Qui va succéder à Anne Lauvergeon à la tête d'Areva ?

 |   |  350  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Un comité de nomination vient de se mettre en place. Sa mission : proposer trois noms à Nicolas Sarkozy. Les rumeurs vont bon train. Parmi les noms les plus cités : Marwan Lahoud et Yazid Sabeg.

Proposer trois noms à Nicolas Sarkozy à la fin du mois pour prendre la tête d'Areva, alors que le mandat de l'actuelle présidente du directoire, Anne Lauvergeon, s'achève en juin. C'est l'objectif, d'un comité de nomination qui vient de se mettre en place selon nos informations confirmant celles de l'AFP.

"Fin janvier reste néanmoins un objectif très ambitieux" explique à La Tribune un proche de cette commission qui comprend cinq administrateurs du groupe nucléaire. Présidée par le président du conseil de surveillance du groupe Jean-Cyril Spinetta, nucléaire, cette commission regroupe aussi François David, président de la Coface, René Ricol, commissaire général à l'investissement, Oscar Fanjul, vice-président de Lafarge et de l'experte comptable Guylaine Saucier. Un chasseur de tête aurait d'ores et déjà été choisi.

"Nicolas Sarkozy tient à ce que les délais soient tenus. Il y a une certaine urgence car il faut que le nouveau (président d'Areva ) regarde les contrats en cours, notamment en Inde (où le groupe nucléaire négocie la vente de deux réacteurs EPR), qui est un contrat extrêmement risqué", a indiqué une autre source à l'AFP. "Anne Lauvergeon peut tout à fait être candidate à sa propre succession et faire partie des trois noms", a précisé une autre source. Les noms de Marwan Lahoud (EADS) et de Yazid Sabeg (Altis) sont régulièrement cités, après l'élimination d'Alexandre de Juniac, directeur de cabinet à Bercy et le retrait de Denis Ranque, l'ancien PDG de Thales.

Anne Lauvergeon, qui a créé Areva en 2000 en fusionnant la Cogema et Framatome, a d'ores et déjà déclaré publiquement son intérêt pour un troisième mandat. Réussira-t-elle ce tour de force alors qu'elle est confrontée depuis des années à l'hostilité des gouvernements successifs ? Sans compter l'hostilité affichée ces derniers mois par Nicolas Sarkozy en personne, qui soutient les visées sur Areva d'Henri Proglio, PDG d'EDF. Tant et si bien que certains évoquent Air France-KLM comme point de chute d'Atomic Anne. Fabrice Gliszczynski et Marie-Caroline Lopez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2011 à 9:09 :

Nous comptons énormément sur votre participation pro active à notre colloque international méditerranéen dans sa deuxième édition qui porte sur une thématique porteuse " le Développement Durable à l'épreuve des Enérgies Renouvelables" à Agadir (Grenier mondial du Développement Durable) à partir du 11 Avril 2011.

Nous vous prions par ailleurs d'assurer une grande diffusion à cette manifestation scientifique méditerranéenne dans sa seconde édition.

Objet : congrès international méditerranéen des énergies renouvelables
Grand Prix : Oscar pour le tissu associatif méditerranéen AGR EnR
Grand Prix : Oscar pour les entreprises Méditerranéennes EnR
Lieu : Agadir Maroc Afrique du Nord
date : 11 au 14 Avril 2011
Siteweb :
http://www.med-islamicfinance.org

http://calenda.revues.org/nouvelle18546.html/



Président du coloque : Rachid BOUTTI
Détenteur de la chaire Euro Arabe du Développement Durable
Mail:boutti_expert@live.fr
a écrit le 26/01/2011 à 10:56 :
Il faudrait surtout diversifier l'offre vers des réacteurs de puissance moyenne et petite! L'EPR n'est pas concurrentiel sur le marché. Si AREVA ne change pas très vite son offre, il n'aura qu'EDF comme client, et encore EDF va déjà voir ailleurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :