situation et peut etre vous dire que toutes ces actions vous ont peut etre eviter bien des problemes malgres vous
a écrit le 03/09/2020 à 8:39 :
C'est fou comme les gens veulent defendre leur gouvernement. Nous sommes dirigés par des criminels qui ne se soucient pas de votre santé. Nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes loin de la, et beaucoup de gens souffrent de déni, c'est à dire le refus de voir la réalité tél qu'elle se présente. . Tous les dirigeants de ce monde sont soudoyés par une petite élite de milliardaires qui veulent faire du profit en vendant de la peur. Ils veulent imposer un vaccin pour une épidémie qui n'existe plus. Que faut il encore pour que les gens se réveillent de leur torpeur ?
a écrit le 02/09/2020 à 20:08 :
Il est impossible de comparer la Suède à la France en regard avec la densité de la population. Il y a que 10 millions d’habitants alors que jusqu’en région parisienne il y a 12 millions d’habitants. La Suède a 450 000 km2 et la France 643890 km2.
a écrit le 02/09/2020 à 16:35 :
Le port du masque en extérieur est juste fait pour rassurer les politiques, il est autrement totalement inutile. Le virus n'est pas une petite bête qui vous saute dessus, c'est une certaine concentration dans l'air, impossible à atteindre en extérieur, même dans une rue bondée, qui est dangereuse et qui peut être atteinte en milieu clos !
Il y en a mare de trinquer pour des politiques !
a écrit le 02/09/2020 à 10:29 :
Faites en "une mode" et la question ne se posera plus!
a écrit le 02/09/2020 à 10:03 :
Normal, personne ne prends ses vacances pour aller en Suede ! personne ne connait un monument de Suede.
La France est le 1er touristique du monde, donc on brasse plus de gens, = plus de contaminations.
a écrit le 02/09/2020 à 9:23 :
Pendant ce temps :


135 euros d'amende pour avoir rapidement mangé un “kinder bueno” en pénétrant dans le métro parisien, ça fait cher la friandise. Robin n'oubliera pas de sitôt son retour de vacances, lundi matin, à la Gare de Lyon. Alors qu'il avait un petit creux, le jeune homme de 22 ans, qui vit en Seine-Saint-Denis, s'est mis à grignoter son “kinder bueno” dans l'escalier menant à la ligne 14 du métro.

D'abord réprimandé par une usagère, il s'est ensuite fait interpeller par deux policiers en civil, rapporte France Bleu. "Tout d'un coup, deux personnes m'interpellent assez brusquement, à ma grande surprise, pour me dire de remettre mon masque. Et il s'est avéré en sortant de cet escalier et en faisant comprendre à ces personnes que leur attitude était déplacée, que je me suis retrouvé face à des policiers en civil", raconte le jeune homme sur son compte Twitter, où il donne les détails de son "voyage en absurdie".
a écrit le 01/09/2020 à 17:47 :
En parlant de masque :


Albert de Monaco, Jean-Michel Blanquer, le couple Estrosi sur un car-podium du Tour de France ce samedi à Nice. La photo a été prise ce 29 août lors du Grand départ. Un souvenir qui fait réagir sur les réseaux sociaux car les protagonistes ne portent pas de masque sur leur visage.Il y a quelques jours le maire de Nice répondait aussi à la polémique sur le maintien du Tour et devant l'ensemble des mesures sanitaires prises :
"Le lieu où l'on est le plus protégé de la circulation du virus aujourd’hui, c'est dans l'organisation du Tour lui-même. On rêverait de ce protocole sanitaire pour
l'administration globale du territoire." Tu m'étonnes
a écrit le 01/09/2020 à 17:26 :
Ailleurs :

A partir de ce mardi, l'accès au territoire hongrois est interdit à tous les étrangers y compris les citoyens européens… mais à l'exception de ses voisins du groupe de Visegrad. Budapest s'attire à nouveau les foudres de la Commission européenne.
a écrit le 01/09/2020 à 16:44 :
La Suède c'est surtout un énorme camouflet pour la presse française qui y prévoyait des milliers de morts supplémentaires pour cet été alors qu'il n'y en a finalement pratiquement pas eu. Et tant mieux ! Au lieu de se réjouir, la presse française continue le Suède-bashing et en lisant entre les lignes on comprend que le journaliste espère presque une reprise du virus là bas pour prouver qu'il a raison.
a écrit le 01/09/2020 à 16:21 :
Il suffit d'écouter le professeur Péronne pour avoir compris ce qui est en train de se passer.

Les chiffres baissent dans le monde, du coup les masques sont aussi une excuse pour avoir un système démocratique (ou plutôt d'exception) qui n'a plus rien a voir avec la démocratie.

Quand a constater, si les joggeurs et les vélos peuvent sans masque ou les motos doivent l'avoir, c'est donc bien qu'il s'agit la d'autre chose.

Le "en même temps" vous me direz? a mon avis le virus ne fonctionne pas ainsi, ce qui permet par de multiples expériences et choix faits par les pays de constater la vastitude du vide et l'incapacité de gérer qui fait que le politique se sécurise a bas coûts !
a écrit le 01/09/2020 à 13:12 :
En parlant de masque :

En Suisse comme en France, le masque de protection face au coronavirus devient de plus en plus présent dans la vie quotidienne. Dans plusieurs cantons, il est ainsi nécessaire de le porter notamment dans les commerces. Les habitants ont donc pris l’habitude d’en avoir un avec eux. Mais, comme le note 20 Minutes, relayant un article du journal germanophone Blick, avoir un masque n’est pas toujours suffisant pour échapper à une amende des forces de l’ordre.
En effet, de nombreux conducteurs auraient pris le réflexe d’accrocher le masque au rétroviseur intérieur du véhicule. Cela permet de l’avoir en main immédiatement au moment de sortir du véhicule. Mais, c’est illégal, comme le souligne Florian Schneider, porte-parole de la police cantonale saint-galloise. "Tout ce qui pend au rétroviseur obstrue la vue du conducteur et le distrait". D’un point de vue légal, le conducteur doit pouvoir voir à 12 mètres devant lui sans aucune difficulté.
a écrit le 01/09/2020 à 13:00 :
Je rappelle qu'ils ont aussi 3 semaines de retard sur l'évolution de l'épidémie chez eux, à la base depuis le moment ou ils se "vantaient" qu'aucunes mesures de confinements n'allaient être mises en place et maintenant. Un peu comme la chine et l'europe.

Qui vivra verra...
Réponse de le 01/09/2020 à 16:28 :
Trois semaines de retard ??? Leur pic de mortalité a été début avril, soit quasiment au jour près en même temps que la France. Aucun soit-disant retard...
Réponse de le 01/09/2020 à 16:39 :
Trois semaines de retard ??? Leur pic de mortalité a été début avril, soit quasiment au jour près en même temps que la France. Aucun soit-disant retard...
a écrit le 01/09/2020 à 11:34 :
Comme d'habitude on compare des choux et des carottes.

Quels sont les habitudes sociales des populations?
Leur état de santé général?

Aux USA la population est à 40% obèses ou hyper tendue ou diabétique ou les 3 à la fois et ... surprise ! il y a plein de morts !

Les habitudes socio culturelles entre l'Espagne et la Suède sont-elles les même ?

Ben non...ce qui influence évidemment la propagation du virus; comme la densité de population la composition des ménages.

Source OCDE: En Suède, le logement moyen comprend 1,7 pièces par personne, contre 1,8 pièces par personne en moyenne dans la zone OCDE.

Autre source: La Suède est le pays dans lequel on trouve la plus grande proportion de célibataires. Ainsi, quasi 6 Suédois sur 10 (58.20 % d’entre eux) n’ont pas trouvé l’amour.

Ben peut être que quand 6 personnes sur 10 sont célibaraires on risque moins de contaminer les autres ? Et si en plus on se fait moins de bisous ...
Réponse de le 01/09/2020 à 13:53 :
Arguments falacieux
"le logement moyen comprend 1,7 pièces par personne, contre 1,8 pièces par personne en moyenne dans la zone OCDE."
Donc ils sont en moyenne plus nbreux par pièce que reste de OCDE donc risque accru
"La Suède est le pays dans lequel on trouve la plus grande proportion de célibataires. Ainsi, quasi 6 Suédois sur 10 (58.20 % d’entre eux) n’ont pas trouvé l’amour."
Célibataire ne veut pas dire seul. ..
Moi je suis celibataire mais je vis avec une femme et deux enfants "
Réponse de le 01/09/2020 à 16:39 :
Apparemment vous et moi n'avons pas vécu nos périodes de célibat de la même façon :-)
a écrit le 01/09/2020 à 10:24 :
Le masque ne protège que celui qui pense que le masque le protège.
a écrit le 01/09/2020 à 9:55 :
Les masques tout seul, ça ne suffit pas en soi, surtout si mal utilisé, il faut garder des distances si possible, se laver le mains, etc.
Suède petit pays, oui, en population ? En taille c'est looong, quand on veut aller du sud au nord, ça fait une trotte ! Et y a peu de vraies autoroutes, des voies rapides ont des arrêts de bus, les routes à 70km/h par défaut (80 en Norvège).
Relativement basse densité de population ça aide un peu (les petites villes sont étalées, vélo obligatoire pour aller rendre visite à quelqu'un sans y passer trop de temps, ou voiture).
C'est compliqué de comparer les pays étant différents, en habitudes, civisme, etc. Les jouets pour les petits qu'il y a près des badplats (plage baignade (lac)) chez nous ils seraient volés rapidement.
a écrit le 01/09/2020 à 9:53 :
En gros ,ils s'immunisent plus vite que nous sans masque.
a écrit le 01/09/2020 à 9:15 :
SUEDE 10 MH 450 000 km2 aucun flux pas de plage peu de tourisme FRANCE 65 MH - 400 000 km2 plages flux permanents tourisme important comparons ce qui est comparable et arrêtons de vanter les pays nordiques qui ne sont pas du tout dans notre profil
Réponse de le 01/09/2020 à 15:57 :
" aucun flux pas de plage peu de tourisme" flux de quoi ? Pas de plage ? Bigre, y en a sur les lacs (badplats) et en mer aussi (long long pays), l'Ile Gotland a des plages, à Öland y en a mais pas partout, plutôt rocheux (de très belles au nord de l'île avant le phare mais y a 100km depuis le pont, me semble).
Vu que j'allais fin mai, le 1er juin, je remarquais les quelques NL, D, F, etc arriver. Y a moins de touristes que chez nous, sûr, les gens vont vers le sud et c'est moins cher que dans les pays nordiques. Mais un début juillet y a fait 32°C, pas de nuage, sauf qu'au retour les voisins parlaient de 40°C en Savoie. On voit quantité de clims en Suède.
a écrit le 01/09/2020 à 9:01 :
Je vais demander la nationalité suédoise ! Vu que la nationalité française a été sabotée par notre classe dirigeante au nom du consortium européen financier, j'en cherchais une autre et je viens de trouver !

Merci les gars ! :-)
Réponse de le 01/09/2020 à 9:24 :
Super, et bon vent surtout ! :-)
Réponse de le 01/09/2020 à 9:46 :
Välkommen till Sverige ! (bienvenue en Suède !)
Vous allez aimer (moins les moustiques avec les 10 000 lacs mais en ai jamais trouvé en ville, une fois en forêt de toutes petites mouches qui passent à travers la moustiquaire (fine) et veulent nous dévorer).
Les impôts sur le revenu sont plus forts, la TVA est de 25% celle sur l'alimentation de 12% (en 2019, était 15% en 2010), le zéro monnaie a évolué début janvier 2020, trop compliqué pour les gens sans adresse fixe, sans matériel informatique.
Réponse de le 01/09/2020 à 10:18 :
Ciao, et pas la peine de nous envoyer des cartes postales.
Réponse de le 01/09/2020 à 12:51 :
et installez vous en Suéde, vous y verrez comme tout est différent de chez nous : impôts, finance, immigration, sécurité...
ps : renseignez vous avant.
Réponse de le 01/09/2020 à 15:14 :
Je ne partirais pas, trop de racines à couper, même si ce que dit septic sur les 60% de célibataires qu'il y aurait là bas fait réfléchir... :-)
Réponse de le 01/09/2020 à 17:33 :
@ multipseudos:

Heu tu sais quand même qu'avec internet on peut écrire aussi facilement par pays interposé ? Tu le sais bien ça au moins hein ? Pas ŝûr... -_-

"l'alimentation de 12% (en 2019, était 15% en 2010)"

Vu qu'il faut manger mieux ils baissent la TVA sur la nourriture, encore une idée progressiste, c'est agaçant à la fin !

En plus septic nous dit que 60% des belles suédoises seraient célibataires, what else ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :