Météo et reprise industrielle soutiennent l'exercice 2010 de RTE

Le réseau de transport d'électricité français a doublé son résultat net, à 368 millions d'euros.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

RTE, le réseau de transport d'électricité français, détenu par EDF, a dévoilé ce mercredi les résultats de son exercice 2010 dopés par la hausse de la consommation due au froid et à la reprise de l'activité économique des industriels.

Le résultat net après impôts s'est établi à 368 millions d'euros, près du double de celui dégagé en 2009. Son résultat brut d'exploitation s'est inscrit en hausse de 26% au titre de 2010,  à 1,526 milliard d'euros.

Le chiffre d'affaires de l'entreprise a pour sa part progressé de 6% à 4,396 milliards d'euros en raison notamment du relèvement, décidé par le gouvernement, de 2,5% du tarif d'utilisation du réseau public de transport (Turpe) au 1er août 2010. Ce tarif payé par les distributeurs et certains industriels constitue la première recette de RTE.

La consommation française d'électricité a augmenté en 2010 de 5,5%, chiffre qui reflète notamment une progression de près de 20% de la consommation de l'industrie sidérurgique. La dette nette de RTE s'établit en 2010 à 6,331 milliards d'euros contre 6,355 milliards en 2009.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/03/2011 à 16:20
Signaler
Où va le résultat, alors qu'il y a une dette très importante?

à écrit le 03/03/2011 à 7:10
Signaler
augmenter les tarifs électricité et gaz pour faire des bénéfices exorbitants aux détriments des usagers est scandaleux et anti social a quand la même augmentation des salaires et retraites

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.