Un traitement efficace contre le Covid-19 probablement pas avant début 2021

En parallèle de la course au vaccin contre le Covid-19, des laboratoires et entreprises pharmaceutiques planchent partout dans le monde sur l'élaboration d'un traitement. Différents médicaments sont en phase d'essai clinique, comme le remdesivir, le favipravir et l'aviptadil. Aucun traitement efficace ne devrait cependant être disponible avant le premier semestre 2021, indique IHS Markit, premier fournisseur d'informations et d'expertise sur le marché mondial, l'industrie et les techniques.

5 mn

(Crédits : Pixabay)

Alors que pas une semaine ne passe sans une annonce sur la sortie prochaine d'un vaccin contre le Covid-19, on en oublierait presque que des traitements sont aussi à l'étude. Un grand nombre de médicaments fait actuellement l'objet d'essai comme le rappelle IHS Markit, premier fournisseur d'informations et d'expertise sur le marché mondial, l'industrie et les techniques.

« En l'absence de vaccin, des thérapies efficaces contre le Covid-19 et ses complications sont recherchées de toute urgence pour aider à atténuer les conséquences les plus graves de l'infection et réduire la durée de l'excrétion du virus et de l'infectiosité », explique dans un communiqué Gustav Ando, ​​responsable des sciences de la vie et des services à l'industrie de l'entreprise.

Des médicaments, qui font l'objet d'autorisation d'utilisation d'urgence dans le cadre du Covid-19, pourraient ainsi être remplacés par des produits plus efficaces - certains avec des mécanismes similaires - à mesure que les résultats d'essais contrôlés deviennent disponibles. Pour Gustav Ando, « ceci est d'autant plus important que le délai d'approbation d'un médicament connu réutilisé serait beaucoup plus court que celui d'un vaccin, car la sécurité de base devrait déjà être établie. Il y a eu un effort de recherche majeur dans le monde entier, des centaines d'essais et d'enquêtes ayant été lancés pour un large éventail de composés existants et nouveaux, bien que le succès ait été jusqu'à présent relativement limité ». La société considère en effet qu'un traitement efficace et pleinement approuvé contre le Covid-19 ne sera probablement pas disponible avant le premier semestre 2021.

Lire aussi : Covid-19 : le point sur la pandémie en France, en Europe et dans le monde

Quels sont les essais en cours ?

Le remdesivir, porté par le laboratoire américain Gilead Sciences, est le premier à avoir obtenu une homologation officielle. En mai, la Food and Drug Administration (FDA) américaine (l'administration des denrées alimentaires et des médicaments) lui a délivré une approbation pour le traitement des patients hospitalisés atteints de COVID-19 sévère. Le 25 juin, l'agence européenne du médicament a recommandé son autorisation, en attendant l'accord final de la Commission européenne. Au vu des résultats de ses essais cliniques, ce médicament semble accélérer la guérison des patients gravement atteints. Selon une étude internationale financée par l'Institut national américain des maladies infectieuses (NIAID) et publiée dans le New England Journal of Medicine, le remdesivir permet aux malades hospitalisés de se rétablir en 11 jours, contre 15 jours dans le groupe placebo. Mais il présente une faible réduction du taux de mortalité (avec 3%) et reste loin d'une solution fiable contre la maladie.

Lire aussi : Covid-19 : le remdesivir vaut-il vraiment les 2.000 euros par traitement réclamés par Gilead ?

Un essai de phase III utilisant l'antiviral Avigan (favipravir) vient de terminer le recrutement de ses futurs patients a annoncé Fujifilm, le géant japonais qui détient le laboratoire proposant ce médicament. 100 personnes étaient recherchées et ont été trouvées avec quelques jours de retard, le recrutement s'étant temporairement interrompu à mesure que le nombre d'infections au Japon diminuait. L'essai est axé sur les patients hospitalisés pour cause de Covid-19, âgés de 20 à 74 ans et atteints de pneumonie non sévère. Il s'agit d'un essai adaptatif, randomisé et multicentrique conçu pour comparer l'Avigan en tant que complément aux soins standard par rapport à la norme soins seuls. D'autres essais cliniques sur ce médicament devraient être lancés courant août aux Philippines chez 100 patients âgés de 18 à 74 ans dans quatre hôpitaux de Manille pendant neuf mois. L'Avigan a été fourni aux Philippines via une subvention du gouvernement japonais.

Au Canada, c'est la société pharmaceutique Appili Therapeutics qui a obtenu de la FDA le 10 août dernier l'autorisation d'étendre ses tests de phase II en cours sur le favipiravir en tant qu'option de traitement préventif potentiel contre le Covid-19. Appili a l'intention d'inscrire 760 participants à son essai clinique au Canada et aux États-Unis. Des essais américains sur le favipiravir sont aussi en cours dans des établissements de soins de longue durée.

Enfin, la société suisse Relief Therapeutics s'est déclarée « optimiste » auprès de Reuters quant à l'approbation de l'utilisation de sa formulation inhalée d'aviptadil, RLF-100, pour les cas de complications respiratoires du Covid-19 dans les prochains mois. Son partenaire américain NeuroRx mène en parallèle plusieurs essais, dont une étude de phase IIb / III chez des patients atteints de Covid-19 gravement malades. Bien que l'aviptadil soit déjà largement approuvé pour plusieurs indications différentes et que l'innocuité soit établie, davantage de données sont encore nécessaires concernant son efficacité sur des cas de complications liés au Covid-19.

La course aux vaccins s'accélère

Cet été, pas moins de 168 candidats vaccins contre le Covid-19 sont en cours de développement. Vingt d'entre eux ont déjà entamé leur phase d'essais cliniques, c'est-à-dire testés sur l'être humain. En trois phases, ces essais doivent contrôler que le cocktail est bien toléré par l'organisme, qu'il convient aux différents profils de patients et qu'il se montre efficace en cas de contamination. Parmi eux, quatre ont entamé la phase 3, l'ultime étape.

Lire aussi : Vaccins anti-Covid: les 5 questions qui se posent

5 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 21/08/2020 à 7:35
Signaler
Comment pouvez-vous passer sous silence la prescription du Pr. Raoult dans cet article ? Cet "oubli" le décrédibilise et c'est dommage ! On ne peut plus aujourd'hui raconter n'importe quoi sans prendre des risques... Le citoyen Lambda s'informe en ef...

à écrit le 20/08/2020 à 22:18
Signaler
"Parmi eux, quatre ont entamé la phase 3, l'ultime étape." en Russie la phase III n'existe pas (elle dure souvent 3 ans). Ils semblent organisés autrement, voire font une phase III qui est plus brève et pas déclarée comme telle (question de procédur...

à écrit le 20/08/2020 à 21:23
Signaler
« En Allemagne, l’utilisation importante d’hydroxychloroquine, d’azithromycine et d’une grande quantité de plasma hyperimmun a permis de contenir le taux de mortalité à moins de 3%. Mais dans un grand silence, comme les Allemands savent le faire » ...

à écrit le 20/08/2020 à 17:54
Signaler
Pendant ce temps : La Russie accélère la cadence pour son vaccin anti-Covid-19, très critiqué par de nombreux pays et qui fait l'objet de nettes réserves de l'OMS. Annoncé en fanfare le 11 août par Vladimir Poutine mais perçu avec scepticisme à ...

le 23/08/2020 à 9:13
Signaler
Contrairement au Moderna, constitué de fragments d'ARN récupérés, qu'on veut nous faire gober et dont on (=grand public) ne connaît pas le fonctionnement réel, le vaccin russe est classiquement développé à partir de souche de plusieurs coronavirus de...

à écrit le 20/08/2020 à 15:03
Signaler
Pas un seul mot sur la chloroquine ?

à écrit le 20/08/2020 à 13:32
Signaler
Ce serait bien d'avoir une vue mondiale de ce qui s'expérimente actuellement, et non une vue centrée seulement sur les essais US (directement aux USA ou via d'autres pays comme la Suisse) ou Japonais. En Europe, il y a bien d'autres essais non évoqué...

le 20/08/2020 à 22:36
Signaler
vous seriez en mesure d'estimer la pertinence vu les états d'avancement de ces essais ? Dont des faux espoirs, ça va à 90% puis chute = abandon. Les gens ne comprennent pas quand c'est trop annoncé en détails qu'ensuite ça fasse pschiiiit, la Scienc...

à écrit le 20/08/2020 à 12:15
Signaler
Pourquoi ce que pratique Marseille et son institut dirige par le Prof. Raoult n'est pas evoque, malgre son evident succes ?. Impasse volontaire.

le 20/08/2020 à 15:29
Signaler
De quel succès parlez vous ?

le 20/08/2020 à 16:53
Signaler
Bien sûr, c'est tabou, ça ne coûte pas cher et ça ne rapporte donc rien aux gros laboratoires donc pas de marge à faire passer...

le 20/08/2020 à 22:29
Signaler
en phase avec complication, ça s'avère nul de chez nul, même en mode "homéopathique" (effet du cerveau sur la guérison, très puissant le cerveau, quand il ne croit pas ça marche pas, une infirmière qui donne un cachet ça marche moins bien que le méde...

à écrit le 20/08/2020 à 12:06
Signaler
Les journalistes de la Tribune intégreront ils que Covid est du genre féminin , Covid19 acronyme de Corona virus 2019 disease Disease maladie est à ma connaissance du genre féminin. Cela dit exemple type de l'article sans intérêt.

le 20/08/2020 à 20:03
Signaler
sauf erreur de ma part, en langue anglaise, seuls des personnes ou des animaux sont du genre masculin ou féminin.... le reste est neutre ! Disease étant un terme anglais, c'est donc le genre neutre qui s'applique !!!

le 20/08/2020 à 22:41
Signaler
Mouais, le neutre devient féminin chez nous, parler de "covid-19" évitera, de façon neutre, de le genrer. Ou le virus covid, là ça tient la route. En allemand, il est, oups, elle est féminine (die) ou masculine (der) voire das, la covid ? :-) Un vra...

le 21/08/2020 à 16:17
Signaler
Covid est l’acronyme de COrona VIrus Disease, et les sigles et acronymes ont le genre du nom qui constitue le noyau du syntagme dont ils sont une abréviation. Donc ici féminin. On dit ainsi la S.N.C.F. (Société nationale des chemins de fer françai...

à écrit le 20/08/2020 à 9:32
Signaler
il est quasi certain que nous aurons rapidement un vaccin (peut-être pas disponible pour tous..) d'ici la fin de l'année: Donc tous les autres sujets (masques en entreprises, traitement sont à relativiser); merci pour ce point sur les traitements.

à écrit le 20/08/2020 à 8:59
Signaler
Cet article n'apporte rien de nx sous le soleil de la lutte contre le Covid ds les pays de l'OCDE. Le tapage médiatique que l'on fait depuis des mois autour du remdesivir de Gelead et les gds espoirs qu'on suscité son homologation outre atlantique n...

le 20/08/2020 à 20:06
Signaler
Je ne sais pas si le continent africain a un secret, mais j'observe depuis des mois les chiffres du pays de ce continent le plus touché par la pandémie, et je constate qu'en Afrique du Sud, il n'y a pas de régression !!!

à écrit le 20/08/2020 à 8:11
Signaler
Un traitement efficace contre le covid ? Éteignez la télé.

à écrit le 19/08/2020 à 18:25
Signaler
C'est déjà pas mal, si les délais sont tenus !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.