Vaccin : il serait "inacceptable" que Sanofi serve en premier les États-Unis, s'insurge Pannier-Runacher

 |   |  408  mots
Le gouvernement américain a le droit aux plus grosses pré-commandes, car les États-Unis ont investi pour essayer de protéger leur population, a déclaré, mercredi, le directeur général du groupe, Paul Hudson.
Le gouvernement américain "a le droit aux plus grosses pré-commandes", car les États-Unis "ont investi pour essayer de protéger leur population", a déclaré, mercredi, le directeur général du groupe, Paul Hudson. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
La secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher a réagi aux propos du directeur général du groupe qui a déclaré, mercredi, que si Sanofi trouvait un vaccin, les États-Unis seraient les premiers servis.

Il serait "inacceptable" que le groupe pharmaceutique Sanofi serve en priorité les États-Unis s'il trouve un vaccin contre le Covid-19 comme l'a affirmé son patron mercredi, a jugé jeudi la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher.

"Pour nous, ce serait inacceptable qu'il y ait un accès privilégié de tel ou tel pays sous un prétexte qui serait un prétexte pécunier", a déclaré la secrétaire d'État sur Sud Radio.

America first

Le directeur général du groupe, Paul Hudson, a affirmé mercredi que Sanofi servirait "en premier" les États-Unis s'il trouvait un vaccin car ce pays "partage le risque" des recherches dans le cadre d'un partenariat avec l'Autorité pour la recherche et développement avancée dans le domaine biomédical (Barda).

Le gouvernement américain "a le droit aux plus grosses pré-commandes", car les États-Unis "ont investi pour essayer de protéger leur population", a-t-il expliqué dans un entretien à l'agence Bloomberg.

Il a précisé que cette avance pourrait être de quelques jours ou quelques semaines.

Lire aussi : Covid-19: le point sur la course aux vaccins dans le monde

Olivier Bogillot, le responsable français du géant pharmaceutique, s'est à son tour exprimé ce jeudi pour dire que Sanofi ne distribuera pas prioritairement aux États-Unis un éventuel vaccin contre le Covid-19 si l'Union européenne se montre aussi "efficace" pour financer son développement.

"Les Américains sont efficaces en cette période. Il faut que l'UE soit aussi efficace en nous aidant à mettre à disposition très vite ce vaccin", a déclaré sur la chaîne BFMTV le président de Sanofi France, Olivier Bogillot.

La question de l'accessibilité

Mercredi soir, le groupe a précisé dans un communiqué que "la production sur le sol américain sera principalement dédiée aux États-Unis et le reste de [ses] capacités de production sera alloué à l'Europe, à la France et au reste du monde".

Il s'est aussi engagé à ce que son éventuel vaccin "soit accessible à tous".

Lire aussi : L'OMS mobilise le monde pour un accès universel aux vaccins

Mme Pannier-Runacher a indiqué avoir "immédiatement contacté" le groupe pharmaceutique français après les propos de son directeur général.

"Le patron de Sanofi France m'a confirmé que le vaccin serait accessible à tous les pays et évidemment [...] aux Français, ce d'autant qu'il a des capacités de production en France", a-t-elle indiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2020 à 16:58 :
Encore un « Fleuron » français phagocyté par les capitaux étrangers, surtout américains, et donc plus vraiment français …
Les grandes entreprises américaines et anglaises sont protégées par leurs riches fonds de pension, les grandes entreprises allemandes ont les banques régionales allemandes qui veillent jalousement sur leur capital.
Nos grandes entreprises très sous-capitalisées sont obligées d’aller chercher à l’étranger les capitaux qui leur manquent.
Osons imaginer un dispositif légal pour inciter nos banques, ou les régions, à participer de manière importante au capital des grandes entreprises qui constituent le socle de notre industrie (il en reste encore un peu) et donc de notre richesse – avec bien sûr si possible en même temps des incitations à la re-localisation.
Réponse de le 16/05/2020 à 7:43 :
que ce soit nos banquiers ou nos politiciens
ce qui les motive c'est l'évasion de capitaux
même quand un ministre est pris la main dans le sac
quelle sa peine ridicule comparé a un quidam qui subtilise la même somme
, aidé et bien aidé par une justice
complice
depuis 1974 un nombre incalculable d'entreprise ont quitté la France
avec pour certaine des primes de l'etat
a écrit le 15/05/2020 à 12:52 :
constat : l'europe de la santé n'existe pas ; c'est chacun pour soi et Dieu pour les plus riches . Sanofi qui fait 6 fois plus de CA aux USA qu'en France va donc naturellement distribuer un vaccin éventuel en quantité sans doute 6 fois plus importante aux USA qu'en France , et ce d'autant plus facilement que l'autorisation de mise sur le marché sera délivrée bien plus tôt aux USA . c'est d'ailleurs sur ce point que le DG de Sanofi semble vouloir alerter les autorités européennes et françaises qui si elles prennent du retard à autoriser la mise sur le marché dans l'union européenne ,elles devront assumer que les livraisons soient faites après celles des pays qui auront autorisé la commercialisation et passé des commandes fermes .
alors il serait préférable pour éviter un remake de l'opération achat de masques par l'Etat français ( dont on a vu le déplorable résultat ) que notre gouvernement se mobilise pour garantir une homologation du vaccin et son autorisation de commercialisation qui ne soit pas décalée par rapport aux USA et UK en particulier .
Mme Pannier-Runacher au boulot !
a écrit le 15/05/2020 à 11:37 :
Rien de choquant, c'est le libéralisme, dont l'un des fondements est le droit contractuel. Ça se passe comme ça tous les jours dans beaucoup de secteurs. Si l'atterante Panier Runnacher n'a toujours pas compris le monde qu'elle défend, il faut qu'elle retourne à l'école chez son pote Blanquer. De toute façon, elle ne sert à rien, comme tous ces secrétaires d'état inexistants et incompétents. Qui les connaît? Qui se souvient d'eux ? Qui peut citer une action vraiment marquante et concrète initiée par un secretaire d'état ? D'ailleurs, à propos des secrétaires d'état, leurs cabinets et leurs privilèges, en voilà une piste d'économies intéressante.
a écrit le 15/05/2020 à 10:43 :
C'est une forme de chantage particulièrement répugnante.

Le groupe a distribué 13 milliards de dividende a ses actionnaires l'an passé et il a une rentabilité extraordinaire de l'ordre de 30%.

Il n'a donc pas besoin de fonds publics pour mener cette recherche mais à l'évidence il veut que les risques soient endossés par d'autre... tout en s'assurant que les bénéfices éventuels, qui seraient colossaux, lui restent.

Si ça continue comme çà, on finirait presque à souhaiter que les chinois, qui ont quelques mois d'avance, et aucune restriction administrative, trouvent un vaccin avant et infligent à Trump l'humiliation du siècle.
Réponse de le 15/05/2020 à 11:41 :
Personnellement, je n'aurais pas trop confiance envers un vaccin chinois. Si c'est la même camelote que ce qu'ils nous vendent à longueur d'années... oui, c'est caricatural et sectaire, mais par les temps qui courent, ça me fait du bien.
a écrit le 15/05/2020 à 9:06 :
nos dirigeants s'offusque mais c'est bien ce qu'ils voulais
la mondialisation a l'extrême
ce sont eux qui ont vendu des pans entier de notre industrie
avec pour but avec la complicité des écolos pour délocalise et faire partir ceux qui pollue sen prendre ce jour a Sanofi ok pour menace et racket et extorsion de fonds
oui mais l'entreprise n'est plus française mais mondial
dans ce contexte il faut revenir a juger tous ceux qui ont participé a la destruction
de l'industrie française et depuis 1974 et le pillage Boussac.
la destruction de Thomson, les aciéries ,Moulinex
et dans la majorité des cas par décision de politiciens
et sans oublié les mesures administrative ou il est interdit en France certain produits
mais autorisé a la concurrence et que dire simplement de la fiscalite
très disparate en Europe avec ses propres paradis fiscaux Irlande, Luxembourg ,
pays bas ce n'est pas une reforme qu'il faut mais une reconstruction totale
a commencé par les entreprise banquaire
Réponse de le 15/05/2020 à 17:32 :
Vous oubliez juste de citer entre autres :
Pechiney, Arcelor, Solvay, Usinor, Alcatel, Technip, Lafarge, SFR, Alstom, Dantressangle, Business Object, Brandt, Rhodia, STX, Rossignol, Club Med, Essilor , etc ..
– en attendant peut-être bientôt Alstom Rail, Areva, PSA, et pourquoi pas Renault ….
a écrit le 15/05/2020 à 8:06 :
Ce serait "inacceptable" mais .....parfaitement toléré ! , avec en décoration des indignations outrées mais aucune mesure coercitives .....
......du déja vu ........trop de fois !
a écrit le 14/05/2020 à 18:42 :
C'est tout le problème de la dette, on veut tout sauf payer car les sous on en a plus, on a même gaspillé ceux de nos enfants et petits enfants.
a écrit le 14/05/2020 à 18:34 :
Quelle hypocrisie de la part de la France et la communauté européenne. Il n'ont même pas perçu le clin d’œil du président de Sanofi à la communauté Européenne.
Alors qu'une dizaine de milliards sont en nécessaires (recherche, tests, laboratoires, essais cliniques, approbation de la FDA, production, etc.), que les cinq usines je crois de Sanofi sont aux USA, que l'exécutif Américain s'est déjà inscrit en avançant des sommes d'argent importantes, etc.etc. toujours la même histoire.
On crie au scandale, cela fait plus de 15 ans que les investissements en termes de recherches médicales sont en berne, voire réduits à leur plus simple expression. on préfère faire du social et toujours du social. Dans certains pays on parle peu mais on agit. Voilà la différence, désolé de dire tout haut que la France n'a plus les moyens de jouer dans la même cour depuis longtemps et je le regrette vivement car nous avons des scientifiques de très très haut niveau mais il sont mieux soutenus à l’étranger.
Alors que la communauté Européenne pouvait être à la hauteur et jouer à force égale avec les grandes puissances (chine, Russie, USA, bientôt l'Inde), non elle se complet dans un fonctionnarisme embourbé qui n'a rien de pragmatique parce que les états souverains ne veulent pas perdre leur pouvoir qui au fil des années est presque nul vis à vis des forces géopolitique en présence dans ce monde en mouvement.
a écrit le 14/05/2020 à 16:29 :
Dés le début Trump a convoqué Sanofi pour essayer de trouver un vaccin . pendant ce temps qu'à fait Macron ??? il a dit aux Français restez chez vous. Pendant deux mois on a eu droit à 1 km Maintenant 100Km cela ne me suffit pas surtout si on veut des touristes et ouvrir les restaurants et hôtels si les touristes ne peuvent pas circuler c'est bizarre, seul un énarque peut imaginer cela.
Réponse de le 14/05/2020 à 17:25 :
Trump n'a pas besoin de convoqué Sanofi. Le prix des médicaments aux USA, 4 fois plus cher qu'en Europe, suffit pour que Sanofi préfère les vendre aux USA
a écrit le 14/05/2020 à 15:29 :
Quel vaccin ? il me semblait qu'en ce qui concerne les virus ça ne peut pas exister (sauf miracle)
Réponse de le 15/05/2020 à 10:54 :
Il existe un vaccin contre la grippe saisonnière, qui est causée par un virus.

On est même obligé de le redésigner tous les ans parce que le virus de la grippe mute assez facilement et on doit faire un pari plusieurs mois avant l'épidémie sur la forme qu'il aura en janvier.
a écrit le 14/05/2020 à 15:12 :
Je ne suis pas persuadé que la sortie d'APR terrorise sanofi. D'autre part si elle réclame pour la France un droit d'accès privilégié au vaccin, alors elle ne vaut pas mieux que Trump.

Le seul moyen d'assurer la plus grande et rapide diffusion du vaccin serait de rendre son brevet public, de manière à ce que tous les laboratoires puissent le produire et que les prix restent contenus.
Le pire serait que Sanofi organise la pénurie pour faire flamber les prix... et cela serait effectivement moralement inacceptable.

Est ce que l'Etat français a des moyens d'agir? dans une certaine mesure, oui.

Sanofi bénéficie d'un gros paquets d'aides (CICE, CIR...) et il a besoin de la bienveillance des autorités française pour son accès au marché local. l'UE pourrait également faire pression.

D'où le retour rapide du dirigeant de sanofi France pour éviter un retour de flamme des européens.
a écrit le 14/05/2020 à 14:59 :
1)pour Agnès Panier-Runacher : pécunIAIRE aussi bien au masculin qu'au féminin.

2)Sanofi est une société FRANCAISE financée en grande partie par nos impôts !!!
a écrit le 14/05/2020 à 14:07 :
ça me choque moins que la France qui vend son blé à la Chine (qui dispose déjà de grosses réserves) au lieu de pays dont la population meurt de faim.
Réponse de le 14/05/2020 à 16:06 :
On vend ce qu'on peut pour payer une partie de ce qu'on achète.
Les pays dont la population meurt de faim n'ont rien à faire de blé vendu. Il leur faut du blé gratuit … toujours plus.
a écrit le 14/05/2020 à 14:03 :
C'est un faux problème. Tous les américains seront vaccinés avant que Sanofi ait eu son autorisation de vacciner en France
a écrit le 14/05/2020 à 13:53 :
Pour mettre un terme au "scandale" d'une société privée qui ose décider de sa gestion, il suffirait qu'elle déplace son siège à l'étranger comme part significaive et croissante des entreprises françaises.
a écrit le 14/05/2020 à 13:32 :
Et si on faisait l'inverse, financer la société américaine qui a mis au point le vaccin du covid du cochon (un des covid du cochon similaire au notre) pour d'adapter à l'être humain?
Le processus serait forcément le même, la moîtié des recherches déjà au point.
a écrit le 14/05/2020 à 13:24 :
Pour le moment une entreprise bonne à rien sans solutions ....
a écrit le 14/05/2020 à 13:00 :
Quand je serai grand moi aussi je veux être Big Pharma, c'est super comme métier car le développement du vaccin va être pris en charge par les états et sa vente va rapporter des milliards payés par les peuples. Autrement dit pas de dépense, que des recettes. Ah oui j'ai hâte :(
a écrit le 14/05/2020 à 12:46 :
mais evidemment
elle ne debourse rien et veut etre public prioritaire, comme c'est l'usage en france chez tous les beneficiaires de la cmu et autres logements sociaux
he ma chere dame, si vous vouliez une solution pac chere dispo de suite en stade precoce pour limiter les degats, vous pouviez demander a Didier Raoult; de la chloroquine pas cher et dispo tout de suite ( oui bon je sais l'afrique et l'asie du se ont mis la main sur les stocks dispos...)
quand on 'est pas foutu de commander des masques et du gel, la ramener avec sa science pour un eventuel vaccin, c'est plus que grossier
Réponse de le 14/05/2020 à 17:23 :
Combien ont déboursé les américains. Le Credit Impots Recherche de la France c'est plus de 150 millions d'Euros. Sans compter que Sanofi a du bénéficier du chomage partiel, des prets garantis de l'état et probablement des plans de relance en cours à l'étude
a écrit le 14/05/2020 à 12:44 :
"Le patron de Sanofi France m'a confirmé que le vaccin serait accessible à tous les pays et évidemment [...] aux Français.

(...) = ensuite
a écrit le 14/05/2020 à 12:13 :
Injuste et révoltant? Sans doute... Mais nous sommes dans monde ultralibéral où on traite les pays selon le rang de puissance qu'ils occupent. Quand on n'est plus rien, et qu'on s'en glorifie, on passe après les autres et on assume.
a écrit le 14/05/2020 à 10:53 :
Un numero cette panier, lerem, ca marche a cote de la plaque.
a écrit le 14/05/2020 à 10:50 :
S'insurgeait c'est bien, financez un projet c'est préférable lorsqu'un labo Français comme Sanofi est obligé d'être une fois de plus à la remorque des USA pour lancer ses recherches, dur le plan financier, et où est l'UE dans cette recherche. Aujourd'hui on doit avoir les premiers résultats UE; on verra mais apparemment la France se serait aussi trouvée bien seule.
Réponse de le 14/05/2020 à 13:41 :
La recherche fondamentale en France est en berne depuis 2010, après une grande misère de 2000 à 2010.
Quand on regarde l'extraordinaire quantité de recherches concernant
les covid, sur les centaines de chercheurs aucun nom français.
Il y a eu un savant fou qui a travaillé sur la question à l'INRA, mais le service non rentable a été liquidé, sinon on aurait gagné 10 ans d'avance sur tous les pays du monde entier.
a écrit le 14/05/2020 à 10:28 :
Surpris que la décision de Sanofi choque... L'entreprise est quand même libre de servir d'abord ceux qui mettront le plus d'argent dans la recherche ! Les européens n'ont qu'à mettre la même somme et ils seront traités de la même manière. Y en a qui rêvent sur la manière dont fonctionne le business partout dans le monde et dans toutes les entreprises... Si l'état français a les moyens, il rachète 50% des actions de Sanofi et là il fera ce qu'il veut mais tout le monde sait bien que c'est le déclassement garantit pour une entreprise dès que c'est un état quel qu'il soit qui prend les décisions !
Réponse de le 14/05/2020 à 17:20 :
Justement. Quelle est la somme mise par les américains. Le Credit impot recherche pour Sanofi c'est plus de 150 millions d'euros
Ce n'est pas pour rien que certains centre de recherches sont implantés en France: Credit Impot Recherche et bonne formation des salariés.
Maintenant le prix des médicaments aux USA sont 4 fois plus cher qu'en Europe. C'est peut être la véritable explication
a écrit le 14/05/2020 à 10:23 :
C’est pourtant simple à comprendre.
Vous donnez toujours la priorité à vos amis. Dans le business l’amitié se mesure en « sonnant et trébuchant ». Les USA investissent pendant que l’Europe discute. La France sera bien servie et les USA
a écrit le 14/05/2020 à 9:50 :
Ohhh quelle surprise, on place (ou on laisse placer) un anglo-saxon à la tête de nos pépites françaises et on s'étonne ! C'est vraiment une sacré découverte que chaque pays roule pour soi ... Et qu'il y a encore (surprise!) des personnes qui ont des consciences nationales pour protéger en priorité les leurs.

Et le démantelement de Sanofi prévu pour 2021-2022, cela est aussi étonnant venant d'un anglo-saxon...

Pathétique de naïveté et de mondialisme niais
a écrit le 14/05/2020 à 9:49 :
Combien de millions d'euros de CIR (Crédit d'Impôt Recherche) bénéficie-t-elle chaque année?
SANOFI remercie CHALEUREUSEMENT le peuple français pour un tel investissement à long terme qui lui assurera des bénéfices futurs sans rien en retour.

QUEL BEL EXEMPLE DE PATRIOTISME DU PATRONAT FRANÇAIS.
Réponse de le 14/05/2020 à 10:52 :
Sanofi une coquille vide sans les dollars US.
a écrit le 14/05/2020 à 9:48 :
Et voici le nouveau monde...
a écrit le 14/05/2020 à 9:41 :
Nos LREM ressemblent à tous les téléspectateurs impuissants derrière leur télé qui commentent les informations. Quelle lamentable faiblesse, plus de France, pas d' UE, nous sommes livrés à la cupidité des riches de ce monde.

Vite un frexit.
a écrit le 14/05/2020 à 9:41 :
Merci , merci , Mme Pannier , tu vas nous sauver , toi et bruno lemaire .Ah , si on ne vous avez pas ? enfin non ! heureusement que nous vous avons !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :