L'essence bat un nouveau record

Le prix moyen du super Sans plomb 95 a atteint 1,5383 euro le litre la semaine dernière. Le gazole reste néanmoins en dessous de son niveau record atteint en 2008.

2 mn

La Tribune Infographie
La Tribune Infographie (Crédits : La Tribune Infographie)

Dans le sillage de l'envolée du baril de brut, sous tension depuis les révolutions qui secouent le Moyen Orient, les prix du carburant viennent de battre un nouveau record historique en France. Le super sans plomb 95 a atteint 1,5383 euro le litre en moyenne la semaine dernière, selon les relevés publiés lundi par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). Il a ainsi franchi son niveau record établi lors de la semaine terminée le 8 avril à 1,5304 euro par litre toutes taxes comprises (TTC).

Les véhicules qui roulent au super sans plomb 98 reviennent encore plus cher à leurs propriétaires. Le prix moyen de ce carburant a franchi le cap des 1,5752 euro le litre, atteignant là aussi un record historique contre 1,5676 euro lors de la semaine achevée le 8 avril. Quant au gazole, son prix a progressé à 1,3719 euro TTC le litre en moyenne la semaine dernière. Ce carburant, le plus vendu en France (80 % de la consommation), n'a, lui, pas encore retrouvé ses niveaux historiques qui datent de mai 2008 à 1,4541 euro/litre.

Les prix à la pompe ont été soutenus ces dernier mois par les troubles politiques en Libye, important producteur d'or noir, et au Moyen Orient, qui ont provoqué une flambée des cours du pétrole brut. Le baril de Brent de la Mer du Nord est monté il y a une semaine jusqu'à 127,02 dollars, son plus haut niveau depuis le 1er août 2008. Les prix du pétrole se sont néanmoins repliés lundi, en raison d'inquiétudes sur la solidité de la demande de pétrole.

Le patron de Total Christophe de Margerie a jugé inéluctable la semaine dernière que le litre de super grimpe à 2 euros. "La vraie question, c'est quand ? Il faut espérer que cela n'arrive pas trop vite, sinon les conséquences seront dramatiques", avait-il prévenu dans Le Parisien. Le président Nicolas Sarkozy avait qualifié ces propos "d'indécents" lors d'une réunion avec des députés UMP. « Je vais m'en occuper ! », avait prévenu Nicolas Sarkozy. Le gouvernement a annoncé la semaine dernière qu'il allait mettre à contribution la filière pétrolière à hauteur de 115 millions d'euros pour financer un allégement fiscal en faveur des automobilistes.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/05/2011 à 17:29
Signaler
J'ai passé récemment mon véhicule à l'éthanol. Le litre est à 0,88 euros. Il y a une légère sur-consommation de 10%. Le montage du kit m'a couté 430 euros. C'est très rentable. Pour la sur-consommation, j'ai réduit ma vitesse de 130 à 110 km/h sur au...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.