Eric Besson assure que l'augmentation de capital d'Areva est "imminente"

Le ministre de l'Industrie et de l'Energie a confirmé dimanche qu'une "première étape" de l'augmentation de capital du groupe nucléaire était "imminente" sans pour autant s'avancer ni sur une date ni sur son montant. Le fonds souverain du Koweït y participerait ainsi que l'Etat français.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

A en croire Eric Besson, la "première étape" de l'augmentation de capital d'Areva est "imminente". Mais le ministre de l'Industrie, qui s'exprimait ce dimanche sur Eruope 1, se garde bien d'en dire davantage.  "Je ne sais pas vous dire si c'est dans quelques heures (ou) dans quelques jours." a-t-il ésimplement assuré. "Les tractations sont en cours" et avancent bien avec le fonds souverain du Koweit et "l'idée que l'Etat apporterait sa contribution à l'augmentation de capital" a été arrêtée, a-t-il ajouté.

Prié de dire si le fonds souverain du Qatar et le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries étaient totalement écartés de l'opération, il a répondu : "Non." "Qui dit première étape, dit possibilité, en deuxième étape, de discuter, de négocier avec d'autres: le Qatar, Mitsubishi, éventuellement d'autres encore", a-t-il déclaré.

Interrogé sur une possible participation d'EDF ou d'Alstom, il a ajouté : "Visiblement, le président de la République n'a écarté aucune piste de travail. En tous cas, tous ceux que vous avez cités peuvent discuter avec l'Etat."

Le gouvernement s'était fixé comme objectif de boucler l'augmentation de capital avant la fin de l'année. Cette opération, estimée entre 1,5 et 3 milliards d'euros, doit permettre au groupe nucléaire de financer ses investissements. Selon le "Journal du dimanche" du 5 décembre, la négociation devrait aboutir « ce week-end ou en tout début de semaine ». Areva est contrôlé à près de 90% par l'Etat français.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 06/12/2010 à 10:32
Signaler
L'état français souscrirait à une augmentation de capital d'Areva ? Ah, non ! Le contribuable n'a rien à faire dans cette galère. Il est déjà assez sollicité, assez trompé, assez abusé sans ça. Que d'autres, volontaires, veuillent y aller, ça les reg...

à écrit le 05/12/2010 à 22:11
Signaler
On s'est moqué de Miss Maggy durant des années, mais j'ai l'impression qu'on fait aussi bien... Question en passant : reste-t-il encore quelque chose a vendre, avant le grand dépôt de bilan de la nation ?

à écrit le 05/12/2010 à 18:25
Signaler
Areva bradée au Koweit, vous en cauchemardiez ? Watch it, Sarkozy et Besson vont le faire ! Tout est possible, surtout le pire avec ce gouvernement. Et hop on baisse le pantalon devant les Koweitis !

à écrit le 05/12/2010 à 16:54
Signaler
areva l'entreprise qui perd 1,5 millaird d'euro a chaque commande de reacteur bientot controlée par le koweit ?

à écrit le 05/12/2010 à 13:47
Signaler
Pauvre général de Gaulle, tous nos politiciens de droite s'en réclament et pourtant ! Nous vendons toutes nos entreprises à valeur ajoutée à des fonds mondiaux. La France n'est plus elle même, elle ne vit plus que par procuration auprès des entrepris...

le 05/12/2010 à 20:48
Signaler
tu n as qu à renoncer à ta retraite et à la sécu alors car depuis le Général , ce pays ne sait pas vivre sans dépenser plus qu il n encaisse tu peux aussi baisser les salaires des fonctionnaires. alors tu brades les entreprises ou tu divises par 2...

le 06/12/2010 à 1:14
Signaler
Crise financière: les États européens ont apporté 1.100 milliards d'aides à leurs banques en 2009... http://www.mediapart.fr/journal/economie/031210/crise-financiere-les-etats-europeens-ont-apporte-1100-milliards-daides-leurs

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.