Les Français décrètent le système de santé "enjeu prioritaire" de la future présidentielle 2022

Santé, mais aussi emploi, éducation, sécurité... le sondage commandé par la Fédération hospitalière de France (FHF) publié ce mercredi montre combien le Covid bouscule l'habituelle hiérarchie des priorités. Pour le président de la FHF, Frédéric Valletoux, "tout le monde a compris maintenant que l'hôpital a été mis à la diète depuis dix ans".

3 mn

(Crédits : GONZALO FUENTES)

Le système de santé est en tête des "enjeux prioritaires" de la prochaine élection présidentielle, pour les soignants comme pour l'ensemble des Français, selon un sondage Harris Interactive pour la Fédération hospitalière de France (FHF) publié mercredi.

L'habituelle hiérarchie des priorités bousculée par le Covid

À un an de la présidentielle, le Covid rebat les cartes des priorités: 53% des personnes interrogées classent "le système de santé français" parmi les enjeux "tout à fait prioritaires" de l'élection de 2022, au même niveau que l'emploi (54%) et nettement avant la sécurité, le terrorisme (46%) et l'éducation (44%).

La proportion monte même à 68% parmi le personnel hospitalier, secoué avant même la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 par une année de grèves et de manifestations.

Lire aussi : Deux mois après le Ségur de la Santé, les hôpitaux toujours confrontés au manque de lits et d'effectifs

Les programmes des futurs candidats pour le système de santé auront par conséquent "un rôle très important sur les choix de vote" de 47% des Français et 56% des hospitaliers, des scores supérieurs à toutes les autres priorités.

Cette enquête, réalisée du 2 au 10 mars par internet, a été menée auprès d'échantillons représentatifs de 1.029 Français majeurs et 511 hospitaliers (méthodes des quotas).

"Tout le monde a compris que l'hôpital est à la diète depuis dix ans"

Ses résultats sont inédits pour le président de la FHF, Frédéric Valletoux:

"Jamais les questions de santé n'ont été le thème fort d'une campagne présidentielle", déclare-t-il à l'AFP, jugeant "plutôt rassurant que le sujet soit abordé" car "tout le monde a compris maintenant que l'hôpital a été mis à la diète depuis dix ans".

Lire aussi : Frédéric Valletoux (FHF) : « L'État n'a pas été assez vigilant pour tirer les leçons de la première vague de COVID-19 »

Après plusieurs réformes "qui ont évité de s'attaquer aux vrais maux", il serait selon lui "incompréhensible que le prochain quinquennat ne prenne pas ce sujet à bras le corps".

Faire du 17 mars, la date du premier confinement, un symbole

Pour s'en assurer, la FHF veut "que le 17 mars devienne une journée nationale des hospitaliers", afin de faire de la date du début du premier confinement une date d'hommage et de mémoire, mais aussi "un temps de débat sur l'état de notre système public de santé", avec une première édition en 2022, à quelques semaines du premier tour de la présidentielle.

Cette initiative "portée avec l'Institut Covid Ad Memoriam" (présidé par Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, et Françoise Barré-Sinoussi, co-découvreuse du virus du sida) a été présentée par M. Valletoux à Emmanuel Macron, lors d'un entretien mardi. Selon le président de la FHF, le chef de l'État "s'est dit séduit par cette idée".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 18/03/2021 à 20:41
Signaler
C'est amusant dans mon entourage quelque soit la classe sociale et l'age, la priorité est pas la santé mais d'éliminer la macronie du pouvoir...

à écrit le 17/03/2021 à 19:54
Signaler
Plus en SANTE c'est plus de CSG-CRDS : 8.5% sur salaires et pensions et 17.2% sur les revenus du patrimoine. Plus, à cout identique c'est possible : guerre contre la bureaucratie. Plus EN TOUT c'est possible, à cout identique : meme écrasement du...

à écrit le 17/03/2021 à 19:48
Signaler
Oui mais après la santé, pour ne pas dire même en premier, l'immigration!

à écrit le 17/03/2021 à 18:03
Signaler
Bref! On ne fait rien pendant cinq ans pour se faire élire sur les promesses d'hier!

à écrit le 17/03/2021 à 17:44
Signaler
"Les Français décrètent le système de santé "enjeu prioritaire" de la future présidentielle 2022" Et sinon, sans le covid ,ce serait quoi ?

à écrit le 17/03/2021 à 17:25
Signaler
"tout le monde a compris maintenant que l'hôpital a été mis à la diète depuis dix ans". Et oui ,souvenir de 2015 : Le Samu-Urgences de France et l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) ont dénoncé jeudi une "situation sanitair...

à écrit le 17/03/2021 à 14:45
Signaler
Imaginons une copropriété où la moitié de ceux qui y habitent sont exonérées de charges. Que pensez vous du résultat d'un sondage sur l'augmentation du nombre de jardiniers, de gardiens, du personnel de nettoyage......C'est à peu près la même chose ...

à écrit le 17/03/2021 à 11:59
Signaler
En 2022 ne pas se tromper de candidat !!! choisir la personne qui veux sauver la France de l'envahissement incontrôlé . La santé c'est bien mais l'envahissement est prioritaire car à cours terme la France est foutu si rien n'est fait .

le 18/03/2021 à 20:46
Signaler
Bon bah on est foutu... vu le choix propose je vois pas qui préfère sauver la France plutôt que de monter une piscine de vacances, changer de vaisselle de l'Élisée...

à écrit le 17/03/2021 à 11:04
Signaler
Dernière chaque thèmes d’enjeux électoraux : il y a une grosse manipulation. La reconnaissance du vote blanc est un acte démocratique. Au pire je préfère , les écologistes ou l’extrême gauche . Le FN avait comme mentor le conseiller de Trump ...

à écrit le 17/03/2021 à 10:57
Signaler
vu les personnes qui ont commandé le sondage, le resultat n est pas etonnant. par contre je suis pas sur que le reponse a la question " voulez vous payer plus d impots pour financer le systeme de santé" ait un oui franc et massif. meme de la part des...

à écrit le 17/03/2021 à 10:38
Signaler
Pour moi l'enjeu principal c'est l'immigration incontrôlé que nous subissons et que nos dirigeants actuels ne font rien . Ce qui va obliger les Français à choisir un candidat qui veux sauver la France .

le 17/03/2021 à 10:51
Signaler
"Ce qui va obliger les Français à choisir un candidat qui veux sauver la France ." Il n'y en a pas, tandis que le FN faisait son beurre électoral sur un frexit, dès qu'ils ont fait 25% aux européennes captant le fric par millions de l'UE, bizarre...

à écrit le 17/03/2021 à 10:33
Signaler
C'est évident et vu comme tout est bien cadenacé en dictature financière soit marine le pen nous refait le coup de la folle-dingue comme la dernière fois laissant normalement gagner notre hurluberlu, même si c'est pas sûr non plus mais logiquement le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.