Soupçon de surfacturation par Pfizer : la Suède suspend le paiement des vaccins

 |  | 270 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DADO RUVIC)
La Suède cherche à savoir combien de doses de vaccins peuvent être réellement prélevées dans chaque flacon reçu alors que Pfizer lui a facturé six doses par flacon et non cinq comme prévu, a rapporté le quotidien suédois "Dagens Nyheter".

DOSSIER - La course aux vaccins

L'Agence de santé publique suédoise a suspendu le paiement de ses commandes de vaccins contre le COVID-19 de Pfizer en attendant des précisions sur la quantité de doses disponibles dans chaque flacon, a rapporté mardi le quotidien suédois "Dagens Nyheter".

La Suède cherche à savoir combien de doses de vaccins peuvent être réellement prélevées après que Pfizer lui a facturé six doses par flacon et non cinq comme prévu.

La Suède souhaite désormais que la Commission européenne et Pfizer parviennent à un accord sur le nombre de doses contenues dans chaque flacon.

"En attendant, nous avons dit à la société que nous devions suspendre le règlement des factures jusqu'à ce que nous obtenions des éclaircissements", a déclaré l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell à Dagens Nyheter.

La laboratoire Pfizer se mure dans le silence

La branche suédoise de Pfizer a refusé de commenter ces informations.

L'Union européenne et Pfizer avaient initialement convenu que chaque flacon contenait cinq doses mais depuis des informations ont circulé selon lesquelles six doses pouvaient être extraites en utilisant une seringue spécifique.

"C'est inacceptable. Si un pays n'a la possibilité d'extraire que cinq doses par flacon, il reçoit donc moins de doses au même prix", a déclaré au journal le coordinateur suédois des vaccins, Richard Bergstrom.

Une porte-parole de l'Agence suédoise de la santé, qui gère les factures liées aux achats de vaccins, a déclaré qu'elle ne pouvait pas immédiatement commenter l'article du "Dagens Nyheter".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2021 à 12:06 :
Le laboratoire Pfizer est malhonnête. Des laborantins expérimentés sont capables d'extraire 6 doses d'un flacon, mais pas une infirmière lambda. Ils le savent très bien. Dans certains endroits, ils ont en moyenne réussi à extraire 4 doses par flacon.
N'importe quelle Maman, qui a un jour eu à délivrer des doses d'un flacon avec une pipette, a remarqué que ce n'est pas évident de mesurer correctement et d'avoir le même nombre de dose que prévu.
Un spécialiste sait bien la différence entre lui et les autres, quand c'est pour des choses peu importantes, que l'appât du gain vous submerge, c'est "de bonne guerre", lorsqu'il s'agit de la santé des gens, c'est un manque d'éthique bien triste pour un laboratoire médical...
a écrit le 28/01/2021 à 10:31 :
Il faut que l'UE tape très fort : ils valident de nouveaux pseudo-medicaments 10 fois plus cher sans améliorations par rapport aux produits existants . Facile de ne pas le faire : les bigs pharmas en seront pour leur frais.
a écrit le 27/01/2021 à 13:32 :
Il faut admettre que la Suède a du cran.
a écrit le 27/01/2021 à 10:19 :
Depuis 1945 il serait temps de savoir que l'on ne peut pas faire confiance ni aux allemands ni aux américains hein, il est quand même alarmant que les hommes d'affaires se fassent encore avoir par des escroqueries de ce type ! Il leur faut quelles preuves bon sang pour le ocmprendre ?!

"Le commerce est l'école de la tromperie" Nicolas Machiavel
Réponse de le 28/01/2021 à 13:38 :
J’ai participé sur Nice à la campagne de vaccination je suis infirmière libérale et nous avons eu un problème sur un flacon où nous avons obtenu que 3 doses !
Et le labo Pfizer facture 6 doses par conséquent 3 personnes n’ont pu bénéficié du vaccin !
a écrit le 27/01/2021 à 10:19 :
Enfin un pays qui s'exprime sans ambiguïté face au tout puissant labo pharmaceutique.Bravo la Suède, au moins vous n'êtes pas prêt à vous laisser rouler dans la farine et vous défendez les intérêts financiers de votre peuple.
Réponse de le 28/01/2021 à 10:04 :
Les scandinaves sont servis par des hommes et des femmes qui les ressemblent c’est toute la différence avec d’autres pays
a écrit le 27/01/2021 à 9:56 :
Bourla est grec ,il doit bien y avoir un accord d'extradition suede/usa
Réponse de le 27/01/2021 à 22:30 :
C'est plus cool de vivre en Suède

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :