Areva supprime beaucoup plus d'emplois que prévu en Allemagne

 |   |  119  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe nucléaire français va supprimer 1.300 emplois en Allemagne et fermer deux sites, affirme l'hebdomadaire Der Spiegel samedi, soit plus que les huit cents évoqués jusqu'à présent par la presse française.

Areva, qui a déjà vu le patron de sa filiale allemande démissionner en raison de la réorganisation attendue de ses activités outre-Rhin, devrait rendre publiques ces suppressions d'emplois le 13 décembre à Paris, poursuit l'hebdomadaire qui ne cite pas ses sources.

Le groupe prévoit de supprimer 20% des 5.700 emplois de son principal site allemand à Erlangen, en Bavière. D'autres sites sont également concernés, dont deux qui doivent complètement fermer.

Un porte-parole d'Areva, interrogé par der Spiegel, s'est refusé à tout commentaire.
Alors que l'Allemagne a annoncé sa sortie progressive du nucléaire après la catastrophe de la centrale japonaise de Fukushima, la presse française évoquait jusqu'ici la suppression de 800 emplois chez Areva Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2011 à 10:13 :
On ne peut vouloir supprimer le nucléaire et conserver les emplois qui vont avec.
a écrit le 21/11/2011 à 11:22 :
Selon certaines sources EDF travaillerait avec le chinois CGNPC sur un nouveau réacteur plus petit que l'EPR. EPR conçu principalement en Allemagne sur le modèle du "Konvoi". Areva semble s'être totalement fourvoyé avec Siemens sur ce fameux EPR qui coûte deux fois plus cher que prévu, à se demander si la sortie de Siemens était bien motivée par l'impossibilité d'entrer au capital d'Areva...
a écrit le 20/11/2011 à 19:02 :

1000 ou 2000 emplois supprimés dans un pays à 6% de chômage et qui a créé en une décennie 300 000 emplois (1 millions prévus pour 2030) dans les énergies renouvelables je suis pas sur que ça provoquer beaucoup d'émotion en Allemagne.

Le nucléaire, comme toutes les autres énergies polluantes n'a plus d'avenir économique.

Le coût de toutes les énergies polluantes est en perpétuelle hausse alors que le prix des installations solaire connait une baisse des coûts jamais vue, prix constatés en Nov 2011:
- Pour les petites installations solaires en toiture: 4000 EUR TTC / kW installé, produisant 1MWh/ an = 30 MWh sur 30 ans. Prix de revient = 14 cts / kWh
- Pour les grandes installations solaires au sol: 2000 EUR TTC / KW installé, produisant 1MWh/ an = 30 MWh sur 30 ans. Prix de revient = 7 cts / kWh

En Allemagne le solaire est donc aujourd'hui compétitif face au nucléaire (l'Allemagne comptabilise les vrais couts du nucléaire: démentellement et dechets).
Les prix des panneaux solaire va encore diminuer de moitié d'ici 3 à 8 ans !
L'électricité solaire deviendra alors partout compétitive face à toutes les énergies polluantes et dangereuses: nucléaire, pétrole, charbon, gaz...

Le solaire et toutes les ENR peuvent s'implanter facilement dans tous les pays du monde, ce sont des marchés avec une croissante à 2 chiffres.

Somme nous, en France, des "junkies nucléaire" au point que nous devons nous interdire de suivre l'exemple Allemand ?





Réponse de le 20/11/2011 à 20:24 :
FELICATIONS POUR VOTRE COMMENTAIRE !
Réponse de le 21/11/2011 à 0:07 :
commentaire de yan à relativiser:
1. les coûts du nucléaire en Allemagne sont supérieurs à ceux en France, surtout parce qu'ils n'ont pas une filière totalement intégrée.
2. Le solaire devient moins cher effectivement. Pourquoi? Parce qu'il y a surcapacité (des producteurs de matériel) au niveau mondial.
A noter qu'une part croissante est importée de Chine... ce qui supporte de plus en plus l'emploi en Chine plutôt que l'emploi en Allemagne.
3. Pour le solaire, réputée pour être une "énergie propre", on n'a toujours pas pris en compte le coût environnemental (ni économique) du recyclage des équipements!
4. Une des forces importantes en Allemagne est l'éolien. Mais la production se fait plutôt dans le Nord du pays alors que les besoins sont davantages dans le Sud -> problème
5. Les besoins en électricité de l'Allemagne sont tels qu'ils ne peuvent se baser uniquement sur les énergies renouvelables (pour yan qui n'a pas l'air de savoir: l'ensoleillement annuel en Allemagne n'est pas le même que dans le Sud de la France!). En réalité, on peut s'attendre à ce que l'Allemagne devienne importatrice nette quand sa production d'électricité nucléaire passera en-dessous d'un certain seuil. Elle sera alors sûrement contente d'importer de l'électricité nucléaire... de France.
Réponse de le 21/11/2011 à 15:51 :
Toujours les mêmes arguments "has been" contre les renouvelables:

- Les renouvelables (en fait uniquement le solaire pv) détruisent nos emplois et sont polluantes donc inacceptables par ce qu'elle sont faites en Chine...comme tous les produits électroniques de la planète ! Arretez de jouer aux oies blanche, si la Chine industrialise et banalise massivement des produits , faites comme tout le monde: profitez en ! Malgré cela, comparé avec le nucléaire, les renouvelables entraine 2 fois plus de création d'emplois non délocalisables pour les métiers de l'artisanat d'installation , comme l'isolation des batiments d'ailleurs; et encore une fois c'est l'Allemagne nous inflige tous les jours la cruelle vérité des chiffres de l'emploi dans les PME et l'artisanat.

- L'intermittence des renouvelables: en l'absence de soleil et de vent c'est le retour à la bougie ou les importations du nucléaire Français....Ben voyons donc les Allemands sont des demeurés et vont bientôt venir nous supplier de les sauver du retour à la bougie. Alors pour commencer allumez un cierge en faveur de la Sainte Atom'cratie Française pour que ça ne soit pas exactement l'inverse qui se passe lors de la prochaine vague de froid ou canicule (RTE/EDF a tellement la trouille qu'ils ont inventé ça: http://www.ecowatt-provence-azur.fr/pourquoi-ecowatt/ ) . Ensuite creusez un peu le sujet et apprenez qu'il existe des renouvelables non intermitentes, oui mossieurs ! L'hydraulique, la biomasse, le biogaz, le solaire à concentration etc... et bien figurez vous que l'Allemagne est aussi leader sur presque toutes ces technologies. Il existe même une autre énergie renouvelable, universelle et non intermittente: les économies d'énergie, là encore je vous fait grâce de mon couplet sur l'Allemagne.
Réponse de le 21/11/2011 à 15:54 :
Ne pas oublier toutefois que les panneaux photovoltaïque ne sont pas recyclable et sont très polluants.
Réponse de le 21/11/2011 à 16:51 :
Puisque vous le dites c'est que ça doit être vrai !
http://www.pvcycle.org/index.php?id=27


Réponse de le 21/11/2011 à 20:07 :
Vous oubliez plusieurs choses :
Quand les panneaux ne produisent pas de jus, il faut, soit stocker, soit produire avec une autre source d'énergie. Donc votre prix du kwh est largement sous-estimé.

Edf est seul producteur d'électricité en France, les particuliers n'ont pas le droit de consommer l'électricité qu'ils produisent. Le jour où on aura le droit : Taxe pour tout le monde !

La dégradation des panneaux est à prendre en compte. Sur 30 ans le risque de se prendre des gros grêlons ou une tempête est très probable : Va falloir ppasser au tiroir caisse. Je ne parle pas de la dégradation des performances qui est aussi à prendre en compte ni des problèmes techniques qui dans ce cas là sont très dommageables si le particulier ne peut pas se payer les réparations...

Quand au couplet sur les allemands, cela m'a toujours fait rire. Ils roulent en bm, importent notre jus et ont les centrales au gaz et au charbon les plus polluantes.
Réponse de le 22/11/2011 à 11:36 :
C'est bien gentil le solaire, mais la nuit cela ne produit rien, et comme on ne sait pas stocker l'électricité, sans nucléaire il faut revenir aux énergie fossiles traditionnelles ou s'éclairer à la bougie, se raser à la main et manger froid. Super !
a écrit le 19/11/2011 à 17:43 :
Voici réalisé dans cet article, l'art et la manière de dire certaines vérités à usage mensonger. Il est certain que les conditions dans lesquelles l'Allemagne a décidé de ne plus participer au nucléaire civil, ne pouvait qu'amener ce genre de réaction. On a vu comment siemens a retiré ses capitaux d'areva. Voilà une vérité. De là à en faire un article qui laisserait supposer qu'il en serait de même en France, il y a là intention sous jacente. Nous pouvons réorganiser dans l'ordre la filière du nucléaire afin d'éviter que celle-ci apporte du chômage supplémentaire. Donc pas de catastrophisme non dit, mais entendu.
Réponse de le 20/11/2011 à 12:27 :
"De là à en faire un article qui laisserait supposer qu'il en serait de même en France, il y a là intention sous jacente"

On sent l'écolo (enfin, le sympathisant des verts...) frustré de ne pas pouvoir filtrer les nouvelles dans son politburo. On pourrait même changer "suppression d'emploi" par "création d'emploi" tant qu'à faire, puisque les "vérités" sont "à usage mensonger"...
a écrit le 19/11/2011 à 17:07 :
Pourquoi il reste tant d'emploi en Allemagne (5.700). Qu'Areva les relocalise en France et n'y laisse que le stritc minimum!
Réponse de le 20/11/2011 à 10:34 :
Tout à fait d'accord
Réponse de le 20/11/2011 à 11:32 :
tout simplement parce que pour l'essentiel ce sont des emploi très hautement qualifiés a tres haute valeur ajouté! Vous seriez capable de realiser des calculs de neutronique d'un coeur de reacteur? et bien c est ce qu'ils font à Erlangen.
Réponse de le 23/11/2011 à 10:04 :
@Jm
Je pense qu"en France on sait faire la même chose non ?
L?Allemagne a été et est toujours un gouffre financier pour Areva.
Merci Siemens !
a écrit le 19/11/2011 à 16:44 :
l'allemagne ne veut plus du nucléaire, c'est normal que les allemands ne puissent plus profiter des emplois liés à cette industrie
Réponse de le 19/11/2011 à 17:33 :
Entièrement d'accord!
a écrit le 19/11/2011 à 16:08 :
C'est tout à fait logique, j'approuve
Par contre j'espère que Mr Hollande va revenir sur ses accords avec Les écolos qui sont sans foi ni loi
Réponse de le 19/11/2011 à 16:58 :
Il n'y a pas vraiment à approuver, c'est une nécessité, pas un choix...
Réponse de le 19/11/2011 à 18:32 :
Je souris à cette vision conditionnée du méchant écolo en face des gentils .
Réponse de le 21/11/2011 à 20:12 :
@JP

Les écolos sont sans foi ni loi pour Eva ! Ils ont tous leur siège bien au chaud à l'assemblée...sauf Eva. La pauvre...surtout que ces amis vont lui dire de se calmer pour ne pas trop énerver Hollande...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :