Une fissure découverte sur un réacteur de la centrale de Fukushima

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Cette fissure pourrait être à l'origine des récentes radioactivités mesurées au large de la côte nord-est du Japon où se trouve la centrale accidentée. Sans savoir encore si l'eau contaminée provient du réacteur lui-même.

L'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, au Japon, a annoncé ce samedi la découverte d'une fissure sur une structure en béton du réacteur n°2 et indique que de l'eau radioactive s'écoule en mer. Selon la Tokyo Electric Power (Tepco), la radioactivité mesurée à cet endroit est de 1.000 milliSieverts par heure.

Cette fissure pourrait être à l'origine des récentes radioactivités mesurées au large de la côte nord-est du Japon où se trouve la centrale accidentée. On ignore en revanche si l'eau contaminée provient du réacteur lui-même. De même, l'importance de la fuite - et donc la quantité d'eau radioactive rejetée en mer - reste à déterminer.

L'Agence de sûreté nucléaire et industrielle du Japon (Nisa) a indiqué de son côté que l'opérateur de la centrale s'apprêtait à injecter du béton pour colmater la fuite. "Avec des niveaux de radiation en élévation dans l'eau de mer proche de la centrale, nous essayons de confirmer les causes et, dans ce contexte, (cette fuite) pourrait en être une source", a souligné Hidehiko Nishiyama, directeur général adjoint de la Nisa. "Nous analysons des échantillons d'eau prélevés sur le site (de la fuite) et en mer et nous ne pourrons répondre avec certitude tant que les résultats n'auront pas été étudiés", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :