Total renforce son activité d'exploration en Afrique de l'Est

 |   |  210  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le pétrolier français prend 40% de cinq permis "offshore" au large du Kenya aux côtés de l'américain Anadarko.

Total annonce ce mercredi l?acquisition d?une participation de 40% dans cinq permis "offshore" du bassin de Lamu, au Kenya. Avec cette opération, le groupe français s?associe à l?américain Anadarko, qui conservera 50% dans ces permis et son rôle d?opérateur. "Les découvertes effectuées dans l?"offshore" au Mozambique et en Tanzanie ouvrent des perspectives très prometteuses pour ces permis kenyans", déclare Marc Blaizot, directeur Exploration de Total.

Produisant du pétrole uniquement à l'Ouest du continent africain (Nigeria, Angola, République du Congo), Total vise à développer sa présence en exploration-production dans les pays d?Afrique de l?Est. La "major" française s?est récemment engagée dans l?exploration et le développement des réserves du lac Albert en Ouganda, et a été sélectionnée pour développer des activités d?exploration en Tanzanie.

Le Kenya est l?une des plus anciennes implantations de Total en Afrique. Présent depuis 1955, Total Kenya couvre l?ensemble des activités de distribution de produits pétroliers avec un réseau de 165 stations : commerce général, lubrifiants, GPL et aviation. Total Kenya est leader de ce marché depuis la reprise des activités de Chevron en 2009.