Vaccins : Sanofi vise une disponibilité au premier semestre 2021

 |  | 489 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Charles Platiau)
Bien que plus lent que des laboratoires concurrents, le Français Sanofi se montre confiant et table sur le premier semestre 2021 pour obtenir un vaccin contre le Covid-19. Le groupe affirme pouvoir produire jusqu'à un milliard de doses par an.

La course aux vaccins contre le Covid-19 bat son plein. Et le laboratoire Sanofi entend ne pas se laisser distancer. Il mise en outre sur un meilleur taux de réussite dans ses recherches et assume même prendre son temps par rapport à ses concurrents. Même si le groupe français annonce qu'un vaccin devrait être disponible au premier semestre 2021, Moderna, une biotech américaine, et le britannique AstraZeneca sont en tête de liste.

"Nous sommes un peu plus lents mais nous sommes plus susceptibles de réussir", a confirmé Paul Hudson, le directeur général de Sanofi.

"Notre probabilité d'obtenir une efficacité du vaccin de plus de 70% est probablement supérieure à celle de qui que ce soit d'autre" a assuré Paul Hudson lors d'un point presse en amont d'une journée pour les investisseurs du groupe ce mardi 23 juin.

Lire aussi : Un vaccin contre le COVID-19 sera testé sur 30.000 volontaires à partir de juillet

Une concurrence féroce des labos pour être les premiers

Sanofi n'est pas le seul à prétendre à trouver rapidement un vaccin. D'autres laboratoires ont déjà débuté les essais cliniques, dont la biotech américaine Moderna, qui compte entrer dans la phase III en juillet. De même, le géant britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford ont indiqué de leur côté attendre des résultats cet automne sur l'efficacité du vaccin qu'ils développent conjointement.

Face à cela, Sanofi reste tout de même confiant puisque le laboratoire considère être "le seul vaccin dans la course qui offre une plateforme prouvée, qui fonctionne à grande échelle".

Lire aussi : Covid-19: Sanofi et GSK s'allient pour trouver un vaccin

Plus précisément, Sanofi travaille au développement de deux vaccins contre le Covid-19. Le premier est développé avec GSK, le géant britannique de l'industrie pharmaceutique. Il utilise la technologie dite de l'ADN recombinant, utilisée pour un vaccin antigrippal. C'est ce vaccin, dont la capacité de production pourrait atteindre un milliard de doses par an, qui devrait être disponible au premier semestre de 2021.

100 projets de vaccins dans le monde

Le second vaccin est élaboré avec l'Américain Translate Bio, une biotech cotée au Nasdaq qui développe des médicaments à base d'ARN messager. Sanofi a d'ailleurs annoncé ce mardi renforcer sa collaboration avec Translate Bio pour la prévention des maladies infectieuses. L'essai clinique doit débuter d'ici la fin de l'année pour une potentielle approbation au second semestre 2021. Le laboratoire français affirme pouvoir produire entre 90 et 360 millions de doses de ce vaccin chaque année.

Lire aussi : Un vaccin contre le COVID-19 sera testé sur 30.000 volontaires à partir de juillet

Au total, l'OMS comptabilisait en mai plus de 100 projets de vaccins contre le Covid-19 en lice dans le monde. L'OMS classe la centaine de projets en cours dans huit catégories différentes, qui correspondent à des types de vaccins éprouvés ou au contraire expérimentaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2020 à 19:12 :
Vu que Sanofi sait vraiment bien visé en ce moment .. ont est pas près de le voir ce vaccin
a écrit le 24/06/2020 à 8:35 :
Et pendant qu'on s'acharne à développer un vaccin pour éradiquer un virus, qui sommes toutes reste peu létal pour la majorité de la population, rien n'est fait pour développer de nouveaux antibiotiques. Le danger maximum n'est pas les virus, mais les bactéries qui sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :